Menu
Search
Samedi 18 Mai 2024
S'abonner
close

Khadija El Gour, une ancienne du PAM à la tête des femmes du Mouvement populaire

L’élection de Khadija El Gour à la présidence des femmes du Mouvement populaire (MP) a suscité des débats animés du fait de sa renommée antérieure en tant que figure de proue et symbole féminin au sein du Parti authenticité et modernité (PAM). Celle qui succède à Nezha Bouchareb est reconnue pour son engagement dans la promotion des idées de ce parti, étant l’une de ses fondatrices et une actrice clé au sein du précurseur du PAM, le Mouvement pour tous les démocrates (MTD).

Khadija El Gour, nouvelle présidente des femmes du MP
Khadija El Gour, nouvelle présidente des femmes du MP
Khadija El Gour a été élue à l’unanimité lors du cinquième congrès national de l’organisation des femmes du Mouvement populaire, qui s’est déroulé sous le thème «Femmes leaders dans le Maroc des défis» à Bouznika le 18 novembre 2023, juste après le congrès de la jeunesse du parti. Son élection s’est faite par acclamation après l’approbation des projets politiques et des statuts de cette organisation féminine.

Une élection unanime renforçant l’engagement de Khadija El Gour

Fatima Kaïma Mazay, présidente du comité préparatoire du congrès et ancienne présidente de l’Association des femmes harakies, a mis en lumière le parcours de Khadija El Gour. Ce parcours précise que la nouvelle présidente a rejoint le Mouvement populaire il y a plus d’un an, au début de l’année 2022. Selon elle, Mme El Gour a joué un rôle actif dans la préparation du 14e congrès du parti, démontrant son expertise lors des réunions et participant en tant que congressiste. La présidente du comité préparatoire a souligné : «Élue membre du conseil national du parti, ses compétences professionnelles et sa riche expérience ont été des atouts indéniables». En tant que membre du Conseil national du parti, Mme El Gour a été conviée aux réunions des commissions, offrant une participation active et des contributions de valeur aux sous-commissions. Son implication a été marquée par des discussions constructives et perspicaces. Par ailleurs, Mme Mazay a exprimé son étonnement quant à la clôture des candidatures avec une seule proposition, celle de Khadija El Gour, expliquant que cela reflète la nouvelle dynamique du Mouvement populaire sous la direction du nouveau secrétaire général, Mohammed Ouzzine.

Une présidente avec un héritage politique solide et dynamique

Dans son discours après son élection en tant que présidente des femmes du Mouvement populaire, Khadija El Gour s’est présentée comme étant «naturellement harakie» et «attachée à son appartenance populaire». Elle a affirmé que la priorité de l’organisation féminine qu’elle préside désormais serait le soutien politique des femmes par le biais de formations continues, renforçant ainsi le rôle de l’organisation comme un pilier solide du MP, impliquant les femmes dans tous les aspects du développement.

Il faut le rappeler, Khadija El Gour, avant de prendre la présidence de cette organisation, avait été l’une des fondatrices du Mouvement pour tous les démocrates, jouant un rôle crucial dans l’essor du PAM. Elle a été élue deux fois membre du bureau politique pendant les mandats de Hassan Benaddi et de Mohammed Cheikh Biadillah. Elle a également été membre de la commission des affaires étrangères au sein du bureau politique et présidente du comité des politiques publiques. Elle a été la première femme trésorière du parti, en plus d’être membre des comités ayant élaboré le mémorandum du PAM relatif aux réformes constitutionnelles présentées en 2011, ainsi que les orientations du PAM sur le projet de la régionalisation avancée. Connue pour sa contribution dans le secteur des médias au niveau national, Mme El Gour a été membre du Conseil supérieur de la communication audiovisuelle (HACA) pendant sept ans. Sur le front associatif, elle est reconnue comme l’une des expertes du Réseau marocain de l’Alliance civile pour la jeunesse.
Lisez nos e-Papers