Nation

Lutte contre la pandémie

Troisième dose du vaccin anti-Covid-19 au Maroc : Les opinions scientifiques divergent

Nabila Bakkass Nabila Bakkass , LE MATIN

Troisième dose du vaccin anti-Covid-19 au Maroc : Les opinions scientifiques divergent

Faut-il prévoir une troisième dose du vaccin anti-Covid-19 pour lutter efficacement contre la pandémie ? Si la question divise les experts au niveau mondial, qu’en est-il au Maroc ? Voici ce qu’en pensent les spécialistes contactés par «Le Matin».

La pandémie bat son plein dans le monde entier. Alors que les efforts se poursuivent d’arrache-pied pour assurer l’immunité collective, on commence déjà à parler d’une éventuelle troisième dose du vaccin afin de lutter efficacement et durablement contre cette pandémie inédite. Un débat qui divise les scientifiques du monde. Dans le souci de tirer au clair ce sujet, «Le Matin» a contacté des spécialistes en la matière. Les avis sont mitigés.
Pour Azeddine Ibrahimi, directeur du laboratoire de biotechnologie de la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat et du centre de recherche Medical Biotechnology Lab, «scientifiquement parlant, la question n’est pas prématurée et il est temps de la poser». Effectivement, ajoute l’expert, «cela fait des mois que l’on discute à propos de ce sujet à l’échelle internationale. Le grand challenge aujourd’hui étant d’identifier les personnes qui vont bénéficier d’une troisième dose du vaccin pour avoir une immunité supplémentaire». D’après Azeddine Ibrahimi, trois grandes catégories de profils seraient concernées par cette troisième dose : d’abord les personnes très âgées qui ont une immunité très réduite. Ensuite, les personnes qui présentent une comorbidité agissant sur leur immunité. Et enfin, les personnes sous traitements réduisant leur immunité, notamment celles qui suivent des séances de chimiothérapie. «Au Maroc, nous sommes en cours d’identifier cette population pour pouvoir permettre à ces profils de profiter de cette troisième dose», note-t-il, avant de préciser que «l’implémentation de cette opération prendra du temps, vu qu’il va falloir avancer sur la vaccination de la population avant d’envisager un rappel de troisième dose pour les gens qui en auront besoin».

Interpellé sur ce sujet, Dr Moulay Saïd Afif, membre du Comité scientifique et technique de la vaccination, confirme que la question relative à la nécessité de la troisième dose du vaccin est posée dans le monde entier. Pour le Maroc, précise-t-il, la priorité est d’abord de vacciner rapidement 80% de la population âgée de 17 ans et plus afin d’atteindre l’immunité collective. Le Pr Afif partage dans ce sens des chiffres clés : à ce jour, le vaccin a été administré à 97% de la population âgée de 75 ans et plus et à 95% des personnes âgées entre 65 ans et 74 ans. Le vaccin a également été injecté à 94% de la population âgée entre 60 et 64 ans. À la lecture de ces chiffres, nous pouvons aisément constater que la plupart des personnes âgées (les premières concernées par la troisième dose) ont reçu le vaccin. Toutefois, le problème commence à se poser lorsqu’on évoque d’autres tranches d’âge. «Pour la population âgée entre 40 et 59 ans, seulement 70% de personnes ont été vaccinées et entre 30 et 40 ans, uniquement 30% de personnes ont reçu le vaccin», souligne-t-il avant de rappeler que l’immunité collective ne peut-être acquise que si l’on arrive à vacciner la majorité de la population. «La vaccination, tout vaccin confondu, protège contre les formes graves de la maladie».

Pour sa part, Jaâfar Haïkal, professeur en médecine et expert en management sanitaire, estime qu’au Maroc, il est important de faire des études pour avoir des données nous permettant de savoir s’il serait nécessaire de rajouter une troisième dose. «La discussion à propos de l’ajout d’une troisième dose est un peu prématurée dans le contexte marocain», souligne l’expert. Et d’ajouter qu’au Maroc, 35% de la population cible a reçu le vaccin, un excellent score. Toutefois, «quelle est la durée de la protection acquise via le vaccin ? Quelle protection en fonction du sexe, du type de vaccin ou encore des maladies chroniques ?» s’interroge-t-il. D’où l’intérêt, selon lui, des enquêtes et des études. Les données recueillies de ces études, ajoute l’expert en management sanitaire, permettront au ministère de la Santé, au Comité scientifique et au gouvernement de prendre les décisions qui s’imposent parce que l’impact d’une troisième dose est évidemment sanitaire, mais aussi social et économique. 

--------------------------------

Pfizer et BioNTech vont fournir leur vaccin au Maroc

Pfizer et BioNTech SE ont annoncé la signature d’un accord avec le département de la Santé au Maroc, Pfizer Inc. et les Laboratoires Pfizer SA au Maroc. Aux termes de cet accord, Pfizer et BioNTech s’engagent à approvisionner le Maroc en vaccins, et ce au cours de l’année 2021. «Nous mobilisons nos ressources scientifiques et de fabrication, et ce en faveur de notre objectif commun, celui d’apporter le vaccin Pfizer BioNTech contre la Covid-19 pour la population marocaine», confirme Ali Besri, directeur régional Afrique du Nord et président-directeur général des Laboratoires Pfizer SA au Maroc, cité dans un communiqué des deux laboratoires. En effet, note-t-il, face à cette crise sanitaire mondiale, la mission de Pfizer, qui est celle d’apporter des avancées majeures qui changent la vie des patients, prend tout son sens.
S’exprimant à cette occasion, Sean Marett, directeur commercial de BioNTech, tient à remercier le gouvernement marocain pour son soutien et sa confiance. «Notre objectif est d’assurer au niveau mondial l’approvisionnement d’un vaccin contre la Covid-19 qui est bien toléré et efficace pour une grande partie de la population qui en a besoin dans le monde, et ce aussi rapidement que possible», précise-t-il. Pour rappel, Pfizer et BioNTech visent à fabriquer au total plus de 3 milliards de doses de leur vaccin contre la Covid-19 dans le monde avant la fin de l’année 2021. Le vaccin, soulignons-le, est basé sur la technologie ARNm (Acide ribonucléique messager) propriété de BioNTech.

N.B.

 

Services

Météo

Casablanca 24 mai 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 24 mai 2022

  • As-sobh : 04:39
  • Al-chourouq : 06:21
  • Ad-dohr : 13:33
  • Al-asr : 17:12
  • Al-maghrib : 20:35
  • Al-ichae : 22:04

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Bein Sports News
Sports News (Hasad) -

23:00

Chaine : TMC
r La piscine

23:00

Chaine : TV5
La fabrique du mensonge - Terroristes en réseaux

23:05

Chaine : Bein Sports HD13
AFC Channel for simultaneous live games from AFC competitions

23:00

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 24 mai 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 24 mai 2022

  • As-sobh : 04:39
  • Al-chourouq : 06:21
  • Ad-dohr : 13:33
  • Al-asr : 17:12
  • Al-maghrib : 20:35
  • Al-ichae : 22:04

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Bein Sports News
Sports News (Hasad) -

23:00

Chaine : TMC
r La piscine

23:00

Chaine : TV5
La fabrique du mensonge - Terroristes en réseaux

23:05

Chaine : Bein Sports HD13
AFC Channel for simultaneous live games from AFC competitions

23:00

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter

X