Menu
Search
Mercredi 24 Avril 2024
S'abonner
close
Mercredi 24 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Emploi

L’université à pied d’œuvre pour relever les défis

La capacité de s’adapter et de saisir les opportunités de la crise sanitaire fait partie intégrante du combat livré par le monde éducatif pour mener à bien sa mission. Pour ce faire, l’Université se fixe des axes stratégiques de développement qui s’inscrivent pleinement dans la continuité du projet éducatif. Accompagner, former, favoriser les échanges, innover et créer de la valeur tout en préservant la santé et la sécurité de tout un chacun seront les déclinaisons à conduire tant au niveau organisationnel que pédagogique.

L’université à pied d’œuvre pour relever les défis

Continuité, efficacité, rendement, créativité, recherche, innovation, agilité, sécurité … Autant de défis auxquels est confrontée aujourd’hui plus que jamais l’université marocaine. Elle se doit de les relever pour garantir un enseignement de qualité, inclusif et respectueux de l’égalité des chances. La crise sanitaire qui a frappé de plein fouet le monde entier a créé une situation inédite exigeant des solutions nouvelles qui tiennent compte des mutations profondes qu’a connues l’économie du savoir. 
Quoi qu’il en soit, la rentrée universitaire prévue mi-octobre ne sera pas de tout repos avec un taux de réussite exceptionnel au bac 2020. Rappelons qu’un total de 248.769 candidats scolarisés de l’enseignement public et privé ont passé avec succès les sessions ordinaires et de rattrapage de l’examen national normalisé du baccalauréat, au titre de l’année scolaire 2019-2020, soit un taux de réussite de 79,62%, contre 77,96% en 2019 (+1,66%), comme annoncé par le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Un bon nombre des bacheliers vont intégrer les bancs des amphis.
La question qui se pose à présent est de savoir si les établissements sont prêts à accueillir les étudiants et dans quelles conditions sachant que le nombre des cas confirmés positifs au Covid-19 va crescendo ?
La réponse de bon nombre d’universités est rassurante, se disant, dans tous les cas, prêtes à envisager tous les scénarios. 
Pour illustrer leurs engagement et mobilisation, citons l’exemple de l’Université 
Mohammed V (UM5) de Rabat. «Pour réussir la rentrée universitaire 2020-2021, il fallait d’abord achever l’année universitaire 2019-2020, en organisant les examens reportés de la session du printemps. Outre la reprogrammation et l’organisation des examens, nous avons entamé la préparation de la rentrée universitaire 2020-2021. La pré-inscription des nouveaux étudiants a été initiée à distance après l’annonce des résultats du baccalauréat via notre plateforme de pré-inscription. De même, nous avons procédé à une digitalisation des inscriptions des nouveaux étudiants pour éviter tout déplacement ou toute mobilité vers les espaces de l’Université», nous a déclaré le Pr Mohammed Rhachi, président de l’Université Mohammed V de Rabat. Plus de 30.000 étudiants ont choisi l’Université Mohammed V de Rabat. Pour les aider à intégrer ce nouveau monde en toute confiance et sérénité malgré le contexte actuel causé par la Covid-19, un programme d’accompagnement leur a été mis en place du 15 septembre au 15 octobre sur le thème “Spécial Rentrée pour une Rentrée Spéciale”. «Cet événement vise, outre la réussite de la rentrée universitaire, à accueillir les étudiants, les soutenir et les rapprocher des staffs académiques et administratifs de l’UM5 ainsi que de ses partenaires, de ses lauréats et étudiants, et ce, à travers un programme riche et un climat détendu. Le programme proposé porte spécialement aussi bien sur les langues, le coaching, les soft-skills et le sport ainsi que sur des rencontres «live» avec les étudiants de l’UM5», explique le professeur Rhachi. 

