Menu
Search
Mercredi 24 Avril 2024
S'abonner
close
Mercredi 24 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Société

La coordination des enseignants du secondaire qualifiant rejette l'accord sur la hausse des salaires et maintient la grève

La coordination des enseignants du secondaire qualifiant a décidé de rejeter le contenu de l'accord sur la hausse des salaires et annonce le maintien des grèves. Elle appelle à son implication dans le dialogue sur la réforme du statut unifié des fonctionnaires de l'Education nationale.

No Image
La Coordination des enseignants du secondaire qualifiant dénonce l'exclusion des coordinations et des collectifs du dialogue avec le gouvernement sur le dossier des enseignants.



Dans un communiqué publié aujourd'hui, la coordination indique que l'accord signé entre le gouvernement et les syndicats signataires de l'accord "maudit" du 14 janvier, contient des dispositions qui ne répondent pas aux doléances des enseignants. Et de rappeler que la coordination avait formulé des doléances relatives au retrait définitif du statut unifié des fonctionnaires de l'Education nationale, à la reconsidération du nouveau grade des professeurs du secondaire qualifiant, au non-traitement du dossier des enseignants contractuels. La coordination dénonce également "l'attitude du chef du gouvernement qui avait promis une hausse des salaires des enseignants de 2.500 DH lors de la campagne électorale et qui n'accorde finalement qu'une augmentation de 1.500 DH à payer sur deux tranches. Une attitude opposé au principe de l'équité salariale entre les différents secteurs".



Partant de ces constats, la coordination annonce le rejet de l'accord gouvernemen/syndicats du dimanche 10 décembre et impose son implication dans le dialogue prévu pour la révision du statut unifié de l'enseignant. La coordination rappelle que les mouvements de contestations annoncés seront maintenus et lance un appel aux autres collectifs pour "unir leur rangs afin de défendre les enseignants".

La Coordination des enseignants du secondaire qualifiant avait annoncé, avec d'autres instances, une grève nationale pour les 13, 14, 15 et 16 décembre.

Lisez nos e-Papers