Menu
Search
Vendredi 19 Juillet 2024
S'abonner
close
Vendredi 19 Juillet 2024
Menu
Search
lock image Réservé aux abonnés

Préscolaire, déperdition, soutien scolaire, taux de scolarisation... le bilan de Chakib Benmoussa

«Toutes les composantes et domaines du système éducatif ont connu un développement remarquable au cours de l’année académique 2023-2024». C’est ce qu’annonce d’emblée le ministère de l’Éducation nationale dans son bilan de l’année. Dans le détail, le département dirigé par Chakib Benmoussa fait état d’une augmentation importante du nombre d’élèves, un renforcement de l’offre scolaire, notamment dans le milieu rural, et une consolidation des efforts de lutte contre la déperdition scolaire. D’après le ministère, les efforts de généralisation mises en œuvre dans le préscolaire ont permis de rehausser le taux de scolarisation générale des enfants âgés de 4 à 5 ans, qui a atteint 78,7%. Le taux de décrochage scolaire a baissé, quant à lui, de 12%. Quelque 294.458 élèves avaient tout de même quitté les bancs de l’école durant l’année scolaire 2022-2023.

Malgré les défis qui ont marqué le début de cette année scolaire, notamment la succession des grèves ayant entraîné l’arrêt des cours et la paralysie de l’école publique pendant plus de trois mois, les indicateurs dévoilés hier par le ministère de l’Éducation nationale font état d’un développement remarquable de toutes les composantes et les secteurs de l’éducation au cours de l’année scolaire 2023-2024. En effet, un effort considérable a été consenti pour élargir l’offre scolaire, notamment dans les zones rurales, pour accompagner l’augmentation du nombre des élèves tout en veillant à la préservation d’un enseignement de qualité. Cette année scolaire a été par ailleurs marquée par la poursuite de la mise en œuvre des programmes de soutien social en vue de réduire le décrochage scolaire, précise le département de Chakib Benmoussa.



Dans le détail, on apprend que le nombre total des élèves poursuivant leur formation au sein des établissements de l’enseignement public dans les trois niveaux éducatifs (primaire, secondaire et secondaire qualifiant), y compris l’enseignement préscolaire, pour l’année académique 2023-2024, a atteint un total de 7.392.050 élèves, soit une augmentation de 1,1% par rapport à l’année scolaire précédente, sachant que les filles ont représenté 48,9% du nombre total d’élèves. Sur ce volet justement, le ministère tient à souligner que l’augmentation la plus notable a été enregistrée au niveau du secondaire (collège), où le nombre d’élèves a atteint 1.918.691, avec une augmentation de 4,25%.



S’agissant de l’enseignement préscolaire, les efforts de généralisation ont permis de rehausser le taux de scolarisation générale des enfants âgés de 4 à 5 ans, qui a atteint 78,7%. Cette année a été par ailleurs marquée par une augmentation estimée à 2,2% du nombre d’élèves, portant le nombre total des inscrits à 951.596 élèves. Par ailleurs, l’élargissement de l’offre scolaire, notamment en milieu rural, grâce à l’appui de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et l’adoption du mode de gestion déléguée, a contribué à accélérer le rythme de généralisation d’un enseignement préscolaire de qualité.

En ce qui concerne les programmes de soutien social, le département de tutelle a œuvré au renforcement des programmes d’accompagnement social afin de consacrer le principe de l’égalité des chances entre les élèves et réduire la déperdition scolaire. Dans ce sens, un total 4.459.478 élèves ont bénéficié de l’Initiative Royale «Un million de cartables» en milieu rural au cours de cette année scolaire. En outre, pas moins de 1.040.615 élèves ont bénéficié des services de restauration scolaire, tandis que 580.266 élèves ont bénéficié du service du transport scolaire, dont 83,3% sont situés en milieu rural.

Par ailleurs et pour ce qui est de la déperdition scolaire, les efforts déployés par les différents acteurs ont permis de réduire le taux de décrochage scolaire de 12%, passant de 334.664 élèves ayant abandonné les bancs de l’école au cours de l’année 2021-2022 à 294.458 pour l’année scolaire 2022-2023. D’après le ministère, le phénomène du décrochage scolaire en milieu rural représente 45,5% du total des élèves en déperdition scolaire. On apprend par ailleurs que le décrochage scolaire est important dans le rang des filles, qui représentent 38,64% du total des décrocheurs. Notons aussi que 62% des élèves décrocheurs ont plus de 16 ans.

Il convient de souligner que ce bilan chiffré de l’année scolaire en cours traduit les efforts déployés par le ministère et reflète également l’engagement de tous les partenaires du système afin mettre en œuvre les dispositions de la loi-cadre relative au système d’éducation, de formation et de recherche scientifique, ainsi que les objectifs et engagements de la feuille de route 2022-2026.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.