Menu
Search
Samedi 13 Juillet 2024
S'abonner
close
Samedi 13 Juillet 2024
Menu
Search

L'Agence Bayt Mal Al-Qods lance des projets de reconstruction et de restauration à la ville sainte

L’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif a signé, vendredi à Rabat, une convention de partenariat et de coopération avec l'Association marocaine d'appui à la reconstruction en Palestine, portant sur le lancement d’un ensemble de projets de reconstruction et de réhabilitation dans la Ville sainte.

No Image
Signée par le directeur chargé de la gestion de l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, Mohamed Salem Cherkaoui, et le président de l'Association marocaine d'appui à la reconstruction en Palestine, Mohamed Jamal Bouzidi, «l'annexe à la convention sur les anciens quartiers» concerne 100 interventions ciblées réparties sur nombre de biens immobiliers avec une enveloppe budgétaire s'élevant à un million de dollars américain, financées par le Maroc.

À cette occasion, M. Cherkaoui a indiqué que ces projets sont destinés à la restauration et à la réhabilitation des édifices historiques à Al-Qods Acharif qui nécessitent des travaux de mise à niveau à travers des interventions localisées dans le but de leur préservation après l'évaluation du niveau des dommages causés à ce type de structures, et ce dans le respect du cachet architectural de la vielle ville d’Al-Qods. Il s’agit, selon M. Cherkaoui, de 100 interventions réparties sur 10 biens immobiliers dans l’ancienne ville, dont des toitures, des espaces verts, des portes, des murs d'appui ainsi que pour le traitement de l'humidité.

Aussi, ces projets visent l’entretien et la réhabilitation de cinq bâtisses réparties dans plusieurs quartiers de la Ville sainte, de l’entrée du campus de l'Université à Beit Hanina, en plus de la construction d’un service social de proximité au sein de l’hôpital de l'association caritative Al Maqasid, a-t-il ajouté. En dépit des contraintes, a-t-il soutenu, l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif poursuit la mise en œuvre de son plan d’action au titre de l’année 2024, conformément à la Vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, président du Comité d’Al-Qods, portant sur la réalisation de projets concrets ayant un impact direct sur les Palestiniens d'Al-Qods et les institutions de la Ville sainte.

À cet égard, il a tenu à rappeler le lancement en 2022 du processus de concertation avec les Ordres d'architectes marocains et palestiniens ayant permis l'échange de visites pour s’enquérir du patrimoine architectural marocain et palestinien, ainsi qu’un séjour d'études au profit de dix étudiants en architecture des universités d’Al-Qods et de Bir Zeit, afin de les initier à l’expérience marocaine en matière de formation des ingénieurs. Et d’ajouter que l’engagement des institutions marocaines à travers l'Agence pour le développement et la réhabilitation de la ville de Fès (ADER-Fès), le programme d'accompagnement pour la valorisation durable des ksour et Casbahs du Maroc, le Centre de restauration et de réhabilitation du patrimoine architectural d'Ouarzazate, et le projet de l'Agence pour l'entretien et la restauration, permet de renforcer l'expertise palestinienne en la matière, et de s'informer de l'expérience marocaine dans ce domaine.

Pour sa part, le président de l'Association marocaine d'appui à la reconstruction en Palestine a salué les efforts déployés par l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour soutenir les Palestiniens à Al-Qods Acharif et préserver les monuments historiques de la Ville sainte. La cause palestinienne occupe une place importante dans le cœur des Marocains, a-t-il rappelé, saluant la contribution des citoyens aux efforts de l’Association visant la reconstruction d’Al-Qods. Il a, en outre, fait part de la fierté de l’Association de la coopération avec l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif au service de la Ville sainte et ses habitants.

De son côté, l’ambassadeur de Palestine au Maroc, Jamal Choubki, a relevé que l’opération de restauration dans la ville d’Al-Qods vise à préserver son identité arabo islamique-chrétienne, relevant que la ville, bien qu'elle soit inscrite par l’Unesco comme patrimoine arabo-islamique-chrétien, «est menacée par les tentatives de l'occupation visant à oblitérer son identité». L’opération de mobilisation des fonds pour la restauration contribue au renforcement de la résilience des Maqdissis, et à la préservation de son identité en tant que capitale de l’État palestinien, a-t-il souligné. Exprimant ses remerciements à l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, M. Choubki a également salué le Discours de Sa Majesté le Roi adressé au quinzième Sommet de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), tenu récemment dans la capitale gambienne Banjul, dans lequel le Souverain a appelé la Communauté internationale à assumer ses responsabilités afin de sortir la région du cycle de la violence.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.