Matin TV

L'Info en Face avec Hicham Bensaid Alaoui


Start : 0
Hicham Bensaid Alaoui, directeur général d'Euler Hermes Acmar, était l'invité de l'Info en face, l'occasion d'analyser la conjoncture économique actuelle et les prévisions.

Transcription automatique :

La nouvelle année 2022 votre perception petit peu de cette nouvelle année parce qu'on est sur un copier-coller de 2021, est-ce que plutôt optimiste sur la reprise la relance ou ou ou pas optimiste pessimiste, je pense qu'il est un peu tôt pour se prononcer mais en tout cas la lecture est beaucoup plus lisible que par le passé, je m'explique parce que autant en 2020, on a fait quelque chose comme - 6,3 % décroissance. Puis en 2021, nous avons rattraper 6,3 pourcents de croissants pour faire ça pour la perdu 6,5 % de richesse en 2020. On a rattrapé en 2021. On devrait t'appeler sur quelque chose comme 3 % de croissance en 2022 ce qui est peu ou prou la croissance mondiale du PIB et donc dans cette logique de lexique turque qui consiste à dire ce qu'on a perdu en 2021 et en 2022, on rentre dans le rang faire une croissance Samsung modeste, ce n'est pas le 3 % cura d'émergence parce que avant covit quand on se des 4 et demi de croissant sur place, 4 % de croissance moyenne pondérée. La courbe du chômage au simply si c'est pas d'endettement public le baisser pas ce n'est pas les 3 pourcents de croissance qu'on va aller bien loin, il faudrait peut-être tendre vers les 7 pourcents chinois ou indien vers les trois et demi pour cent de certaines puissance du des bricks de la grande époque mais 3 % ça reste modeste, ça veut dire quoi parce que ces dernières recommandations prison de croissance pour le bar hauteur de 3 % le gouvernement le nouveau gouvernement avais qu'à sa tête de mouche lorsqu'il est présenté sur la 1er prix de l'assurance pour maîtresse budgétaire prévisible prévu en tout cas et une croissance hauteur de 3,2 % il avait été critiqué valeur aujourd'hui, est-ce qu'en fait belle les prévisions étaient les téléphones justement la question me plaît beaucoup parce que je pense qu'on se trompe de lecture et d'angle d'analyse, c'est pas de temps la capacité anticipée à prévoir 3,2 de, notre, 1 % c'est la capacité à se poser de manière macro pas approximative les maquereaux et dire allez c'est pas 3 % c'est pas trop, 2 / 3,5. Mais est-ce que c'est bon est-ce que c'est suffisant moi je vous dis 4,5 pourcents ce n'est pas suffisant et le gouvernement qui est en place est en train d'essayer de trouver des solutions mais le fêter c'est pas le même pas un débat entre 3 et 3,5 pourcents, c'est que factuellement fin d'année, la croissance ne sera pas de nature à infléchir les effets du covit ne sera pas de nature à octroyer plus d'emploi à la population marocaine, ni à régler des mots structures structure de notre économie de t'avoir santé économie investissements directs étrangers enseignement et tu m'envoies revenir sous tous ses aspects sur les enjeux et défis en matière de matière de transformation de transition transformation grosso modo ta blessure une surprise en 300 ans également autour de 3 % pour est-ce que ça veut dire qu'on revient au niveau avant covit oui tout à fait, on faisait 2,5 pourcents les mauvaises années les années il pleuvait pas beaucoup. On se casse, 4,5 pourcents jusqu'à 5 % les bonnes années quand il y avait des blocs. Gouvernement tôt comme il y a quelques années, il y avait une croissance un peu inférieur quand il y avait une conjoncture beaucoup plus favorable avec un taux de transformation ton intégration industrielle en croissance une main Peugeot metrion dépasser pour ça. Mais tout simplement, on rentre dans le rang pour appeler un chat. On revient vers les 3 pourcents d'avant covit et on n'a pas réglé le problème. Moi je signerai la covit avec blessure musculaire qu'on avait on revient après guérison à l'état de forme Davant. Mais si on n'a jamais eu le physique à main de nous permettre de courir à 18 km heure en cours a pas 10 km. On revient de auproux faire ce qu'on savait faire est-ce qu'on savait faire de les améliorer sa mère malgré le fait qu'il y a toujours se