Menu
Search
Lundi 15 Avril 2024
S'abonner
close
Lundi 15 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Monde

Sénégal : Le Conseil Constitutionnel entérine la liste définitive des 19 candidats à la présidentielle

Le Conseil constitutionnel du Sénégal a acté mardi le retrait de la candidature de Rose Wardini, présidente du mouvement "Sénégal Nouveau" et entériné la liste définitive des 19 candidats retenus le 20 janvier à l'élection présidentielle, prévue initialement le 25 février courant.

No Image
Considérant, de ce fait, que l'article 34, alinéa premier de la Constitution dispose : " en cas (...) de retrait d'un des candidats entre l'arrêt de publication de la liste des candidats et le premier tour, l'élection est poursuivie avec les autres candidats en lice", souligne le Conseil dans une décision rendue publique mardi.



Le Conseil constitutionnel modifie en conséquence la liste des candidats (...) ; "qu'il y a lieu de donner acte à Rose Wardini du retrait de sa candidature et de modifier la liste des candidats ", précise-t-on.

Ainsi, la liste des candidats à l'élection présidentielle est modifiée et s'établit désormais comme suit : Boubacar Camara, Cheikh Tidiane Dièye, Déthié Fall, Daouda Ndiaye Habib Sy, Khalifa Ababacar Sall, Anta Babacar Ngom, Amadou Ba, Idrissa Seck, Aliou Mamadou Dia, Serigne Mboup, Papa Djibril Fall, Mamadou Lamine Diallo, Mahammed Boun Abdallah Dionne, El Hadji Malick Gackou, Aly Ngouille Ndiaye, El Hadji Mamadou Diao, Bassirou Diomaye Diakhar Faye et Thierno Alassane Sall, note le Conseil.



La présidente du mouvement "Sénégal Nouveau", Rose Wardini, placée sous contrôle judiciaire à la suite de la découverte supposée de sa double-nationalité sénégalaise et française, a annoncé, lundi, le retrait de sa candidature à l’élection présidentielle initialement prévue le 25 février et reportée par le président Macky Sall.

"J'ai décidé en toute souveraineté (...) de retirer ma candidature à l'élection présidentielle de 2024", avait déclaré Rose Wardini lors d'une conférence de presse à Dakar. Elle a affirmé qu'elle fournirait "toutes les preuves" à la justice concernant sa nationalité exclusivement sénégalaise, une exigence constitutionnelle pour tout candidat à la présidentielle.

Le Conseil constitutionnel a annulé jeudi la loi votée le 5 février par l’Assemblée nationale pour reporter au 15 décembre l’élection présidentielle initialement fixée au 25 février.

La nouvelle date du scrutin n'a pas été encore fixée officiellement.
Lisez nos e-Papers