Menu
Search
Samedi 18 Mai 2024
S'abonner
close

Drâa-Tafilalet : Lancement des services de 41 centres de santé urbains et ruraux

Le ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Khalid Ait Taleb, a procédé, mercredi, au lancement des services de 41 centres de santé urbains et ruraux dans la région de Drâa-Tafilalet.

No Image
Le lancement de ces structures de santé intervient dans le sillage des efforts visant la réhabilitation du système national de santé afin d'accompagner les chantiers de la généralisation de la couverture sanitaire universelle et de la protection sociale.



La cérémonie du lancement a eu lieu en présence du wali de la région de Drâa-Tafilalet, gouverneur de la province d'Errachidia, Yahdih Bouchâab, du président du Conseil de la région de Drâa-Tafilalet, Hro Abrou, d’élus, d’acteurs de la société civile et de plusieurs personnalités civiles et militaires.

Au niveau de la province d’Errachidia, il a été procédé au lancement des services de 5 centres de santé urbains et ruraux de premier niveau et de 9 dispensaires ruraux. Il s'agit des centres de santé urbains de premier niveau "Mustapha El Maani" et "Moulay Ali Cherif", des centres de santé ruraux de premier niveau "Zaouia Jadida", "Mansouria", "Mazguida", en plus des dispensaires ruraux "Kser Jdid", "Zaouia Amlikis", "Ouled Chaker", "Douira", "Jbiel", "Al Gharfa", "Tourouk", "Akdman" et "Afgh".

De plus, les services d’une unité de dialyse ont été lancés au centre de santé rural de deuxième niveau "Asrir", qui fournira des services de dialyse aux patients atteints d’insuffisance rénale de la commune du Haut Farkala et des communes avoisinantes.

Dans la province de Midelt, 12 centres de santé urbains et ruraux (niveaux 1 et 2) ont été réhabilités et équipés pour accueillir les patients venant des différentes communes et douars relevant du territoire de la province de Midelt. Il s'agit des centres de santé urbains de premier niveau "Tahamidant" et "Souk El Had", des centres de santé ruraux de deuxième niveau "Aghbalou", "Krandou" et "Zaouiat Sidi Hamza", ainsi que des centres de santé ruraux de premier niveau "Ait Azdek", "Ait Amghar", "Tmaioust", "Amersid", "Amzizel", "Talicht" et "Toulal", en plus des dispensaires ruraux "Taghzout", "Bouayach", "Zbzat", "Ait Khoujman", "Ait Atto", "Bertat", "Ait Ouahi Ouhqui" et "Tazemmamart".

Au niveau de la province de Tinghir, le centre de dialyse "Alnif" a été mis en place pour fournir des services aux patients atteints d'insuffisance rénale de la commune d'Alnif et des communes avoisinantes en vue de les soulager des contraintes de déplacement vers le centre de Tinghir. D’autre part, les services du centre de santé rural de premier niveau "Imider" et des dispensaires ruraux "Fazou" et "Tirka" ont été également mis à disposition.

Au niveau de la province de Zagora, les services du dispensaire rural "Nasrat" ont été lancés dans la commune rurale de Tagounit.

Dans une déclaration à la presse, Khalid Ait Taleb a souligné que "la mise en place de ces services de santé s'inscrit dans le cadre de la politique de réhabilitation et d'équipement des institutions de santé publiques, conformément aux Instructions Royales visant à entreprendre une réforme profonde du système de santé national afin de créer les conditions propices à la mise en œuvre des chantiers de généralisation de la couverture sanitaire et de la protection sociale".

Ces centres de santé, a-t-il ajouté, fourniront une gamme diversifiée de services de santé et un panier de traitements comprenant notamment les consultations médicales générales, les services d’hémodialyse, les soins infirmiers, le suivi des maladies chroniques, en particulier l’insuffisance rénale, le diabète et l'hypertension artérielle, ainsi que le suivi de la santé de la mère et de l'enfant, la santé scolaire, et les services de sensibilisation et d'éducation à la santé.

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a mobilisé des ressources humaines spécialisées pour assurer les services médicaux et curatifs fournis à la population ciblée par ces établissements de santé, qui couvrent plus de 200.000 personnes.
Lisez nos e-Papers