baigner à nouveau, j'ai vu comme moi mais variant pas vous dites crise sanitaire ou pas diriger vers la fête de cette crise. En tout cas une grosse moto, on est pas en entier quoi qu'il en soit. Tu connais pas mieux armés pour pour relancer l'économie. Oui parce que les chiffres sont têtus ce qu'on a perdu en 2020 en terme de croissance, on a regagné. On rentre dans le rang, on a vocation maintenant à nous reposer à la veille du femme discours royal qui parlait d'un nouveau modèle de développement d'une nécessité impérieuse une relance économique qui passe par une diversification de l'économie part de nouvelles pistes de réflexion là, on y est on a perdu 2 ans dans l'intervalle de j'espère pas davantage parce que il a été question de au micro et d'autres variantes. Je pense qu'on doit adhérer au fait que covit maintenant fait partie de notre existence et on doit apprendre à coexister aussi bien sanitaire manque économiquement avec la covit parce que je suis pas sûr que le l'école mais marocain soit totalement outillé pour un énième confinement ou une fois mettre des frontières qui soit à prolonger autres mesures donc je pense que si toutes choses étant égales par ailleurs nous maintenant un rythme économique et des prévisions orthodoxes qui ne vont pas dans le sens des dents d'une aggravation de la situation sanitaire, on devrait temps dure les 3 % et encore ils font 3 % ce n'est pas suffisant et il faut qu'on trouve les levier pour passer à 4h30. Agence 2001-2002, ça sera les 3 pourcents donc grosso modo, ça serait entre 30 et 32 milliards de dire à Madison sur l'année, on fait quoi avec est-ce que le gouvernement et les je peux faire pour financer les tout ce qu'il a annoncé, en tout cas, tu les grands chantiers avec avec une des ressources financières aussi limité, ce n'est pas avec cette création de richesse en rappelant que la population marocaine et pas en décroissance en rappelant qu'il y a plus dangereux de t'avoir répondu de santé d'enseignement en rappelant également que nous avons des des contraintes international liés à eau surenchérit cement de la tête parce que nous avons un endettement croissance notamment parce qu'il fallait bien financer les effets de la covit, ce n'est clairement pas avec les quelques milliards d'euros générer que la croissance économique marocaine ira bien loin et comme il n'y a pas 36 solutions. C'est soit. On pompe sur l'épargne ou la création de richesse ou bien on laisse filer d'endettement. Je pense que c'est le levier de financement ultime le plus pragmatique parce que peu ou prou. Vêtements public marocain et de leur de 100 % il y a 60 ans de du trésor intérieur vous il y a à peu près 20 % de tête extérieur et y a 15 à 20 % de dettes d'entreprise établissement public autoroute du Maroc exetera garantie par l'État les 100 pour 100 100 pour 100 c'est pas forcément quelque chose de catastrophique le Japon t'enverrai 250 pour la zone euro des passe allègrement les 100 pour 100 pareil pour les États-Unis et le niveau de développement qui sont tout dépend de ce qu'on a fait avec cet argent. Je pense que si on prend un peu de recul, il y a quand même des Thériault d'aéroport, il y a des gars, il y a des autoroutes. Il y a des portes, il y a de très bonnes d'électrification Iliade accès à l'eau potable comme le Maroc est une monarchie extrêmement stable qui fait le bonheur de n'importe quelle valeur de x. Nous avons vocation à lever beaucoup beaucoup de fond qui nous permettrait de financer notre économie et moi je serai partisan de laisser filer un peu la tête parce qu'il faut bien un moment de me laisser filer la tête quelle hauteur plafond. Pour cent de me choquerait pas 550 pourcents du ben oui parce que Dieu par il y a des institutions pour nous les prêter parce que le Maroc a des fondamentaux extrêmement rare en Afrique voir unique en Afrique et d'un autre côté l'économie marocaine qui est diversifié que le dépend pas d'une commodity principale sur la voie de sa modernisation prénom juste exemple de l'OCP qui exporter pour la faire simple, il y a 30 ans du phosphate maintenant qui exporte des engrais azoté mon ajouter de