Menu
Search
Samedi 02 Mars 2024
S'abonner
close
Samedi 02 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Sports

CAN 2023 : l’Afrique du Sud et la Côte d’Ivoire complètent le dernier carré

Après la qualification de la RD Congo et du Nigeria, la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud ont validé leur ticket pour les demi-finales de la 34e édition de la Coupe d’Afrique des nations. Les Éléphants ont continué à forcer leur destin en disposant du Mali au bout de la prolongation, tandis que les Bafana Bafana peuvent compter sur une défense en fer et un gardien de but de légende.

Le gardien de but sud-africain, Ronwen Williams, n'a pas encaissé le moindre but depuis le match inaugural face au Mali.
Le gardien de but sud-africain, Ronwen Williams, n'a pas encaissé le moindre but depuis le match inaugural face au Mali.
En dépit de l’élimination de la sélection nationale, les fans marocains continuent de suivre avec intérêt la 34e édition de la Coupe d’Afrique des nations. Après la qualification du Nigeria et de la RD Congo, plutôt avec aisance, samedi a connu des scénarii avec bien plus de rebondissements.



La Côte d’Ivoire, tel un boxeur qui monte sur le ring pour montrer toute sa capacité à encaisser, s’est qualifiée aux demi-finales de «sa» CAN, en suivant la même méthode : rater son début de match, attendre les derniers instants pour revenir et s’imposer de façon épique face à un adversaire qui semblait avoir toute la maîtrise. Le Mali perd une première cartouche, en ratant un pénalty dès la 17e minute, bien capté par Yaya Fofana. Les Éléphants perdent ensuite Odilon Kossounou, expulsé peu avant la pause pour cumul de cartons jaunes.

Forts de leur supériorité numérique (et même technique), les Aigles maliens pensent avoir fait le nécessaire lorsque Néné Dorgeles ouvre le score d’un tir somptueux (71e). Mais c’était sans compter sur l’esprit de cette Côte d’Ivoire, qui réussit à égaliser à la 90e minute par Simon Adingra. Sonnés par ce coup du sort, les Maliens reçoivent un coup fatal à la 120e minute, lorsque Oumar Diakité dévie un tir de Seko Fofana. Diakité, inconsolable après la défaite face à la Guinée équatoriale en phase de groupes, devient un héros de la nation. Cependant, dans la confusion du but, le joueur de 20 ans ôte son maillot et écope d’un deuxième avertissement, synonyme de suspension pour la demi-finale.

Des Bafanas réalistes viennent à bout de Requins «édentés»

Le match de la soirée a été tout aussi haletant, entre l’Afrique du Sud et le Cap-Vert. Les hommes d’Hugo Broos ont maintenu leur cadence très basse, avec un bloc défensif à toute épreuve. Ou presque. Car le Cap-Vert, fort de ses individualités, est tout près d’inscrire le but de la délivrance dans le temps additionnel du match. Gelson cadre bien son tir, mais le ballon est dévié sur le poteau par l’excellent Williams, gardien de but des Mamelodi Sundowns. En face, Vozinha n’est pas en reste, puisqu’il annihile deux occasions de but sud-africaines, coup sur coup.
Au final, les deux équipes sont départagées par la séance des tirs au but. Là encore, Williams ne fait qu’une bouchée des tireurs cap-verdiens, qui ne transforment qu’un seul de leur 5 tirs au but. Les Bafana n’en marquent que deux. Suffisant pour leur permettre de renouer avec les demi-finales pour la première fois depuis l’an 2000. Ils avaient alors perdu face au Nigeria. Le même adversaire qu'ils affronteront ce mercredi.
Lisez nos e-Papers