Menu
Search
Mardi 16 Avril 2024
S'abonner
close
Mardi 16 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Sports

Impérial dans la cage des Andalous, Yassine Bounou exaspère Lionel Messi et le Barça

Le FC Séville a réussi à prendre un avantage considérable en demi-finale aller de la Coupe du Roi d’Espagne, mercredi en soirée, en venant à bout du FC Barcelone sur le score de 2 à 0. Un résultat que les Andalous doivent en grande partie à l’excellent portier marocain Yassine Bounou, auteur de parades somptueuses et décisives, notamment sur trois face-à-face avec Messi.

Impérial dans la cage des Andalous, Yassine Bounou exaspère Lionel Messi et le Barça

Auteur de prestations qui l’ont imposé comme concurrent direct (et même supérieur en termes de statistiques) des meilleurs gardiens en Espagne et dans le monde (aux côtés de Yan Oblak et André Ter Stegen), Yassine Bounou vient de confirmer toute sa maestria mercredi face aux Blaugranas. Pour le compte de la demi-finale aller de la Copa Del Rey (Coupe du Roi d’Espagne), le FC Séville a en effet infligé au Barça sa première défaite en 7 matches, s’imposant sur le score de 2 buts nets. Les Catalans avaient pourtant démarré sur les chapeaux de roue, assiégeant la défense andalouse, mais une intervention cruciale de Yassine Bono en un contre un face à Messi, dès la dixième minute, a fini par redonner confiance aux locaux, qui ont finalement ouvert le score à la 25e minute (but de Koundé), avant de doubler la mise en fin de match grâce à Rakitic (85e). Tout au long de la rencontre, le portier marocain a réussi à froisser et à aigrir le trio d’attaque barcelonais composé d’Antoinne Griezman, Messi et Ousmane Dembélé, avec des arrêts prodigieux du pied comme de la main. Le gardien marocain s’est également distingué en repoussant trois face à face avec l’Argentin, maintenant ses cages inviolables. Bounou a donc mis en doute les attaquants du Barça, à six jours de la grande affiche au Camp Nou face au Paris Saint-Germain (mardi, huitième de finale de la Ligue des champions). Une défaite qui intervient donc dans un moment crucial, sachant que le dernier revers subi par les Catalans remonte au 17 janvier, en finale de Supercoupe d’Espagne face à l’Athletic Bilbao (3-2). Le FC Séville, lui, signait sa huitième victoire consécutive toutes compétitions confondues.

«Avec Bounou, la cage a un mur»
L’énorme match de Yassine confirme ainsi son excellente forme du moment, lui qui a brillé de milles feux en Liga, car après 18 matchs disputés, il a réussi 8 clean sheets (matchs sans encaisser le moindre buts) et n’a encaissé que 13 buts cette saison. En Coupe du Roi, le Lion de l’Atlas fait encore mieux, puisque Séville n’a pas encore encaissé le moindre but dans cette Coupe (12 buts marqués, zéro encaissés) après 6 rencontres.
Juste après le match de mercredi, la presse espagnole et mondiale a encensé l’ancien gardien du Wydad de Casablanca, qui a été classé parmi les meilleurs joueurs du match. Ainsi, «Marca» commentait : «Avec Bounou, la cage a un mur. En exhibition, Bounou a réussi à frustrer Messi avec une parade prodigieuse et une détente digne d’un poster…». Le journal «AS», lui, a titré : «Impérial, Bounou a écœuré Messi à trois reprises». Le «Heraldo» cite une «nuit amère pour Léo Messi face à Bounou», tandis que «Footmercato» précise que «si la défense sévillane ne cédait pas, c’était en partie grâce à Yassine Bounou (48e, 54e, 67e, 90e)». L’international marocain sera donc fortement attendu lors de la demi-finale retour, qui devrait avoir lieu le 3 ou le 4 mars prochain. 

Lisez nos e-Papers