Menu
Search
Vendredi 23 Février 2024
S'abonner
close
Vendredi 23 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Sports

Hassania d’Agadir : le torchon brûle entre Sektioui et Moutouali, le nouveau bureau dirigeant déjà dans la tourmente

Bon dernier de la Botola Pro Inwi D1 et toujours sans la moindre victoire depuis l’entame de la saison, le Hassania d’Agadir souffre sur tous les plans. Sous pression, le coach Abdelhadi Sektioui a vu sa relation avec Mohcine Moutouali se détériorer au point de la rupture. Résultat : le joueur réclame la résiliation de son contrat, ouvrant ainsi la voie à plusieurs de ses coéquipiers qui ont également demandé leurs impayés. Une nouvelle épine donc dans le pied du récent bureau dirigeant mené par Belaïd El Faqir.

No Image
Comme si la crise de résultats et le gouffre financier ne suffisaient pas, le Hassania d’Agadir fait face à de nouvelles perturbations depuis la semaine dernière. En difficulté sur la pelouse et au niveau des comptes, le HUSA souffre désormais au niveau du vestiaire aussi, puisque l’ancien capitaine du Raja de Casablanca, Mohcine Moutouali, a demandé la résiliation de son contrat, suite à une altercation avec l’entraîneur de l’équipe, Abdelhadi Sektioui.



Ce conflit a démarré la semaine dernière, lorsque Sektioui a refusé de laisser le joueur prendre part aux entraînements, pour avoir manqué plusieurs séances au préalable. Blessé dans son amour propre, Moutouali a immédiatement réclamé ses impayés (salaires de trois mois) et exigé la résiliation de son contrat avec le club. D’autres joueurs de l’équipe auraient ensuite réagi de la même manière, réclamant leurs impayés en menaçant d’emboiter le pas à l’ancien joueur de l’Ittihad de Tanger.

Cette situation intervient alors que le Hassania d’Agadir occupe la dernière position du classement général de la Botola Pro Inwi D1, avec 5 points récoltés en 10 rencontres. Le HUSA n’a réussi aucune victoire cette saison sous les ordres de Abdelhadi Sektioui, qui ambitionnait pourtant de placer l’équipe au niveau du peloton de tête en début d’exercice. Après le départ d’El Habib Sidinou et d’Amine Dor, le club phare de la région du Souss a enregistré l’arrivée d’un nouveau président le 30 novembre dernier, Belaïd El Faqir, qui a été élu en tant que seul candidat en lice pour le poste de président.

En plus de chercher de nouvelles sources de financement et d’aller à la rencontre des autorités locales, le nouveau bureau dirigeant du HUSA et son président doivent donc veiller à apaiser la tension au niveau du vestiaire, pour accélérer la sortie de crise et remettre l’équipe sur la voie des victoires. La conjoncture ne sert pas les intérêts du bureau dirigeant, qui devra rapidement procéder au versement des salaires impayés, au risque de voir plusieurs éléments majeurs de l’équipe quitter le club lors du prochain mercato hivernal.