La rentrée de tous les défis
L’année et la rentrée universitaire 2020-2021 constituent, pour chaque établissement universitaire public ou privé, un nouveau chapitre de l’histoire de l’éducation, qui s’annonce riche en nouveaux défis. Il s’agit, en premier lieu, du défi sanitaire lié à la lutte contre la propagation du Covid-19 : priorité des priorités. L’adoption des mesures de prévention est un ingrédient essentiel à la réussite éducative. Le succès de la rentrée dépendra fortement de l’engagement pris par les parties impliquées. Tous sont conscients que c’est une bataille difficile mais qui finira par être gagnée. Il suffit d’être, vigilant, créatif et agile. «Des mesures strictes pour faire barrage à la propagation du virus ont été mises en place. Il s’agit d’un ensemble de dispositions qui s’appliquent à l’ensemble des étudiants, enseignants, et personnels ainsi qu’aux personnes extérieures et usagers (distanciation physique, désinfection continue de tous les espaces de l’université, port obligatoire de masques de protection…)», révèle le président de l’UM5 de Rabat. «Cellule de crise» et «Commission Enseignement à distance», l’Université n’a pas lésiné sur les moyens pour s’adapter à sa nouvelle situation.
Côté pédagogique, le mode d’enseignement qui sera adopté pour la Session d’Automne est le «Mode hybride». Entre enseignement en présentiel et enseignement à distance, ce mode est basé sur les exigences d’équité et de qualité et prendra en considération la particularité de chaque type d’établissement, chaque type de filière et chaque module d’enseignement, rassure le Pr Rhachi.
Outre les plateformes «G-Suite» et «Microsoft Teams», l’UM5 de Rabat préconise le travail avec «Moodle» (version 2020). Une plateforme innovante qui offre des avantages de gratuité d’accès pour les étudiants, de sécurité informatique pour l’Université et de correspondance avec le Progiciel de gestion intégrée APOGEE (Application pour l’organisation et la gestion des enseignements et des étudiants»). 


Entretien avec Pr Mohammed Rhachi, président de l’Université Mohammed V (UM5) de Rabat

«Plus de 30.000 étudiants ont choisi l’Université Mohammed V de Rabat, un programme d’accompagnement leur a été mis en place du 15 Septembre au 15 Octobre»

Management & Carrière : Comment l’Université Mohammed V de Rabat s’est-elle préparée pour réussir sa rentrée universitaire en ce temps de crise ?

Pr Mohammed Rhachi : Pour réussir la rentrée universitaire 2020-2021, il a d’abord fallu achever l’année universitaire 2019-2020, en organisant les examens reportés de la session du printemps. Nous avons alors procédé de deux manières :

• Les établissements et les filières à accès régulé : 60% des examens se sont déroulés en juin-juillet-août. Les 40% restants, se déroulent à distance en ce mois de septembre en raison de la spécificité pédagogique de ces établissements et de ces filières.

• Les établissements accès ouvert : pour les filières de Licences d’études fondamentales, les examens se déroulent en présentiel, depuis le 1er septembre, avec une organisation progressive (le semestre 6 en premier, suivi du semestre 4 et, enfin, le semestre 2).

Pour que les examens reportés se passent dans de bonnes conditions en ces temps de crise engendrés par la propagation du coronavirus (Covid-19), nous avons mis en place toute une logistique organisationnelle et sanitaire visant le respect total des normes et des mesures de prévention imposées par les autorités compétentes.

Je me permets de saluer toutes les composantes de l’Université, corps enseignant, personnel administratif et technique, étudiants et étudiantes, ainsi que les autorités locales et sanitaires, pour l’engagement et l’implication durant cette étape aussi importante.

Outre la reprogrammation et l’organisation des examens de la session du printemps 2019-2020, nous avons entamé la préparation de la rentrée universitaire 2020-2021. La pré-inscription des nouveaux étudiants a été initiée à distance après l’annonce des résultats du Baccalauréat via notre plateforme de pré-inscription. De même, nous avons procédé à une digitalisation des inscriptions des nouveaux étudiants pour éviter tout déplacement ou toute mobilité vers les espaces de l’Université. Plus de 30.000 étudiants ont choisi l’Université Mohammed V de Rabat, un programme d’accompagnement leur a été mis en place du 15 septembre au 15 octobre sur le thème «Spécial Rentrée pour une Rentrée Spéciale». 

