Menu
Search
Vendredi 23 Février 2024
S'abonner
close
Vendredi 23 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Sports

Les Lionnes de l’Atlas tenues en échec par l’Ouganda

L’équipe nationale féminine s’est contentée d’un match nul (1-1), vendredi face à l’Ouganda, lors du match amical qui a opposé les deux équipes au stade Père Jego de Casablanca. Surprises par une ouverture du score des Ougandaises sur un penalty transformé par de Fauzia Najemba (8e), les Lionnes de l’Atlas ont attendu la seconde période pour égaliser grâce à un but d’Élodie Nakkach (64e). Les deux équipes se retrouvent de nouveau, ce mardi (19 h), pour un second duel en amical, une occasion pour le sélectionneur national, Jorge Vilda, de corriger les erreurs qu’il a observées au cours du premier match.

Najat Bedri dépassant une défenseuse de l'Ouganda.                                      Ph FRMF
Najat Bedri dépassant une défenseuse de l'Ouganda. Ph FRMF
En pleine préparation pour les matchs du troisième tour des éliminatoires pour les JO de Paris 2024 qui les opposeront en février prochain à la Tunisie, les Lionnes de l’Atlas ont disputé, vendredi, un match amical face à l’Ouganda au stade Père Jego de Casablanca. Malgré les bonnes intentions des Marocaines au début du match, ces dernières ont vite été prises au dépourvu par une équipe ougandaise très entreprenante.



Lors d'une action offensive sur le flanc gauche, la défenseuse de l’équipe nationale Siham Boukhami a commis une faute de main à l’intérieur de la surface marocaine, offrant un penalty aux Ougandaises, qui a été transformée par l’attaquante Fauzia Najemba (8e). Déstabilisées par ce premier but, les coéquipières de Khadija Er-Rmichi ont tenté de revenir au score au cours de la première période, mais leurs tentatives sont restées vaines. Il a fallu atteindre la seconde période pour que les Lionnes de l’Atlas trouvent enfin le chemin des filets, grâce à une puissante frappe d’Elodie Nakkach (68e).

Les joueuses commencent à assimiler la philosophie de jeu de Jorge Vilda

Après le match face à l’Ouganda, les joueuses de l’équipe nationale ont assuré que ce genre de duel leur permettait d’assimiler encore plus le style de jeu du nouveau coach de la sélection. C’est le cas du milieu de terrain du club du Servette Chênois, Élodie Nakkach, qui a estimé que le niveau de l’équipe n’était pas terrible en première période du match contre l’Ouganda et que les joueuses avaient besoin de temps pour s’imprégner de la philosophie de jeu de Jorge Vilda. «On commence à mettre en place une certaine façon de jouer avec le nouveau coach. La première mi-temps n’était pas bonne, on a concédé un but sur penalty. En seconde période, nous sommes revenues avec plus de combativité dans les duels. Certes, c'est un match nul, mais nous avons réussi à revenir au score et on va continuer à travailler pour le second match», a souligné Nakkach.
De son côté, sa coéquipière Najat Bedri a confié que le courant passait bien avec le nouveau coach de l’équipe. «On se comprend bien avec notre entraîneur. On essaie de comprendre sa philosophie de jeu. Nos entraînements se déroulent dans une bonne ambiance et on essaie de développer ce qu’il exige de nous. Pour le prochain match, on va essayer de nous rattraper en rectifiant nos erreurs», a noté la joueuse de l’AS FAR.