Menu
Search
Lundi 15 Juillet 2024
S'abonner
close
Lundi 15 Juillet 2024
Menu
Search

International Series Morocco de golf : Ben Campbell s’impose sur le fil au détriment de John Catlin

Le rideau est tombé, dimanche, sur l’International Series Morocco de golf, étape de l’Asian Tour. Au terme d’un round final âprement disputé, c’est le Néo-Zélandais Ben Campbell qui a remporté le titre lors des derniers trous du parcours avec une carte de 15 coups sous le par, devant l’Américain John Catlin. La troisième place du podium est revenue à un autre américain, Caleb Suratt, suivi de l’Espagnol, Eugenio Chacarra. Côté participation marocaine, le bilan est mitigé, puisqu’aucun des golfeurs nationaux en lice n’a pu passer le cut.

Ben Campbell avec le Trophée de l'International Series Morocco.
Ben Campbell avec le Trophée de l'International Series Morocco.
Au terme d’une semaine de compétition dans l’International Series Morocco sur le mythique parcours rouge du Royal Golf Dar Es Salam, la victoire finale est revenue au Néo-Zélandais Ben Campbell, qui s’est imposé à l'issue d’un round final âprement disputé face à l’Américain John Catlin. Il faut dire que le finish était haletant entre les deux hommes, surtout autour des 17e et 18e trous où Campbell est parvenu à prendre le dessus, avec une carte de 15 coups sous le par, devançant Callin en nombre de coups lors du quatrième round de la finale. «Aujourd'hui, je n'étais pas à mon meilleur niveau, mais je n'arrêtais pas de dire à mon caddie que je devais rester patient et trouver une opportunité. Au 16e trou, j'ai tenté de viser le drapeau, mais la balle est partie à droite. J'ai réussi un excellent coup de bunker. J'ai dit à Mike que si je pouvais faire eagle-birdie, tout serait possible. Et c'est ce que j'ai fait. Rentrer un putt comme celui-là en play-off, c'est toujours satisfaisant», a déclaré Ben Campbell après sa victoire.

International Series Morocco : Bilan moyen des golfeurs marocains

L’International Series Morocco a également été une occasion pour les golfeurs marocains de se mesurer aux meilleures pointures de l’Asian Tour et de la LIV League. Toutefois, malgré leurs efforts, aucun des onze Marocains en compétition lors de cette édition de l’ISM n’est parvenu à passer le cut. Le meilleur résultat au classement général a été réalisé par le jeune Hugo Mazen Trommetter qui a terminé à la 82e place. Son compatriote Ayoub Lguirati s’est contenté de la 92e place, tout comme Adam Bresnu et Soufiane Dahmane.

Raoul Singh, président de l’International Series de golf : «Le Maroc a toutes les qualités pour être un hub du golf mondial»

Le Maroc est engagé dans l’organisation de plusieurs événements sportifs majeurs, à l’image de la CAN 2025 et la Coupe du monde 2030, pensez-vous que le Royaume peut devenir un hub du golf mondial ?

Vous savez, lorsque vous pensez au continent africain et à la région nord du continent, le Maroc apparaît naturellement comme pays avec un grand héritage et un énorme potentiel dans le golf. Avec toutes ses qualités au niveau sportif, je ne vois pas de raison qui empêcherait le Maroc de faire progresser le golf.
Vous avez sûrement vu les joueurs marocains lors de cette édition de l’International Series ou lors d’autres éléments de l’Asian Tour, que pensez-vous de leur niveau ?

Ils sont aussi bons que les autres golfeurs. Comme vous le savez, chaque golfeur peut avoir un bon ou un mauvais jour, mais le plus important pour nous dans l’International Series est de créer un champ d’opportunité pour ces golfeurs, leur permettant d’évoluer aux côtés de joueurs professionnels. L’apprentissage qu’ils ont lors de ce genre d’événement leur permettra sans nul doute d’évoluer, d’avoir un comportement de pro et plus d’expérience. C’est notre rôle de les accompagner dans ce processus.


Qu’avez-vous pensé du niveau de la compétition lors de cette deuxième édition de l’International Series au Maroc ?
La compétition a été rude, car il y avait plusieurs vainqueurs de l’International Series, dont neuf de la LIV League en lice. Tout le top 16 de l’Asian Tour a également fait le déplacement au Maroc. Avec autant de calibres présents sur le parcours, tout le monde savait que la compétition allait être dure et haletante.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.