 

 

La situation exceptionnelle que vit le monde requiert impérativement des mesures strictes. Quelles sont donc les mesures prises par votre établissement ? 

La rentrée et l’année universitaire 2020-2021 sont placées sous le signe des recommandations sanitaires, de la prudence et de la bienveillance. 

La lutte contre la propagation du Covid-19 est une priorité pour l’Université Mohammed V de Rabat. Toutes ses composantes (étudiants, corps enseignants, personnel administratif et technique) sont invitées à une responsabilisation collective pour pouvoir étudier et travailler dans des conditions permettant de préserver la santé de chacun. Des mesures strictes pour faire barrage à la propagation du virus ont été mises en place. Il s’agit d’un ensemble de dispositions qui s’appliquent à l’ensemble des étudiants, enseignants, et personnels ainsi qu’aux personnes extérieures et usagers (distanciation physique, désinfection continue de tous les espaces de l’université, port obligatoire de masques de protection…). Une cellule de crise a été créée, sa priorité : anticiper tous les risques et situations sensibles, de limiter les impacts potentiels et de mettre en place les mesures permettant la continuité des activités de l’université. Outre le volet sanitaire, le volet pédagogique requiert aussi des mesures strictes, une commission «Enseignement à distance» a vu le jour dont l’objectif est de préparer une feuille de route du dispositif d’enseignement à distance et des modèles pédagogiques à suivre pour la session d’automne.

 

Quels scénarios possibles pour entamer la formation en toute sécurité ?

 

En cette année si particulière, fortement impactée par la crise du Covid-19, l’Université Mohammed V de Rabat consacre tous ses efforts à la réalisation de sa mission d’enseignement en plaçant au premier plan la sécurité de ses étudiants et de toutes ses composantes humaines. Le mode d’enseignement qui sera adopté pour la Session d’automne est le «Mode hybride» qui combine enseignement en présentiel et enseignement à distance, basé sur les exigences d’équité et de qualité et qui prendra en considération la particularité de chaque type d’établissement, chaque type de filière et chaque module d’enseignement.

Pour les établissements et filières à accès régulé : 

• Les cours magistraux, les TD et les TP seront enseignés en mode hybride en répartissant les étudiants en groupes à effectif réduit.

• Possibilité de faire les TP à distance, soit par enregistrement, soit par des simulations en ligne via des plateformes spécialisées (à titre d’exemple : Multisim Live).

Pour les établissements à accès ouvert - Filières de Licences d’études fondamentales :

• Les cours magistraux se feront à distance.

• Les TD et les TP seront organisés en mode hybride en répartissant les étudiants en groupes (groupe en présentiel et autre(s) en distanciel) avec une alternance entre groupes. 

• Possibilité de faire les TP à distance soit par enregistrement soit par des simulations en ligne via des plateformes spécialisées.

Les modes d’enseignements peuvent changer, à n’importe quel moment, en fonction de l’évolution de la pandémie.

S’appuyant sur les résultats des deux enquêtes lancées auprès des étudiants et du corps professoral pour évaluer le dispositif d’enseignement à distance mis en place durant la période de confinement, outre les plateformes «G-Suite» et «Microsoft Teams», notre université préconise le travail avec la plateforme «Moodle» (version 2020), qui offre des avantages de gratuité d’accès pour les étudiants, de sécurité informatique pour l’Université et de correspondance avec le Progiciel de gestion intégrée APOGEE (Application pour l’organisation et la gestion des enseignements et des étudiants). 

Le renforcement des compétences technico-pédagogiques de nos enseignants est une nécessité cruciale pour la réussite de l’opération. Deux ateliers pratiques d’initiation sur les différents aspects de «MOODLE LMS : Apprentissage en ligne Open Source» ont été organisés par le Digital Learning Center (DLC) relevant de notre université. Des formations sont prévues par le DLC, destinées à accompagner les enseignants pour la réussite de cette transformation. Des tutoriels de formation sont préparés et d’autres en cours, des webinaires à caractère pédagogique et d’autres à caractère technique sont organisés. Des cycles de formation des formateurs sont prévus dans notre agenda de formation en présentiel (avec des petits groupes d’enseignants représentants tous les départements et tous les champs disciplinaires). 

