Menu
Search
Dimanche 21 Juillet 2024
S'abonner
close
Dimanche 21 Juillet 2024
Menu
Search

Kim Jong Un et Vladimir Poutine signent un accord d'assistance mutuelle en cas "d'agression"

La Corée du Nord et la Russie ont signé mercredi un partenariat stratégique global, prévoyant une assistance mutuelle en cas d'agression, a annoncé le président russe Vladimir Poutine qui, accueilli en grande pompe à Pyongyang pour une visite d'Etat, a reçu le fervent soutien de son hôte Kim Jong Un pour la guerre contre l'Ukraine.

No Image
"Le traité pour un partenariat global signé aujourd'hui prévoit, entre autres, une assistance mutuelle en cas d'agression contre une partie du traité", a déclaré Vladimir Poutine à la presse après avoir signé le document. "La Russie et la Corée mènent toutes deux une politique étrangère indépendante et n'acceptent pas le langage du chantage et du diktat", a-t-il averti.

Le président russe a qualifié l'accord de "document véritablement révolutionnaire", ajoutant que la Russie "n'excluait pas pour elle-même une coopération militaro-technique" avec Pyongyang.

Cité par les agences russes, le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a précisé que l'accord avec la Russie était purement "défensif". Qualifiant M. Poutine, dont c'était la première visite en Corée du Nord depuis 2000, de "meilleur ami" de son pays, il a salué l'avènement d'une "nouvelle ère" dans les relations avec Moscou.

La Corée du Nord "exprime son entier soutien et sa solidarité au gouvernement, à l'armée et au peuple russes dans la conduite de l'opération militaire spéciale en Ukraine pour protéger la souveraineté, les intérêts de sécurité et l'intégrité territoriale", a-t-il déclaré à son invité. "Nous apprécions beaucoup votre soutien systématique et permanent de la politique russe, y compris sur le dossier ukrainien", a dit en retour M. Poutine.

Le président russe a été accueilli par un tapis rouge et une grande cérémonie sur la place Kim Il Sung, avec une fanfare militaire et des danses synchronisées.

Le chef du Kremlin a ensuite mené des entretiens pendant une heure et demi aux côtés de sa délégation avec le dirigeant nord-coréen, suivis d'un aparté. Le président russe a invité Kim Jong Un à se rendre à Moscou.

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.