l'acide phosphorique de croissance économique soutenue s'il y a pas si le gouvernement et les utilise pas le levier de l'endettement disons qu'il y aura une croissance très très isopérimètre avec les 3 pourcents qui permet de gérer plus ou moins des choses courantes. Mais comme nous sommes à payer ambitieux comme ça a été annoncé à plusieurs reprises et qu'il faut bien réformer certains secteurs, ce n'est pas avec les 3 pourcents de croissance de 5 % de source de financement, c'est pas trop pour vous parler. parce que c'est pas sympa par le par les impôts il a des qualités qui est déjà très lourd ça me semblerait complique levier levier de financement pour vous pour l'année 2022 c'est nettement pragmatiquement oui sauf que Cloclo dites-moi ils vont peux même aller jusqu'à 120 à 130 par 150 pourcents du film je veux dire quoi de la souveraineté du pays en plus tu te souviens tu es aussi qui qui pourrait être sur la sur le fait de déplafonnée sont nettement et d'avoir un allaitement de la dette publique globale aussi élevée ce qui m'aurait beaucoup plus choqué si par exemple dans ma réponse je parlais de privatiser à outrance s'il y avait des fleurs en industrie nationale ou bien dépend stratégique notre économie qui passerait du géant du public au privé effectivement il y a un risque potentiel de paires de souveraineté mais tout ce que je sais que éventuellement je n'ai pas à même de financer nos ambitions il faut qu'on aille voir ailleurs et quand on prend même un exemple micro et ménage lorsqu'il empreinte pour financer une maison pour ses enfants le ménage le père Au contraire, il sera consolide. Je pense que la souveraineté marocaine temps économique politique et Anna qui est si pragmatiquement, on veut miser sur l'avenir, il faut financer trouver des sources de financement qu'ils ne peuvent se trouve heureusement malheureusement que pour à mon sens que dans des lever de financement externe sauf que sauf que jusqu'à présent tous tout toutes les levée de fonds sur les marchés internationaux. Je crois que c'est 3 milliards de dollars. C'est bien de dire ça. C'est surtout à financer les la consommation courante et la consommation donc c'est des malades est-ce qu'il y a pas le risque aujourd'hui de dire là, je veux financer les aides directes pour les populations défavorisés, je veux financer aussi hein. Tu confonds l'amorçage pour la couverture généralisé et que du coup on passe sur la force que tu cet entraînement continue à servir la consommation et non pas la musique. C'est pour ça qu'il faut analyser en deux étapes la première c'est arrêter l'hémorragie. C'est la copine, c'est la conjoncture économique qui est extrêmement fragilisé vénérable par la conjoncture sanitaire si il n'y a plus de confinement si des relations économiques entre partenaires redevienne François peu normal. On pourra dire que nous aurons à gérer les choses courantes à travers la création de richesse en 2022 et tout levée de fonds diras plus financer l'exploitation les choses courantes et si d'exploitation est financé par la création de valeur ajoutée alors tout lever supplémentaire de financement pour aller dans le sens de Finance et Investissement est rentré mais il est clair que si nous avons sur les marchés internationaux pour lever des fonds pour financer les effets du manque à gagner du manque de croissance parce que nous avons pris des mesures politiques qui peuvent influencer négativement la croissance aujourd'hui sur la configuration de la confidence, nous risquons d'être nourrice, on est en 2022. C'est ta dire, je vais pas avoir suffisamment de recettes fiscales. Donc je n'ai pas suffisamment de croissance donc moins de de ressources financières donc du Je m'embête et je pour financer les la consommation courante, c'est c'est moi en fait non, c'est pas possible parce qu'il faut pas perdre de vue que les avions faisait 15,4 + 3 % de croissance annuel pondéré sur 12 ans l'État marocain se moderniser le pouvoir d'achat. En tout cas en terme de ratio s'améliorer. Il y avait plus d'investissements, il y avait plus de quitter à louer des domaines structurant de l'État a aujourd'hui