Menu
Search
Mardi 27 Février 2024
S'abonner
close
Mardi 27 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Nation

Grèves des enseignants : lancement des cours de soutien du 4 au 10 décembre

Lancement du programme national de soutien pédagogique au profit des élèves durant les deuxièmes vacances intermédiaires.

No Image
Le ministère de l'Éducation nationale, du préscolaire et des sports a annoncé jeudi le lancement du programme national de soutien pédagogique au profit des élèves dans les établissements d'enseignement public au niveau des différentes régions du Royaume, et pendant les deuxièmes vacances intermédiaires (4-10 décembre).



Dans un communiqué, le ministère indique que cette initiative intervient suite à la réunion du 27 novembre du Chef du gouvernement avec les représentants des syndicats les plus représentatifs de l'enseignement, signataires de l'accord du 14 janvier 2023, sachant que le gouvernement a répondu favorablement aux revendications de ces syndicats, notamment le gel du statut des fonctionnaires de l’Éducation nationale en vue de son amendement.
Ce programme s'appuie sur la gratuité du soutien pédagogique dans le but de consacrer l'égalité des chances entre les élèves, l’exploitation des résultats scolaires et des opérations d’évaluation des acquis en vue de préciser le ciblage, la diversification des mécanismes et formes de soutien afin qu’ils soient en harmonie avec les spécificités locales, ainsi que la contribution et l’implication des différents acteurs et partenaires. Cette initiative s’inscrit dans la continuité du processus de réforme du système de l’éducation et de la formation et dans le cadre de l’application des dispositions de la loi-cadre n°51-17 relative au système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, ainsi que de la mise en œuvre des engagements de la feuille de route 2022-2026 «Pour une école publique de qualité pour tous» et de son cadre opérationnel 2023-2024, selon le communiqué. Ces engagements visent à augmenter le nombre d’élèves du primaire maîtrisant les apprentissages de base, en leur permettant l’acquisition de connaissances et de compétences les qualifiant à réussir leur parcours scolaire et professionnel.

Ces engagements consistent également à doubler le pourcentage des élèves bénéficiant d'activités parallèles favorisant l'apprentissage pour faire de l'école un espace d’épanouissement et d'acquisition de valeurs, à faire face au phénomène de l'échec scolaire considéré comme l'un des facteurs conduisant à la déperdition scolaire et à œuvrer dans le sens de garantir un parcours éducatif à tous les élèves jusqu'à l'âge de 16 ans, quel que soit le milieu social et académique dont ils sont issus. Ledit programme a aussi pour objectif d'appliquer le principe d’égalité des chances entre tous les élèves, tout en leur offrant l’opportunité d’acquérir les apprentissages et les compétences de base nécessaires à la poursuite de leur parcours scolaire sans difficulté et de surmonter tous les facteurs donnant lieu à l'abandon et au redoublement.

Pour assurer l'efficacité de ce plan, les programmes de soutien scolaire régionaux, provinciaux et locaux sont élaborés et mis en œuvre en fonction de déterminants précis. Il s’agit de diagnostiquer les forces et les faiblesses des acquis scolaires des élèves et de les classer selon les niveaux de maîtrise et les compétences ciblés. Il est également question d’investir et d'analyser les précédents résultats scolaires et les évaluations des acquis réalisés depuis le début de l'année scolaire en cours (2023-2024) et d’employer les outils officiels adoptés dans la mise en œuvre des programmes de soutien, en particulier ceux fruits du partenariat du ministère et de l'Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco), en plus de développer et d’adapter ces programmes aux spécificités locales et aux besoins réels des élèves.

Ce programme est basé sur un ensemble de mécanismes de soutien qui seront mis en œuvre, compte tenu de la convergence et de la complémentarité de ses composantes essentielles, notamment le soutien scolaire financé dans le cadre des heures supplémentaires qui concerne les établissements de l’enseignement secondaire, où le soutien dans les matières de base emploie l'outil éducatif développé par la MCA. Il s’agit également d'adopter l'approche de l'enseignement au bon niveau (Teaching at the right level-Tarl), concernant les écoles pionnières de l'enseignement primaire dans la phase pilote et qui réunit un total de 626 écoles primaires au cours de la période de novembre 2023 à fin mai 2024, précise le communiqué.

Par ailleurs, le programme s'appuie également sur le soutien scolaire financé par les partenaires, notamment les programmes de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH) ou dans le cadre du programme gouvernemental «Awrach», ainsi qu’à travers les accords de partenariat signés avec les Académies régionales, les directions provinciales et les établissements d'enseignement liés au soutien scolaire. Il est également question de l’appui scolaire numérique «à distance» sur la plateforme nationale «TelmidTICE» et l’application mobile associée, et des plateformes interactives développées par les Académies régionales.

À ces déterminants s’ajoute le cadre local du soutien scolaire, qui vise le respect du programme des cours officiels et les cours volontaires donnés par les enseignants des établissements, notamment les étudiants de licence en éducation, dans le cadre du programme de travail pédagogique réalisé dans les établissements d'enseignement. Le ministère appelle tous les élèves, leurs parents et leurs tuteurs, ainsi que l'ensemble des cadres éducatifs et administratifs, à s'engager massivement dans ce processus, afin d'améliorer les résultats scolaires des élèves et d'atteindre les objectifs de la réforme de l'éducation, a conclu le ministère.