Menu
Search
Dimanche 03 Mars 2024
S'abonner
close
Dimanche 03 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Société

Lancement de la 21e campagne nationale de lutte contre la violence à l'égard des femmes et des filles

La 21e campagne nationale de lutte contre la violence à l’égard des femmes et des filles a été lancée, lundi à Rabat, à l'initiative du ministère de la Solidarité, de l’insertion sociale et de la Famille, sous le slogan: "La violence est condamnée, mobilisons nous pour la signaler en tous lieux".

No Image
S’inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre des Hautes Instructions royales visant l’autonomisation des femmes et la consolidation de leurs droits et leur place dans la société, cette campagne, qui se poursuivra jusqu'au10 décembre, vise à assurer un environnement sûr permettant de protéger les femmes et les filles de la violence.



Initiée en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la Population ( UNFPA ) et avec l’appui du ministère des affaires étrangères du Danemark, cette campagne coïncide avec l'organisation de la campagne Tous UNiS (25 novembre - 10 décembre), une initiative de 16 Jours d'activisme lancée par l'ONU pour prévenir la violence à l'égard des femmes et des filles.

Cette campagne nationale a pour objectifs de promouvoir la culture du rejet de la violence et de sensibiliser toutes les franges de la société quant à l'importance d'assurer la protection des femmes contre toutes les formes de violence et en tous lieux.

Intervenant à cette occasion, la ministre de la Solidarité, de l’insertion sociale et de la Famille, Aawatif Hayar a mis l'accent sur l'importance du slogan choisi pour cette campagne, soulignant la nécessité de sensibiliser à l'impératif de la dénonciation des actes de violences à l'égard des femmes et à la lutte contre l'impunité. Le ministère est déterminé à faire de cette campagne une étape cruciale pour une mobilisation sociétale, la préservation des acquis, la création d’un environnement sain rejetant toute forme de violence et de discrimination et pour une incitation pour tous à s'impliquer dans les efforts nationaux visant à lutter contre ce phénomène, a-t-elle dit.

Elle a dans ce sens fait savoir que le nombre des centres de prise en charge des femmes victimes de violence a atteint 105 répartis sur l'ensemble du Royaume, rappelant la signature de conventions de partenariat avec 57 centres d’écoute et d’orientation pour les femmes victimes de violence au titre de l’année 2023.

Cette campagne s’inscrit dans le cadre de la poursuite des efforts du ministère en vue de mettre en oeuvre le 3e plan gouvernemental pour l’égalité en vue d'assurer la convergence entre toutes les initiatives prises par les départements gouvernementaux, les établissements publics, le secteur privé ainsi que les élus pour consacrer les valeurs de l’égalité, a indiqué Mme Hayar.

De son côté, le représentant-assistant et coordonnateur du programme de l’UNFPA, Abdellah Yaakoub, a affirmé que le Maroc a réalisé un grand progrès dans le domaine de la promotion des droits de l’Homme en général, et dans la consolidation des droits des femmes en particulier, à la faveur de nombreuses mesures, notamment la ratification et la mise en adéquation des pactes internationaux relatifs à ce sujet et le lancement de plusieurs chantiers structurants en matière de législation et de développement. Il a appelé à l’adoption d’une approche globale pour promouvoir la culture des droits de l’Homme, la protection des femmes et à la prise de conscience de la responsabilité partagée en ce qui concerne la promotion de l’égalité et la lutte contre la violence, notant que l’UNFPA est disposé à accompagner et appuyer les efforts du Maroc pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

Pour sa part, l’ambassadeur du Royaume du Danemark au Maroc, Jesper Kammersgaard, a mis en avant le partenariat solide unissant son pays au Maroc et à l’UNFPA en matière de lutte contre la violence à l’égard des femmes, soulignant l’importance d’œuvrer ensemble pour la consolidation des droits des femmes et leur place dans la société.

Le lancement de cette campagne, qui s'est déroulé en présence des représentants des départements gouvernementaux, des établissements publics, des acteurs de la société civile, ainsi que des représentants d'organisations internationales, a été ponctué par la signature de conventions de partenariat entre le ministère de la Solidarité, de l’insertion sociale et de la Famille, l'Entraide nationale et les centres d’écoutes et d’orientation pour les femmes victimes de violence au titre de l’année 2023.
Lisez nos e-Papers