nous avons un petit peu moins à louer à travers. La richesse générer. Nous n'avons pas forcément à lever des financements internationaux pour financer des choses que par définition nous le financement pas dans le temps mon. Très simple, on faisait 4 pourcents de croissance, il y a une nécessité de réformer nouveau modèle développement qui fait que aujourd'hui nous sommes à 3,3 % 300 pour retendre les 5 % il faut moderniser l'économie. Voilà diversifier exetera pour retendre les standards qui était de l'autre avant mais clairement lorsqu'on parle des investissements de financement, c'est pour moi un levier sur Si on veut ça te les a des taches truc tu rentres sinon on peut tout aussi bien dire la valeur ajoutée jeune RSA dire le PIB va aller au financement des choses courant et on pourra mettre de côté le volet santé enseignement pour dans cinq six encore les choses iront mieux, c'est également un choix politique, est-ce qu'il est judicieux, je ne pense pas parce que je pensais des priorités mais toujours est-il que pragmatiquement si on veut ça te lasser priorité, il faut aller chercher l'argent se trouve ça veut dire à l'étranger quand je le fais, je vais la promotion. Je pars de le cas social sur le financement de la dépense dépense que ça pour te dire que si je continue, j'ai l'impression qu'en fait on va beaucoup plus quand il est l'emprunt vers le financement des politiques sociales tout à fait ce qu'il rend pas d'impact direct en tout cas sur l'augmentation de richesse et c'est cela que faire d'une entreprise si dans une entreprise dépenses devais aller dans un sens beaucoup plus sociale mais sans impact sur les chiffres, je suis pas sûr que le management sous la direction de l'entreprise serait bien en feu mais tout a different se situe que cette année, il doit être inclusif, nous devons intégré. Maison de défavorisé que les hommes les plus huppés aussi bien les hommes que les femmes aussi bien les gens qui ont fait beaucoup d'études que les gens qui ont fait très peu d'études aussi bien les Marocains de 3e génération à l'étranger que les Marocains qui sont restés dans le pays, c'est dans cette configuration la politique et à un jeu de grands équilibres après avoir mené une politique volontariste de grands travaux si le vent politique va vers un financement de dépenses sociales si c'est un choix politique extrême réfléchi, je pense que c'est pour la bonne cause économiquement, c'est très différente de toute manière au niveau d'un état, on ne peut pas analysé juste alone du plan politique oublié la l'aspect social au point est comique parce que la lecture serait très imparfaite une gestion de l'équilibre et c'est pour ça que je pense qu'on doit mettre de côté des problèmes un par un premier problème à mettre de côté ses acolytes, passe vaccinal voir s'il y a une reprise des activités économiques le plus normal possible pour essayer de faire converger le taux de croissance au moins au 3,2 pourcents dans tout le monde parle pour clore ce débat pour que ça finance exploitation des affaires courantes et puis qu'on enlève les Pour pouvoir financer des éléments structurels parce que si on devait aller sur des plans un petit peu moins pragmatique de dire on va augmenter à court terme de ton intégration industrielle, ça se fait pas ça se fait pas mais je serai un rythme beaucoup trop faible pour pouvoir financer nos ambitions si on veut financer mot ambition. Je pense que il y a pas forcément 36 solutions bien 2225 pourcents de la défense pour de l'endettement. Oui, elle est en train de courir supportable parce que on en est à se poser, est-ce que à ton le choix évitable pas évitable moi pour moi factuellement non parce que il faut bien que les gens continuent à manger, il faut bien que les écoles continue à tourner, il faut bien que les hôpitaux se modernise actuelle et ça mènera parents. Et ça ils n'ont pas par le par la croissance est est la pression fiscale. Nous n'avons pas le pétrole pas le gazon est pas les diamants. Vêtements sauf que aujourd'hui le grand sujet des grands économistes et financier à travers le monde ce qui m'a interpellé en préparant