Menu
Search
Mercredi 21 Février 2024
S'abonner
close
Mercredi 21 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Société

Ce qu’il faut savoir sur «Zepbound», le nouveau médicament contre l’obésité autorisé aux États-Unis

Traiter l’obésité et réduire le poids d’environ 20% en quelques mois, c’est ce que promet le «Zepbound», le nouveau médicament qui vient d’être autorisé aux États-Unis. Avantages, effets secondaires, prix… Dr Tayeb Hamdi, médecin, chercheur en politiques et systèmes de santé, nous dit tout sur ce produit pharmaceutique jugé révolutionnaire.

Avec «Zepbound», on s’attend à plus d’arnaques et de contrefaçons qui pourraient être très délétères sur la santé des utilisateurs non avertis.
Avec «Zepbound», on s’attend à plus d’arnaques et de contrefaçons qui pourraient être très délétères sur la santé des utilisateurs non avertis.
Le médicament «Zepbound» des laboratoires américains Eli Lilly pour le traitement de l’obésité sera disponible en pharmacie aux États-Unis dès la fin de l’année. Il a décroché l’autorisation de la FDA américaine (Food and Drug Administration) le 8 novembre dernier. «C’est un médicament à base de “Tirzepatide”, destiné à prendre en charge l’obésité ou le surpoids. Il a montré son efficacité en réduisant le poids d’environ 20% après 17 mois de traitement chez des catégories bien définies de personnes ayant des problèmes de surpoids. C’est une perte de poids considérable pour un médicament, c’est même comparable à la chirurgie bariatrique», indique Dr Tayeb Hamdi, médecin, chercheur en politiques et systèmes de santé. Et de souligner que «les nouveaux médicaments, comme le “Zepbound”, sont porteurs d’espoir pour les personnes souffrant d’obésité, mais sans prétention, à ce jour, ni pour guérir ou éradiquer le diabète, ni pour être une solution miracle au problème de l’obésité et du surpoids».



Dr Hamdi souligne que le «Zepbound» est le deuxième nom commercial de la molécule «Tirzepatide» issue des recherches des laboratoires Eli Lilly. «La première version “Mounjaro” destinée au traitement du diabète a été mise sur les marchés pharmaceutiques américains et européens depuis plusieurs mois déjà. Le “Zepbound” est la seconde version, conditionnement et dosages différents, destiné à prendre en charge les problèmes de l’obésité et du surpoids», explique-t-il. «Il est à noter que le “Zepbound” n’est pas le premier médicament du genre. Le “Wegovy” (de la molécule “Semaglutide”), qui réduit le poids de 12% environ, est commercialisé depuis quelques années par un laboratoire danois Novo Nordisk. Les deux molécules (le “Semaglutide” et le “Tirzepatide”) agissent selon des mécanismes nouveaux pour le traitement du diabète de type 2», poursuit le médecin.

Ce dernier précise que ces deux molécules agissent sur les récepteurs cérébraux en imitant l’action de deux hormones digestives produites par le système digestif après avoir mangé. Une hormone aide à réduire l’appétit et à réduire la quantité de nourriture, tandis que la seconde améliore la façon dont le corps décompose le sucre et les graisses. «Les deux molécules retardent la vidange gastrique donnant au cerveau une sensation de satiété. Le «Tirzepatide» cible deux hormones, le «Semaglutide» n’en cible qu’une, d’où la supériorité de «Zepbound»», développe Dr Hamdi. «Mais si ce traitement donne de l’espoir pour les personnes en obésité morbide ou en surpoids associé à d’autres facteurs de risque, l’abus de l’usage de ce médicament par des personnes sans indication formelle et juste pour perdre quelques kilos pose problème. La balance bénéfice/risque n’a été étudiée que pour des indications bien précises : des personnes en obésité franche avec un IMC (indice de masse corporelle, Ndlr) supérieur à 30, ou des personnes en surpoids avec un IMC supérieur à 27 souffrant d’au moins d’un autre facteur de risque comme l’hypertension artérielle, l’hyper-cholestérolémie ou le diabète de type 2», alerte-t-il

Quid des effets secondaires pour les diabétiques ?

Et comme pour tous les médicaments, le «Zepbound» qui se présente sous forme d’injection peut avoir des effets secondaires. Les plus courants sont les nausées, les vomissements, la diarrhée, la diminution de l’appétit, la constipation, l’inconfort abdominal supérieur, les douleurs abdominales, des problèmes d’occlusion intestinale, de pancréatite et de gastroparésie. D’autres effets indésirables sont toujours à l’étude.

Le prix de ce médicament, un handicap

Concernant le prix, le laboratoire Eli Lilly l’a fixé à 1.060 dollars par mois. Le Wegovy, son prédécesseur et concurrent danois, coûte 1.350 dollars par mois. «Certes, la concurrence et la découverte de nouvelles molécules vont infléchir les prix, mais le coût reste un handicap, sachant que la prise en charge s’étale sur plusieurs mois, avec un point d’interrogation sur le maintien de la perte de poids après la fin du traitement. Ces médicaments doivent être pris très longtemps selon des experts pour éviter une reprise de poids», indique Dr Hamdi. Le médecin a également tenu à alerter les personnes qui seraient tentées par l’achat de ce genre de médicaments à faire attention à la contrefaçon. «Plusieurs patients ont été hospitalisés après l’usage de médicaments contrefaits achetés sur Internet. Avec «Zepbound», on s’attend à plus d’arnaques et de contrefaçons qui pourraient être très délétères sur la santé des utilisateurs non avertis. Sans rappeler les risques de santé qui découlent de l’utilisation de ces produits même authentiques sans avis médical et sans indication médicale documentée».