Menu
Search
Mercredi 21 Février 2024
S'abonner
close
Mercredi 21 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Nation

Internet haut & très haut débit : 1.700 nouvelles zones territoriales concernées dès 2024

La deuxième phase du Plan national pour le développement du haut et très haut débit sera lancée en 2024 dans le but de couvrir 1.700 nouvelles zones territoriales, a affirmé la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la réforme de l'administration. Ghita Mezzour, qui s’exprimait lundi à la Chambre des représentants, a rappelé que la première phase de ce programme (2018-2023) a permis de couvrir 10.740 zones territoriales.

Ghita Mezzour.
Ghita Mezzour.
Plus de 7 milliards de dirhams ont été mobilisés par le gouvernement pour renforcer les infrastructures des réseaux et des télécommunications en 2022. C'est ce qu'a révélé la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la réforme de l'administration, Ghita Mezzour, lundi à la Chambre des représentants. La responsable gouvernementale s’est félicitée par ailleurs de la couverture de 10.740 zones territoriales par Internet haut débit, soit un taux de réalisation qui a dépassé les 97,5%. Ces résultats ont été obtenus dans le cadre de la première phase du Plan national pour le développement du haut et très haut débit 2018-2023 (PNHD I).



Dans ce sens, la ministre a annoncé que son département s’apprêtait à lancer la deuxième phase de ce plan en 2024, dans le but de couvrir certaines zones au Maroc qui ne sont pas couvertes ou nécessitant une amélioration du débit internet. Le plan national de développement du haut et très haut début 2 se fixera pour objectif de couvrir près de 1.700 zones territoriales, avec un recensement continu des besoins.

2.500 procédures administratives accessibles en ligne

Abordant la problématique de la multiplicité des procédures administratives, la ministre s’est félicitée du bilan de la mise en œuvre de la loi 55.19 relative à la simplification des procédures et des formalités administratives, notant que depuis l’entrée en vigueur de ce texte, plus de 2.500 procédures ont été répertoriées comme les plus utilisés par les usagers des services publics et ont pu être publiées sur le site «Idarati.ma».

«Le bilan du portail national de l’accès aux services administratifs montre que ce sont actuellement 2.500 procédures qui sont accessibles via la voie digitale et permettent aux usagers d’obtenir toutes les informations à moindre coût. L’objectif général de cette opération est d’éliminer les procédures et les pièces justificatives qui sont sans assise juridique, ou celles qui ne sont pas nécessaires à l’accomplissement de la procédure demandée, sans oublier la nécessité d’harmoniser les modalités et les délais des procédures, notamment à travers la réduction des phases de traitement et des services opérationnels impliqués dans la gestion des demandes», a expliqué la ministre.