Chaque étudiant peut accéder aux ressources électroniques de la session d’Automne à travers les plateformes et les sites institutionnels en utilisant son mail institutionnel. De même, par respect au principe d’équité et d’égalité des chances, un CD, contenant tous les supports pédagogiques de la session d’Automne, sera remis à chaque étudiant à la rentrée. De nouveaux studios d’enregistrement des cours ont été créés et équipés pour renforcer le dispositif existant.

 

La recherche scientifique est un des piliers pour sortir de la crise. Qu’est-ce que vous avez décidé dans ce sens ?

 

La recherche scientifique est un des piliers pour sortir de la crise. En effet, la situation dans le monde à la suite de la pandémie de Covid-19 est très instable et de nombreuses économies de par le monde subissent de plein fouet les répercussions des différentes politiques de confinement dans les différents pays et du ralentissement de la croissance mondiale. Les défis sanitaires et éducationnels sont nombreux et n’ont pas été anticipés. Ainsi, on a pu constater que les pays avec une recherche scientifique développée ont été en mesure de proposer très rapidement des tests mais également de développer des vaccins qui sont actuellement en phase de tests.

Pour l’Université Mohammed V qui représente près du quart de la recherche scientifique au Maroc, le défi a été relevé et près d’une soixantaine de projets de recherche liés au Covid-19 ont été proposés par ses chercheurs en moins d’un mois. Les problématiques abordées sont liées à la mise en place de procédures de tests sérologiques, à la connaissance des coronavirus, à l’amélioration des soins, à l’usage de plantes médicinales, au traitement des déchets produits par la pandémie, au suivi intelligent des malades, aux solutions pour pallier à la crise du tourisme, au soutien à l’économie pour dépasser cette période, à la modélisation de la propagation des maladies virales, au suivi des répercussions de la violence liée au confinement, aux approches pédagogiques en période Covid, etc.

Le nombre de publications scientifiques de l’UM5 ayant abordé la thématique du Covid représente plus de 26% de l’ensemble des publications au Maroc pour la période allant de janvier à septembre 2020. Ce chiffre témoigne d’ailleurs de la réactivité de nos chercheurs. Par ailleurs, on notera que lors du dernier appel à projets de recherche dans le domaine de l’intelligence artificielle et de ses applications, l’Université Mohammed V de Rabat a obtenu 30% des projets retenus et 29% du financement global. Ces projets qui traitent des applications sectorielles de l’Intelligence Artificielle concernent plusieurs domaines dont la santé, l’agriculture, l’éducation, l’eau et environnement, la justice, les villes intelligentes, la vision par ordinateur et le big data. La majorité de ces projets de recherche proposent des solutions innovantes pour traiter des problématiques marocaines.

 

Quid des partenariats universitaires ?

 

L’Université joue un rôle essentiel en matière de développement économique et social en rendant accessibles les connaissances au bénéfice de son environnement. Le partenariat université/monde socio-professionnel, s’inscrit dans les missions de l’université pour lui permettre de développer les programmes de formation, la formation tout au long de la vie, les activités de recherche, et la valorisation des travaux de recherche.

Consciente de cette importance, l’Université Mohammed V a initié de nombreux partenariats nationaux et internationaux avec des entreprises, des universités, des associations, des organismes publics et semi-publics. Ces partenariats ont permis de développer la coopération dans le domaine de la formation, de la recherche, mais également dans l’innovation et l’entrepreneuriat avec comme objectif de favoriser la croissance et la création de richesse au Maroc. Les défis que notre pays devra relever sont nombreux et le partage d’expériences, le développement du savoir et de la connaissance, la participation à des réseaux internationaux sont les clés du succès. L’Université Mohammed V avec ses ressources humaines, ses réseaux institutionnels de coopération et d’échange, et son expertise scientifique et technique jouera sans aucun doute un rôle important pour transformer les défis d’aujourd’hui en opportunités pour les années à venir.

Lisez nos e-Papers