Menu
Search
Mardi 23 Juillet 2024
S'abonner
close
Mardi 23 Juillet 2024
Menu
Search
lock image Réservé aux abonnés

La thérapie par les cellules souches peut guérir de nombreuses maladies (Pr Amal Bourquia)

La médecine régénérative est une thérapie révolutionnaire qui utilise les cellules souches pour régénérer les tissus endommagés, offrant ainsi des solutions innovantes pour traiter une multitude de maladies. Dans cet entretien, Pr Amal Bourquia, spécialiste en néphrologie, écrivaine et experte en éthique et communication médicales, nous explique les fondements de cette thérapie déjà très convoitée dans le domaine médical.

No Image
Le Matin : Tout d’abord, pouvez-vous nous expliquer ce qu’on entend par médecine régénérative ?

Pr Amal Bourquia :
La médecine régénérative consiste à réparer une lésion ou un organe malade en remplaçant les parties endommagées par un nouveau tissu cellulaire créé à cet effet. Elle repose sur la thérapie cellulaire, qui consiste à cultiver des cellules avant de les transplanter, et sur l’utilisation de cellules souches, c’est-à-dire non différenciées. Ces cellules sont dites pluripotentes car elles peuvent ensuite être transformées en différents types cellulaires.


Que sont exactement les cellules souches ?

Les cellules souches sont un type de cellules qui peuvent se multiplier à grande échelle et se transformer en divers types de cellules, telles que les cellules du muscle cardiaque, du sang ou des nerfs. Elles possèdent une capacité exceptionnelle à réparer les tissus endommagés. Contrairement aux cellules musculaires, sanguines ou nerveuses spécialisées qui ne peuvent pas se reproduire, les cellules souches possèdent cette caractéristique unique qui les distingue des autres types de composants cellulaires du corps humain. Ces entités remarquables existent dans différentes parties du corps, comme la moelle osseuse, le sang du cordon ombilical et même dans la circulation sanguine. La moelle osseuse est une source particulièrement riche de cellules souches. Les professionnels de la santé l’exploitent depuis des années avec des résultats remarquables. Des trillions de cellules souches présentes dans tout le corps humain peuvent être utilisées dans des thérapies efficaces.



D’où proviennent les cellules souches utilisées pour les transplantations ?

Les scientifiques ont identifié trois catégories différentes de cellules souches.

- Cellules souches embryonnaires qui proviennent d’embryons et possèdent la capacité unique de se différencier en n’importe quel type de cellule du corps humain.

- Cellules souches adultes ou cellules souches somatiques. Ces entités spécialisées se trouvent dans divers tissus de notre corps, comme le sang ou le tissu adipeux, mais pas dans tous les types de parties du corps.

- Cellules souches pluripotentes induites qui sont des versions reprogrammées de souches adultes par l’introduction de modifications de l’ADN, ce qui leur donne une structure presque identique à la forme pluripotente d’un embryon. Elles peuvent se transformer en presque tous les autres types de cellules. Leur grand avantage est qu’elles posent moins de problèmes éthiques liés à l’utilisation de sources embryonnaires.

Et qu’est-ce que la thérapie par les cellules souches, et comment fonctionne-t-elle ?

La thérapie à base de cellules souches est le traitement d’une maladie spécifique à l’aide de cellules souches. Il s’agit de cellules spéciales qui peuvent se développer en différents types de cellules dans le corps.

La plus utilisée des thérapies à base de cellules souches est la transplantation de cellules souches sanguines pour traiter les maladies du sang et du système immunitaire ou reconstituer le système sanguin après des traitements contre certains cancers. Les cellules souches de la peau sont également utilisées depuis les années 80 pour faire pousser des greffons destinés au traitement des brûlures graves et très étendues.

Enfin quelles sont les applications thérapeutiques des cellules souches et pour quelles maladies sont-elles utilisées ?
Actuellement les cellules souches ont le potentiel de guérir de nombreux types de maladies. Les maladies cardiaques, le diabète de type 1, l’insuffisance de la moelle osseuse, la sclérose en plaques, la dystrophie musculaire, la colite ulcéreuse, les lésions cérébrales, l’autisme, l’arthrose, la maladie de Parkinson, les lésions de la cornée, la rétinite pigmentaire, la maladie de Crohn, les maladies osseuses, l’infirmité motrice cérébrale et le traitement du cancer n’en sont que quelques exemples.

La thérapie par cellules souches autologues est un traitement révolutionnaire qui utilise les propres cellules souches du patient pour lutter contre les maladies. Cette méthode consiste à extraire et à congeler les cellules saines, qui sont ensuite réintroduites dans l’organisme après une chimiothérapie à haute dose. Elle s’est avérée particulièrement efficace dans le traitement de la leucémie et du lymphome.

La thérapie par cellules souches allogéniques offre un espoir aux personnes souffrant de troubles sanguins tels que la drépanocytose ou la thalassémie.

La thérapie par cellules souches dans l’esthétique est apparue comme une solution prometteuse pour le rajeunissement de la peau dans l’industrie cosmétique. En stimulant la production de nouvelles cellules, les cellules souches peuvent réparer et revitaliser efficacement la peau vieillissante. Le traitement par cellules souches présente également un potentiel pour la prévention de la chute des cheveux.

Les cellules souches constituent un exceptionnel ensemble de cellules médicamenteuses aux potentialités thérapeutiques de grand intérêt. Déjà, dans certaines indications, elles ont transformé le pronostic de maladies du sang gravissimes. Cependant l’application clinique des cellules souches soulève certaines préoccupations en matière d’éthique et de sécurité qui doivent être respectées à toutes les étapes du processus du recours à ces cellules.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.