Menu
Search
Dimanche 03 Mars 2024
S'abonner
close
Dimanche 03 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Société

Réforme du code de la famille: une adresse électronique pour l'envoi des propositions

Les acteurs concernés par les questions de la famille, et qui n'ont pas été auditionnés par l'Instance chargée de la révision de la Moudawana, disposeront d'une adresse e-mail pour envoyer leurs propositions et suggestions. L'instance s'engage à traiter ces lettres au même niveau que les notes prises lors des auditions directes.

No Image
L'Instance chargée de la révision du Code de la famille a annoncé la mise à la disposition des institutions, associations et organisations politiques et syndicales, ainsi que des différents acteurs, l'adresse électronique officielle: [email protected], pour recevoir leurs propositions et leurs visions au sujet de la réforme du Code de la famille, de manière à contribuer à la réalisation des objectifs fixés par la Lettre Royale à ce propos.



La mise en place de cette adresse électronique intervient dans le cadre de l'approche participative à large échelle prônée par la Lettre Royale adressée au chef du gouvernement au sujet de la révision du Code de la famille, aux côtés des séances d'audition organisées depuis plusieurs semaines, pendant lesquelles, l'Instance a auditionné les associations, les groupements associatifs, les instituions constitutionnelles concernées par les questions de la femme, la famille et l'enfance, reconnues par leur défense des questions ayant trait à l'application des dispositions du Code de la famille, a souligné l'Instance dans un communiqué.

L'Instance accorde une grande importance aux contributions écrites qu’elle compte recevoir en tant que force de proposition importante et qui vont constituer, aux côtés des notes reçues lors des séances d'audition et des suggestions présentées, le fond documentaire sur la base duquel elle va travailler, a précisé la même source.

Mettant cet outil de communication à la disposition des acteurs concernées, l'Instance entend élargir la sphère des participants à ce projet sociétal qui concerne l'ensemble des Marocains pour englober ceux d'entre eux qui ne peuvent pas être auditionnés directement pour des raisons objectives les concernant ou celles liées au délai consacré par l’Instance à cette phase de son travail.

L’instance, ajoute la même source, mettra à la disposition du public un site électronique comprenant les données, documents, photos et communiqués qu’elle a publiés, de façon à permettre le suivi régulier de son travail lors de cette grande échéance de réforme que vit le Royaume sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
Lisez nos e-Papers