Menu
Search
Samedi 18 Mai 2024
S'abonner
close

Le «Ftour Pluriel» célèbre son 14e anniversaire sous le signe «Allumons les lumières»

La 14e édition du «Ftour Pluriel», un rendez-vous phare du vivre ensemble, a réuni, jeudi soir à Casablanca, les représentants des trois religions monothéistes parmi plus de 200 personnalités, autour d’une même table de rupture du jeûne.

No Image
Initiée par les Associations «Marocains Pluriels», «Salam Lekoulam» et «Millennium Leaders», l'édition 2024 du «Ftour Pluriel», placée sous le thème «Allumons les lumières», s’est déroulée au Riad Benjelloun de la Zaouïa Boutchichia dans l’ancienne médina de Casablanca, en présence du Conseiller de Sa Majesté le Roi et président fondateur de l'Association Essaouira-Mogador, André Azoulay, du gouverneur de la préfecture d’arrondissements de Casablanca-Anfa, Aziz Dades, de nombreux diplomates parmi lesquels les ambassadeurs des États-Unis, de France, du Sénégal et de la Suisse, aux côtés d'une pléiade d'acteurs de la société civile et de la communauté artistique et culturelle du Maroc.



À cette occasion, M. Azoulay a indiqué, dans une déclaration à la MAP, que plus que jamais, ce message que le Maroc envoie aujourd'hui au reste du monde est un message qui est à la fois celui de la fidélité, de la résilience et de la capacité de notre pays, y compris dans les moments les plus difficiles, à être un exemple en matière de vivre ensemble, et ce grâce à notre spécificité, la «Tamaghrabit», fruit d’un choix pionnier et singulier du Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi, de se ré-approprier la richesse, la profondeur, la légitimité de toutes ses diversités, aujourd’hui au cœur de la modernité sociale de notre pays. Soulignant la singularité du Maroc, «le seul pays à travers le monde à porter cette voix le plus loin possible et à incarner cet appel à la paix qu’il faut élargir, protéger et promouvoir», M. Azoulay a relevé que ce «Ftour Pluriel», qui célèbre aujourd’hui sa quatorzième édition, a fait, en quatorze ans d'existence, des émules aussi bien au Maroc qu’à travers le monde.

Pour sa part, l’ambassadeur des États-Unis au Maroc, Puneet Talwar, a salué, dans une déclaration similaire, l'organisation de ce «Ftour Pluriel», un événement important et hautement symbolique organisé par des citoyens qui croient et œuvrent pour la coexistence, qui fait partie intégrante de l’ADN du Maroc. «Le Maroc est riche par ces communautés de différentes confessions et cultures et qui vivent côte à côte depuis des siècles lui léguant ainsi une civilisation distinguée par son riche patrimoine aussi bien artistique et architectural, que scientifique ou littéraire», s'est-il félicité, notant que l'exemplarité du Maroc, un témoignage vivant du vivre ensemble, n’est pas le fruit du hasard, mais bel et bien le résultat de l’engagement actif des citoyens sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui n’a eu de cesse d’appuyer ce modèle de société et toutes les initiatives en faveur du vivre ensemble».

Même son de cloche chez la co-présidente de l'association «Salam Lekoulam», Katia Bitton, qui a relevé que ce «Ftour Pluriel», rendez-vous fraternel et amical qui réunit les représentants des trois religions, prouve que le Maroc est un modèle unique de tolérance et de vivre ensemble, se félicitant de la présence remarquable des jeunes à qui il revient désormais de reprendre le flambeau pour transmettre ce message de paix à travers le monde.

Pour sa part, le président de l’Association «Marocains Pluriels», Ahmed Ghayat, a rappelé que ce «Ftour Pluriel» n'était au début qu'un rêve auquel peu de gens ont cru, parmi lesquels André Azoulay et Rhita Zniber, présidents d’honneur de «Marocains Pluriels», ajoutant que la thématique choisie pour cette édition, «Allumons les lumières», s'impose dans le monde actuel où l'obscurité règne dans une grande partie. «Nous voulons allumer les lumières pour inspirer d'autres pays, d'autres contrées qui souffrent», a-t-il conclu.
Lisez nos e-Papers