Menu
Search
Vendredi 19 Avril 2024
S'abonner
close
Vendredi 19 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Emploi

«Les femmes et les hommes du Crédit du Maroc sont au cœur de la réussite du projet du groupe»

Mettre le capital humain au cœur de la stratégie de développement. Tel est la devise de Crédit du Maroc pour atteindre les objectifs de croissance et maintenir une bonne marque employeur sur le marché. Et pour pérenniser cette réputation, Crédit du Maroc mise sur l’innovation et l’implication de toutes ses forces vives pour se réinventer et s’adapter, voire anticiper les changements actuels et à venir. Le point avec Moncef El Harim, directeur général adjoint en charge des ressources humaines chez Crédit du Maroc.

«Les femmes et les hommes du Crédit du Maroc sont au cœur de la réussite du projet du groupe»

Le Matin : La crise sanitaire a fortement bouleversé les pratiques en entreprise. Quelles sont vos priorités en termes de gestion de la marque employeur dans ce contexte ?
Moncef El Harim
: La crise sanitaire que nous vivons actuellement modifie nos repères. Elle nous impose un changement complet de nos modes de fonctionnement. Une de nos priorités a été tout naturellement de garder nos collaborateurs en bonne santé et d’être toujours au plus près d’eux. En ce sens, nous avons mis en place une série de mesures permettant de garantir la sécurité et la santé de nos collaborateurs notamment au travers de la mise en place d’une cellule d’accompagnement RH, la mise à disposition d’équipements de prévention (gels, masques…), la réorganisation du travail ainsi que le réaménagement des espaces de travail, permettant ainsi le respect des règles de distanciation social. Outre la santé physique des collaborateurs, leur bien-être a été un véritable enjeu pour nous.
Parce que la période que nous traversons a un caractère global et inédit et étant donné que les changements induits n’ont pas été préparés ni sur le plan technologique et encore moins sur le volet immatériel ou humain, nous avons jugé utile de lancer un dispositif d’accompagnement afin de renforcer la proximité et l’utilité de l’action de chacun de nos collaborateurs. Il s’agit d’abord du renforcement du rôle de la cellule d’écoute et de soutien psychologique et ensuite le déploiement par notre université d’une série de classes virtuelles autour du management virtuel, l’organisation du travail à distance ainsi qu’un module dédié au bien-être (Corporate Yoga, Gestion du stress…). 
Dans un contexte où il nous faut réenclencher un haut niveau de dynamique commerciale et être présents pour nos clients autant que possible, l›évolution de la situation sanitaire au Maroc nous a contraints à développer une forte capacité de résilience. Cela s’est traduit par la mise en place de plusieurs outils digitaux RH, dont notamment une nouvelle application de mobile learning, MyCampus, dédiée à 100% à nos collaborateurs afin de leur permettre de continuer de monter en compétences, et continuer à servir au mieux nos clients.
Le télétravail a beaucoup été mis en avant pendant la crise et on lui attribue des particularités qui sont de ce fait celles de la gestion de crise (l’alignement des objectifs, la transversalité, la rapidité). Le télétravail a de nombreux avantages, mais c’est aussi une perte de ce qui a trait à l’humain car l’essentiel de la communication passe par le non-verbal. Le télétravail ne permet pas l’expression des désaccords, la perception des ressentis et la création de lien interpersonnel. Il y a un vrai risque de perte du lien du collectif. Il faut donc penser le télétravail comme une modalité d’organisation, mais qui doit s’accompagner d’évolution des pratiques managériales afin d’être mis en place de manière efficace. C’est d’ailleurs un des chantiers de notre projet stratégique du groupe Crédit Agricole et du Crédit du Maroc. .

À votre avis, comment gérer au mieux l’expérience collaborateur en situation de télétravail ?

Depuis mars 2020, la crise sanitaire et les mesures de confinement nous ont contraints à mettre en place rapidement une organisation du travail inhabituelle avec du télétravail subi qui, contrairement au télétravail choisi, se fait dans un cadre bien défini.
Pour gérer au mieux l’expérience collaborateur en situation de télétravail, il est primordial de maintenir un lien social fort entre l’entreprise et les équipes pour contrer l’éloignement physique. L’esprit d’appartenance et la culture d’entreprise doivent être renforcés pour que chaque collaborateur se sente faire partie de la banque qu’il soit en télétravail ou au bureau. Il est indispensable également de se soucier du bien-être de ses collaborateurs en mettant en œuvre des initiatives leur permettant de maintenir un équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle.

