Menu
Search
Vendredi 23 Février 2024
S'abonner
close
Vendredi 23 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Sports

Road to JO-Paris 2024 : les athlètes marocains qualifiés discipline par discipline

Alors que le coup d’envoi des Jeux olympiques d’été, Paris 2024, sera donné le 26 juillet prochain, le Maroc compte jusqu’à présent 38 qualifiés. Cette liste est appelée à s’élargir puisque plusieurs disciplines devront disputer d’ici juin prochain les qualifications. Par sport, l’athlétisme est la discipline la mieux représentée avec 10 athlètes. Le football fera son retour aux JO après l’édition de Londres 2012. Le breakdance, qui fera son apparition pour la première fois aux jeux, a donné au Maroc deux qualifiés.

No Image
À neuf mois du coup d’envoi des Jeux olympiques, Paris 2024, le Maroc compte 38 athlètes qualifiés dans neuf disciplines au programme des Jeux. Si certains ont validé leurs billets pour les JO à travers le système des minima, à l’image de l’athlétisme, d’autres sont passés par des épreuves éliminatoires, comme ce fut le cas pour la boxe, le tir sportif, le canoë-kayak, le BMX, le football et l’aviron.

Athlétisme : Soufiane El Bakkali, en quête d’une seconde médaille olympique à Paris

Porte-étendard de l’athlétisme national, Soufiane El Bakkali sera de nouveau en première ligne lors de l’édition 2024 des Jeux à Paris, pour essayer de décrocher une seconde médaille olympique pour le Maroc dans la 3.000 mètres steeple. Outre El Bakkali, huit autres athlètes ont déjà validé leur billet pour les JO grâce aux minima. C’est le cas de Abdelati El Guess dans le 800 mètres et Anas Essayi dans le 1.500 mètres, jadis une spécialité marocaine, mais qui a énormément régressé depuis le départ de la légende Hicham El Guerrouj. Au niveau du marathon hommes, cinq Marocains seront présents à Paris, il s’agit d’Othmane El Goumri, Taoufik Alam, Hicham Al Kouahi, Mouhcine Outalha et Omar Aït Chichan. Chez les athlètes femmes, seuls Nora Nadi (400 mètres haies) et Fatima Ezzahra Gardadi, qui a réalisé une prouesse historique en remportant la médaille de bronze du marathon féminin des Mondiaux d’athlétisme à Budapest, seront de la fête à Paris. D’ici le début des JO, d’autres athlètes pourront rejoindre la liste des qualifiés.

Football : les Olympiens de retour aux JO après Londres 2012

Unique représentant du Maroc en sport collectif lors de JO de Paris, la sélection nationale U23 nourrit de grands espoirs pour ces jeux. En effet, les Lionceaux de l’Atlas, champions d’Afrique en titre, veulent aller le plus loin possible dans la compétition olympique pour égaler ou dépasser l’exploit de leurs aînés lors des Jeux de Munich en 1972, où le Maroc avait atteint les quarts de finale. Un objectif que le sélectionneur national, Issam Charaï, espère atteindre, comme il l’a confié récemment. «Nous avons le sentiment de pouvoir gagner une médaille aux JO. Nous irons aux JO avec cette idée de gagner. Nous allons tout faire, nous allons nous préparer pour rendre notre peuple fier. Il faut avoir cette ambition. C’est ce que nous essayons d’inculquer aux joueurs. Nous avons les capacités de décrocher une médaille», avait-il lancé lors d’un entretien accordé récemment au «Matin».

Boxe : Khadija El Mardi vise la consécration à Paris

En l’absence des pugilistes hommes, qui ne sont pas parvenus à se qualifier pour les JO, ce sont les boxeuses qui auront la lourde tâche de défendre les couleurs nationales lors des Jeux à Paris. En effet, trois Marocaines seront présente lors des JO dans trois catégories de poids. Mais c’est vers le poids super moyens (-75 kg) que les regards seront tournés, avec la participation de la championne du monde marocaine, Khadija El Mardi, grand espoir de médaille pour le Maroc en boxe. En plus de Mardi, Yasmine Mouttaki (-50 kg) et Widad Bertal (-54 kg) sont également qualifiées pour les JO, grâce à leurs performances lors du championnat qualificatif qui s’est tenu,en septembre dernier au Sénégal.

Cyclisme : trois tickets pour le Maroc, dont un en BMX

Le cyclisme marocain sera présent lors des JO de Paris avec deux coureurs et un rider de BMX. Le Maroc a réussi à obtenir deux tickets dans les épreuves du contre la montre et la course sur route, grâce au classement de l’équipe nationale au niveau continental. En BMX, Nadim Laghmouchi s’est qualifié pour les JO grâce à son sacre lors du championnat d’Afrique au Zimbabwe. Une première pour le cyclisme marocain dans cette catégorie au programme des Jeux.

Canoë-Kayak : Mathis Soudi

et Achraf Elaïdi qualifiés Auteur d’un véritable exploit historique durant le mois de septembre, avec une médaille de bronze décroché lors des mondiaux de canoë-slalom à Londres, Mathis Soudi cherchera à réaliser une prouesse similaire à Paris. Le natif d’Angers en France ne sera pas le seul marocain dans les épreuves de canoë-Kayak lors des JO, puisque son compatriote Achraf Elaïdi a récemment validé son billet dans l’épreuve du 1.000 m sprint de kayak (K1) au terme d’une campagne héroïque lors du championnat d’Afrique qui s’est tenu au Nigeria.

Tir sportif : Driss Haffari présent à Paris dans les épreuves de trap

Le tireur marocain Driss Haffari s’est qualifié pour les JO de Paris grâce à sa performance dans l’épreuve de trap masculin lors du championnat d’Afrique de tir sportif qui s’est tenu en Égypte. Le Marocain avait dominé la compétition, en décrochant la médaille d’or, devançant son compatriote, Yahya Mesfioui, médaillé d’argent.

Aviron : Majdouline El Allaoui, deuxième rameuse de l’histoire de l’aviron marocain à atteindre les JO

Après une première qualification marocaine en aviron féminin lors des JO de Tokyo 2020 par le biais de Sarah Fraincart, le Maroc sera de nouveau représenté par une rameuse lors des prochains JO à Paris. Il s’agit de Majdouline El Allaoui, qui a déroché le précieux sésame pour les Jeux grâce à sa performance lors du tournoi qualificatif qui s’est tenu en Tunisie. La Marocaine avait réussi à terminer première au classement de la finale B de sa catégorie, skiff dames senior.

Breakdance : deux breakeurs marocains pour une première à Paris

Pour la première apparition du breakdance dans les Jeux olympiques, le Maroc sera représenté par deux breakeurs, qui sont parvenus à se qualifier grâce à leur sacre lors du championnat d’Afrique de la discipline (WDSF Breaking Continental Championships Africa) qui s’est tenu durant le mois de mai dernier. Chez les hommes, Bilal Melakh sera en battle face aux meilleurs b-boys internationaux. Chez les femmes, c’est Fatima Ezzahra Mamouni qui sera en lice.

Une liste de qualifiés appelée à s’élargir d'ici le début des JO 2024

Le chiffre de 38 athlètes qualifiés pour les JO n’est pas définitif. D’autres sportifs marocains pourraient s’ajouter à la liste au cours des prochains mois, notamment dans les sports de combat comme le taekwondo, le karaté ou le judo. Le Maroc aura également une chance de qualifier des athlètes dans les épreuves de voile qui se déroulent en Égypte du 1er au 9 décembre.