Menu
Search
Vendredi 23 Février 2024
S'abonner
close
Vendredi 23 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Régions

Pénurie d'eau : Nouvelles mesures d'urgence à Rabat

Le Wali de la région de Rabat-Salé-Kénitra, Mohamed Yacoubi, a émis un arrêté instaurant des mesures urgentes à Rabat pour gérer la pénurie d'eau. 

No Image
Dans un arrêté destiné aux différentes autorités de la région de Rabat-Salé-Kénitra, le wali Mohamed Yacoubi édicte plusieurs mesures drastiques ont été prises visant à réguler la consommation d'eau à Rabat, à travers des restrictions sévères pour les espaces publics.



Ainsi, il est strictement interdit le nettoyage des rues, des routes et des espaces publics, l'arrosage des espaces verts, des jardins et des terrains de sport et le lavage des voitures, des camions et tout autre équipement avec les sources d'eau potable normalement utilisées pour ces activités. Celles-ci sont remplacées par des sources d'eau traitée disponibles dans le réseau public de Rabat. Les administrations publiques, entreprises et particuliers sont strictement interdits d’utiliser des plantes consommatrices d'eau, notamment les plantes couvre-sols sous peine de sanctions.

Restrictions sur les activités des Hammams et des piscines

Les Hammams traditionnels, turcs et modernes dans la ville de Rabat sont soumis à des jours de fermeture spécifiques, limitant leur utilisation aux jeudis, vendredis, samedis et dimanches de chaque semaine. Quant aux piscines publiques et privées, elles ne peuvent être remplies qu'une fois par an. Les propriétaires de piscines sont tenus de les équiper de systèmes de recyclage et de filtration.

Les autorités peuvent prendre d'autres mesures pour restreindre l'utilisation d'eau potable et réduire le débit en fonction de l'évolution de la situation. Les administrations, collectivités territoriales, établissements publics, hôpitaux et institutions concernées sont invités à élaborer des plans d'économie d'eau. Cela comprend l'entretien régulier des réseaux, l'installation d'équipements économes en eau et des campagnes de sensibilisation pour rationaliser la consommation d'eau potable.

Ces mesures reflètent l'urgence de la situation et la nécessité d'une gestion responsable des ressources hydriques dans la région. Les autorités locales et la population sont appelées à coopérer pour surmonter cette crise et préserver l'eau comme bien commun essentiel.