Menu
Search
Mardi 18 Juin 2024
S'abonner
close

Le trio Mansouri-Bensaid-Aboulghali à la tête du PAM

Le cinquième congrès national du PAM, qui s’est tenu les 9 et 10 février à Bouznika, et qui a réuni plus de 3.000 participants, a porté le trio Fatima-Zahra El Mansouri, Mohammed Mehdi Bensaïd et Salaheddine Aboughali à la tête de la formation du tracteur. Ce rendez-vous a également connu la nomination de Najwa Koukouss à la présidence du conseil national du parti.

No Image
C’est acté. Le cinquième congrès national du Parti authenticité et modernité (PAM) a désigné la nouvelle direction qui va conduire cette formation politique pour les quatre années à venir. La majorité des congressistes a donc voté pour une présidence collégiale. Une première sur l’échiquier politique.



Si la désignation de Fatima-Zahra Mansouri et Mohammed Mehdi Bensaïd – deux ténors du parti qui étaient d’ailleurs portés favori pour succéder à Abdellatif Ouahbi – comme membres de cette présidence collégiale n’a surpris personne, c’est le choix du troisième membre Salah Eddine Aboulghali – ancien coordonnateur régional du «parti du tracteur» dans la région de Casablanca – qui a constitué sans conteste la plus grande surprise de ce congrès.

Mais pour M. Bensaïd, la désignation des trois membres à la tête du parti ne constitue aucune surprise. Au contraire, elle représente une suite tout à fait naturelle des attentes affichées par les membres du parti. «Le conseil national du parti a déjà approuvé l'idée d'une direction collective, et pas seulement, il a élu quatre de ses “enfants” qui représentent un pur produit du projet pamiste, dont trois ont été portés à la direction générale et la quatrième a été désignée à la tête du conseil national», a souligné le responsable politique en faisant allusion à Najwa Koukouss, nommée présidente du Conseil national du parti. M. Bensaïd, qui intervenait à la clôture du cinquième congrès, a indiqué que le recours à une présidence collective du parti est un bon exercice démocratique qui permettra de prendre les décisions qui concernent le destin politique du parti de manière collégiale, notant que le parti n’a jamais été un parti d’individus, mais d’institution.

Pour sa part, Mme Fatima-Zahra Mansouri, membre de la présidence collégiale du parti et coordinatrice nationale du parti, a indiqué que le cinquième congrès national du PAM est une étape organisationnelle importante attendue et réussie. Elle a également assuré qu’il n'y a aucune crise interne dans les rangs du parti : «Au contraire, le parti confirme ses acquis et rectifie son cap pour avancer avec les Marocains et porter les ambitions des citoyennes et citoyens».

Il convient de souligner que ce congrès a été conclu par la tenue d’une session du conseil national, après l’approbation des nouveaux statuts du PAM, ainsi que du document politique qui trace les lignes directrices de l’action qui sera menée au sein de l’académie de formation du parti, qui sera créée et dont la direction sera confiée à Ahmed Akhchichine.

La présidence du secrétariat général du parti comprend Fatima-Zahra El Mansouri, présidente sortante du conseil national du PAM, Mohamed Mehdi Bensaïd, membre du bureau politique du parti, et Salaheddine Aboulghali, parlementaire de la circonscription de Médiouna à Casablanca. Présidente sortante du conseil national du Parti authenticité et modernité, Mme El Mansouri occupe actuellement le poste de présidente du Conseil de la ville de Marrakech, ainsi que celui de ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, dans l'actuel gouvernement. Pour sa part, Mohammed Mehdi Bensaïd, membre du bureau politique du parti, élu lors des élections législatives du 8 septembre 2021 au niveau de la circonscription «Rabat-océan», occupe le poste de ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication dans l'actuel gouvernement. Quant à M. Aboulghali, il occupe le poste de coordonnateur régional du «parti du tracteur» dans la région de Casablanca et de membre du bureau politique du Parti authenticité et modernité. Président de la commune de Médiouna à Casablanca, Salaheddine Aboulghali est également député de la circonscription de Médiouna à Casablanca.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.