Fidéliser, retenir et attirer des talents, un objectif clé qui nécessite une implication à différents niveaux. Quel modèle et quel engagement pour gérer au mieux ces axes ?

Dans l’environnement actuel, les politiques RH se réinventent constamment. Nous devons anticiper l’évolution des compétences, des modes de travail ainsi que les attentes des collaborateurs et des futurs collaborateurs. Pour gérer au mieux ces axes, nous avons construit notre Plan stratégique 2022 autour de 3 piliers : Projet Client, Projet Humain et Projet Sociétal. Les femmes et les hommes du Crédit du Maroc sont au cœur de la réussite du Projet du Groupe. Tous les acteurs de la banque sont impliqués dans ce projet afin de répondre au mieux aux attentes des collaborateurs et futurs collaborateurs en leur donnant accès à la diversité des métiers, des expertises, des projets, des marques et des implantations du Groupe Crédit Agricole, la maison mère du Crédit du Maroc.

Quels seront, d’après vous, les enjeux d’une marque employeur forte pour l’après-Covid ?

Avant la crise, la marque employeur constituait un sujet majeur pour l’entreprise. Au vu de la situation actuelle, ce sujet est plus que jamais d’actualité. Les différentes enquêtes sur le sujet confirment une appétence des salariés pour évoluer dans des environnements innovants et responsabilisant. Au-delà de l’aspect financier, il faudra désormais accompagner les collaborateurs afin de développer de nouvelles compétences pour se préparer au monde de demain. Pour moi, les enjeux d’une marque employeur forte pour l’après Covid19 sont une culture d’entreprise favorable à l’innovation, de nouveaux modes de collaboration au travail en cohérence avec la vie des collaborateurs, des parcours collaborateurs digitalisés et un sens à chaque mission du quotidien. Il ne faut pas oublier que nos collaborateurs sont nos meilleurs ambassadeurs. Une marque employeur forte est une marque employeur qui se réinvente.

Comment réussir la communication autour de sa marque employeur ?

Pour réussir la communication autour de sa marque employeur, l’entreprise doit d’abord bien se connaitre, identifier ses valeurs et ses axes de différenciation pour avoir un discours authentique et sincère. La marque employeur s’adresse aux candidats bien sûr, mais également aux collaborateurs, aux partenaires sociaux et aux institutions. Plus les messages et les échanges sont transparents, plus la communication autour de la marque employeur sera pertinente et impactante. Notre signature marque employeur «Tout commence ici» s’adresse aux candidats, mais aussi aux 140.000 collaborateurs du Groupe Crédit Agricole, présents dans 54 pays. Elle incarne les actions et les ambitions du Groupe, partagées par toutes les entités dans le monde. Cette signature réaffirme nos engagements et valorise les parcours des collaborateurs, actuels et futurs.


«MyCampus», la première application de mobile learning dans le secteur bancaire au Maroc

Fort de la conviction que le capital humain est sa ressource la plus précieuse et sa force motrice, Crédit du Maroc veille en continu à favoriser l’épanouissement de ses collaborateurs et construit depuis quelques années son système RH intégré prenant appui sur trois principes fondamentaux : le développement de la transparence et de l’équité, la promotion de la culture de l’efficacité et l’installation de la performance au sein de la banque. C’est dans ce même sens que le groupe a lancé, via son Université interne (l’Université Crédit Du Maroc - UCDM), «MyCampus», la première application mobile learning dans le secteur bancaire au Maroc.
Les collaborateurs du Crédit du Maroc auront ainsi l’occasion d’apprendre plus sur leurs métiers, consolider leurs acquis et enrichir leurs connaissances, et cela à tout moment, d’où ils veulent et quand ils le veulent. «MyCampus» offre une expérience pédagogique attrayante et conviviale aux collaborateurs de la banque grâce à des environnements ergonomiques et ludiques.

Lisez nos e-Papers