Menu
Search
Samedi 25 Mai 2024
S'abonner
close

Chari.ma lève 5 millions de dollars auprès d’un consortium de capital-investisseurs

Chari.ma lève 5 millions  de dollars auprès d’un consortium  de capital-investisseurs
Chari.ma est valorisée à 70 millions de dollars.

Chari.ma poursuit ses levées de fonds. Après l’intégration de Y Combinator (YC), la plateforme de e-commerce B2B vient de lever 5 millions de dollars pour une valorisation totale de 70 millions. Ce tour de table est codirigé par Rocket Internet, Global Founders Capital et P1 Ventures. «Nous avons soigneusement sélectionné les Ventures Capital (VC) de ce tour de table en fonction de leur capacité à nous aider à créer une excellente entreprise. Nous nous concentrons maintenant sur la réalisation de nos objectifs à court terme pour lever une importante Série A dans six à neuf mois», a déclaré Ismael Belkhayat, cofondateur et PDG de Chari.ma. Ce financement post YC a nécessité quatre semaines pour son closing.

L’enthousiasme des investisseurs pour Chari survient alors que la startup aborde les problèmes d’approvisionnement de 300.000 épiceries au Maroc et en Tunisie. «Nous sommes heureux de montrer la voie à l’écosystème naissant des startups marocaines. Nous espérons que ce cycle d’amorçage sera l’un des premiers d’une longue série de financements d’amorçage notables pour les startups marocaines», a déclaré pour sa part Sophia Alj, co-fondatrice et directrice de l’exploitation de Chari.ma. Chari.ma compte déjà de grands noms dans son tour de table tels que Orange Digital Ventures et Plug and Play, très connu à la Silicon Valley.  La startup de e-commerce B2B permet aux commerces traditionnels de proximité de s’approvisionner en moins de 24 heures. Elle a intégré, en juillet dernier, l’accélérateur Y Combinator, basé à San Francisco, qui n’est autre que l’incubateur de grandes startups comme Airbnb, Dropbox ou encore Reddit. L’accélérateur, qui a acquis 7% de la société Chari.ma, figure parmi les plus sélectifs au monde : seul 1% des startups qui y postulent y sont acceptées. 

 

Lisez nos e-Papers