Menu
Search
Samedi 18 Mai 2024
S'abonner
close

Assemblées FMI-BM : À Washington, Nadia Fettah met en avant les réformes engagées au Maroc sous le leadership de S.M. le Roi

Nadia Fettah.
Nadia Fettah.
La ministre de l’Économie et des finances, Nadia Fettah, a mis en avant, jeudi à Washington, l’agenda des réformes engagées au Maroc sous le leadership de S.M. le Roi Mohammed VI. «Notre pays est engagé dans un programme de réformes solide grâce à la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à la faveur d’un nouveau modèle de développement et une convergence des politiques publiques», a indiqué Mme Fettah lors d’une table ronde ministérielle organisée par le Groupe de la Banque mondiale, dans le cadre de ses réunions de printemps avec le Fonds monétaire international (FMI).

La ministre a notamment évoqué les avancées significatives réalisées en matière de généralisation de la protection sociale, l’une des pierres angulaires de la vision Royale, soulignant qu’au bout de 3 ans, quelque 22 millions de Marocains ont désormais accès à une assurance maladie et, depuis décembre, les transferts des aides directes ont commencé pour les catégories sociales éligibles. Mme Fettah a salué, à cet égard, l’importance du partenariat liant le Royaume à la Banque mondiale pour le succès du programme de réformes du secteur de la protection sociale. «Aujourd'hui, 4 millions de personnes bénéficient de ces transferts, une avancée rendue possible par la préparation d'un solide système de registre national unifié», a expliqué la ministre lors de cette rencontre placée sous le thème «La mise en œuvre pour des résultats plus rapides et un plus grand impact» et modérée par la directrice executive des opérations de la Banque mondiale, Anna Bjerde.

Mme Fettah a, par ailleurs, évoqué la stratégie industrielle du Maroc, notamment dans le secteur de l’automobile, soulignant que les avancées dans cette filière se traduisent notamment par le volume des exportations avec plus de 700.000 véhicules par an. Elle a estimé qu’une fois encore le partenariat de la Banque mondiale avec le Maroc pour consolider la dynamique industrielle a eu des «résultats efficaces». S’agissant des enseignements à tirer de la trajectoire de développement du Maroc, la ministre a mis en avant l’importance d’un partenariat solide et constructif avec la Banque mondiale axé sur le développement des secteurs prioritaires. Elle a relevé la nécessité de favoriser des politiques publiques transversales, de diversifier les partenaires et de faire constamment preuve de vigueur et de flexibilité dans la mise en œuvre des réformes nécessaires, surtout dans un contexte mondial marqué par des chocs multiples.
Lisez nos e-Papers