Menu
Search
Samedi 18 Mai 2024
S'abonner
close

ESIG, première business School du Maghreb à obtenir l’équivalence africaine

L’ESIG devient la première école de commerce du Maghreb à obtenir la certification officielle du Conseil africain et malgache de l’enseignement supérieur (CAMES) et à délivrer un Master reconnu au niveau continental.

No Image

L’ESIG offre à travers cette consécration africaine, une réelle valeur ajoutée pour les étudiants. En effet, les diplômés du Master Comptabilité, Contrôle et Audit de l’entreprise de l’ESIG se voient désormais ouvrir la voie à des postes dans la fonction publique ou des doctorats universitaires en Afrique.
«La certification officielle octroyée par le CAMES au programme Finance de l’ESIG est une reconnaissance forte venant du système d’accréditation le plus crédible d’Afrique et un acte inédit pour une école de commerce marocaine. Cette accréditation vient consacrer l’effort constant d’amélioration des cursus et de recherche d’excellence pédagogique de l’ESIG. Soumis aux critères d’évaluation et au contrôle rigoureux du Programme de Reconnaissance et d’Équivalence (PRED) du CAMES, le programme de Master Comptabilité, Contrôle et Audit de l’entreprise de la business school s’est vu octroyé aisément ce label», indique un communiqué de l’établissement. Cette nouvelle ouverture sur l’international va ainsi permettre aux lauréats de ce programme de bénéficier d’une reconnaissance continentale de leur diplôme et d’une équivalence dans les 19 pays membres du CAMES. «Ils ont désormais l’opportunité de se présenter à des concours donnant accès à des postes dans la fonction publique de ces 19 pays ou d’intégrer les programmes de doctorat des universités africaines. C’est ainsi un nouveau débouché vers une région économiquement très dynamique, où les entreprises marocaines sont déjà bien implantées», note l’école.
À noter que l’ESIG est la première business school marocaine et maghrébine à obtenir l’accréditation du CAMES, deux autres écoles marocaines viennent aussi de la décrocher, l’une spécialisée en informatique et l’autre en génie civil.
Au-delà de l’impact pour les étudiants, l’accréditation des filières marocaines d’enseignement supérieur marocain représente un tremplin pour la réalisation de la stratégie marocaine d’ouverture vers l’Afrique. «Les entreprises et capitaux marocains sont de plus en plus présents sur le continent et ne cessent d’entendre leurs activités. Grâce à la reconnaissance de leurs diplômes et de leurs compétences, les jeunes diplômés, qui sont les futurs représentants du savoir-faire marocain à l’étranger, auront plus de facilité à accompagner l’élan marocain vers les marchés subsahariens et à intégrer le marché du travail local, sans être discriminés par le lieu de leur formation», précise le communiqué. 


À propos du CAMES et du PRED

Le Programme de reconnaissance et équivalence des diplômes (PRED) concrétise la volonté du CAMES de favoriser la mobilité des personnes actives et d’harmoniser l’enseignement continental, le CAMES. Ce programme forme le cadre d’accréditation des diplômes supranationaux reconnus par tous les États signataires et valables sur leurs territoires. Les 19 États membres du CAMES sont le Bénin, le Burkina Paso, le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée, la Guinée Bissau, la Guinée Équatoriale, Madagascar, le Mali, le Niger, la République démocratique du Congo (RDC), le Rwanda, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

 

Lisez nos e-Papers