Menu
Search
Lundi 15 Juillet 2024
S'abonner
close
Lundi 15 Juillet 2024
Menu
Search

Crise du Covid-19 : La Banque mondiale et le FMI appelés à renforcer leurs actions

Le Comité du développement, forum du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international, a appelé ces deux institutions à joindre davantage leurs efforts pour faire face au coronavirus, soutenir la reprise économique et préserver les progrès de développement qui pourraient être mis en péril.

Crise du Covid-19 : La Banque mondiale et le FMI appelés à renforcer leurs actions

Le Groupe de la Banque mondiale (BM) et le Fonds monétaire international (FMI) sont appelés à joindre davantage leurs efforts pour faire face au coronavirus, soutenir la reprise économique et préserver les progrès de développement qui pourraient être mis en péril. Le Comité du développement, qui est un forum de ces deux institutions, les encourage, en effet, à concentrer leurs actions sur ces domaines. C’était à l’occasion d’une réunion de ce comité tenue virtuellement le 17 avril.

Ainsi, il demande à la BM d’aider les pays à appuyer les efforts déployés pour préserver les emplois et stimuler la confiance. Il lui suggère d’accorder une attention particulière à l’approvisionnement en fournitures médicales d’un coût abordable et à la sécurité alimentaire et la sûreté des aliments. Il demande également à tous les pays de garantir la circulation transfrontalière de fournitures médicales de première nécessité, de produits agricoles essentiels et d’autres biens et services, et de s’employer à remédier au dérèglement des chaînes mondiales d’approvisionnement, afin de soutenir la relance de leurs économies.

Le Comité du développement charge la BM d’aider les pouvoirs publics à affecter des ressources aux interventions de santé publique, aux programmes de nutrition et d’éducation et aux services essentiels, ainsi qu’aux actions de protection sociale contre les conséquences immédiates de la crise.

Il demande au FMI et à la BM d’aider les pays clients à obtenir des résultats probants sur le plan du développement et à raccourcir le temps nécessaire au redressement de leurs économies. Il leur enjoint de travailler avec les pays à la conception et la mise en œuvre de politiques et programmes qui aident les ménages les plus démunis à sortir de la pauvreté et soutiennent les petites entreprises. Il les invite également à promouvoir des réformes structurelles qui posent les fondements de la croissance et de meilleures conditions de vie pour tous. Il leur demande d’utiliser tous les instruments financiers et les outils de services-conseils à leur disposition, de faciliter le partage des enseignements et de faire montre de flexibilité dans leurs interventions pour neutraliser cette menace.

Le Comité du développement charge aussi les deux institutions de passer en revue le problème de la dette des pays à revenu intermédiaire, et d’examiner rapidement une panoplie de solutions aux tensions budgétaires et au fardeau de la dette dans ces pays, au cas par cas.

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.