Menu
Search
Dimanche 19 Mai 2024
S'abonner
close
Dimanche 19 Mai 2024
Menu
Search
lock image Réservé aux abonnés

CAN 2025 au Maroc : le report est-il vraiment à l'ordre du jour ?

Désigné comme pays hôte de la prochaine Coupe d’Afrique des nations, le Maroc met les petits plats dans les grands pour assurer une édition mémorable en 2025. Toutefois, le calendrier de la compétition pourrait être chamboulé, à l’image de ce qui s’est fait pour les deux précédentes CAN. Initialement prévue en fin juillet 2025, la prochaine grand-messe du football africain pourrait donc bien être reportée à 2026.

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, et le président de la CAF, Patrice Motsepe, lors de la finale de la CAN 2024 de futsal à Rabat.                                                                                                                        Ph. Saouri
Le président de la FIFA, Gianni Infantino, et le président de la CAF, Patrice Motsepe, lors de la finale de la CAN 2024 de futsal à Rabat. Ph. Saouri
Après le Cameroun et la Côte d’Ivoire, qui ont dû décaler la tenue des deux dernières Coupes d’Afrique des nations d’une année, le Maroc pourrait également revoir son dispositif d’organisation et reporter le coup d’envoi de l’édition 2025. Désigné comme pays hôte en septembre dernier, le Maroc avait clairement signifié aux officiels de la CAF que la compétition devrait être jouée en été. En février dernier, la Confédération africaine de football avait ensuite formulé son accord de principe pour que la prochaine CAN se tienne en juillet et en août 2025 au Maroc.




Or la tenue de la Coupe d’Afrique des nations en saison estivale a toujours constitué une épine dans le pied de plusieurs acteurs du football mondial, à commencer par l’instance suprême, la FIFA, sans oublier l’UEFA et les représentants des clubs européens. L’intervention de ces mêmes institutions avait causé le report des deux précédentes CAN, décalées d’un an : la CAN 2021 s’est jouée en janvier-février 2022 au Cameroun, alors que la CAN 2023 a finalement été disputée en janvier 2024 en Côte d’Ivoire. Pour ces deux éditions, il était essentiellement question de ne point priver les clubs européens des services de leurs professionnels africains. Pour l’édition 2025, un autre argument de taille vient jeter son poids : la nouvelle formule du «Mondialito». En effet, la première édition de la nouvelle Coupe du monde des clubs de la FIFA (disputée à 32 équipes) se déroulera du 15 juin au 13 juillet 2025 aux États-Unis.

CAN : Janvier 2025 à écarter, le report en 2026 est le plus plausible

L’instance mondiale avait précisé que des dates ont été fixées afin que la compétition s’intègre dans le calendrier international des matches de manière à «laisser suffisamment de temps entre la finale de l’épreuve et le coup d’envoi de nombreux championnats nationaux de par le monde». On imagine donc mal la FIFA se réjouir de l’idée d’organiser la CAN 2025 juste après son tournoi, ce qui devrait provoquer l’ire des clubs européens et de l’UEFA. Plusieurs médias africains et européens ont donc avancé que la visite de Gianni Infantino au Maroc, à l’occasion de la finale de la Coupe d’Afrique de futsal, avait également pour motif d’engager des discussions avec la Fédération Royale marocaine de football concernant la prochaine CAN, en présence du président de la CAF, Patrice Motsepe.

L’option de janvier 2025 paraît d’ores et déjà impossible, puisque le Maroc ne devrait livrer les stades de la compétition qu’à partir de mars 2025. La piste la plus crédible dans ce cas serait de décaler la CAN d’un an, à l’instar de ce qui s’est fait lors des deux dernières éditions. Il faudra néanmoins éviter la saison estivale en 2026, qui connaîtra l’organisation de la Coupe du monde aux États-Unis, au Mexique et au Canada. Le report de la CAN 2025 semble inévitable, mais les discussions autour de la nouvelle date devraient encore durer plusieurs mois, au vu des possibilités offertes par le calendrier international.
Lisez nos e-Papers