votre venue hier soir, c'est que le Messie pas de souci, c'est pas le développement du Var au micro ou l'émergence de nouveau variant mais c'est les décisions qui pourrait être prise par la fête. La Réserve fédérale américaine concernant l'augmentation des taux de répercussion direct en direct sur toutes les économies mondiales, est-ce que tu nous le recours dit on a pas le choix que de recouvrir plus ou moins massivement à l'emprunt pour financer nos besoins, il comprit sociaux. En fait ce que de le faire déjà demandé tes alors que la fête va relever c'est au ça veut dire que l'argent va coûter plus cher donc avec des niveaux de le niveau de taux d'emprunt et assurance ailleurs parce que j'étais à l'assurance de ce qu'ils vont être beaucoup plus élevé sachant que l'empreinte aujourd'hui, c'est un peu de demain si j'avais été turc, je pense. J'ai passé quelques nuits blanches vu le l'inflation qui a quasiment 40 % le grand avantage que le Dirham marocain, c'est qui est indexé de manière très pragmatique sur les monnaies qui nous servent en tant que importateur sachant que le manque c'est important internet le Maroc importe beaucoup plus Kinect Sports, nous sommes sur un déficit commercial structurel entre 15 et 20 pourcents internet tout simplement parce que il faut bien financé la facture énergétique dont les plus 35 % et les volume augmente parce que l'activité économique et donc la facture énergétique en soi après 44 % quel est l'objet de mon raisonnement, c'est de dire comme le dire avec indexer peu ou prou à 60 % sur un panier 2 à 40 % sur un panier de l'arc avec une petite zone de flottement, s'il est au à l'international augmente l'impact sur la monnaie marocaine impact sur l'inflation sur infinite, c'est déjà cadre et en avant que la politique économique basique, c'est lorsque les prix sont élevés. Prépare une sortie imminente sur les marchés internationaux d'ici janvier février mars priori sur les décisions prises par contre le verre de lampe marchés les marchés financiers, ça va me coûter plus cher, ça me stresse pas outre mesure pour une raison simple parce que 5 % du PIB après ces 6 milliards de dollars ce qui n'est pas forcément énorme quand on rapporte à la trésorerie d'une grande entreprise américaine par exemple et ses fameuses 6 milliards de dollars, si en service de la dette, ils vont me coûter et quelques disait quelques centaines de millions d'euros. En plus à l'échelle d'un pays, c'est jamais problématique. Faut juste une orientation clair sur la location du écran une fois levé mais que ça coûte un peu plus cher, c'est beaucoup plus problématique pour un Turc qui doit rembourser en lire beaucoup plus que pour un marocain dont l'inflation un contenu qui est beaucoup plus Maastricht chien dans sa gestion terme d'endettement terme d'inflation est en train de déficit budgétaire beaucoup plus que beaucoup de pays de la zone euro donc à la rigueur, je dois effectivement il y a une poussée inflationnistes importante. Qui découvre le choix il doit location politique économique américain pour booster les exportations, ça veut dire que nous demain si on continue aussi à s'endetter est-ce qu'on doit se dire aussi de rééquilibrer le nos importation-exportation comment est-ce qu'il faut donner une nouvelle orientation économique de passe en d'été pour t'embêter mais que l'endettement passe aussi par une vision monétaire et économique et renouveler alors lorsqu'il y a des évaluations ou déflation mais il y a des évaluations tout le cas Chine est plus simple à faire, c'est de simplifier pour que il y a un maximum de personnes qui suit avec César typiquement lorsque vous exporter vous êtes plus compétitifs dans ce que voulais attirer des touristes, vous êtes plus compétitifs. Tout l'argent que vous souhaitez attirer. Vous serez plus compétitifs mais a contrario tout l'argent que vous devez décaisser sera beaucoup beaucoup plus complexe pour vous typiquement. Le Maroc est un pays importateur net parce que on a pas une autre exportable qui attend sur le palier pour être développé nous exportant des phosphates des dérivées phosphate et de la pêche des produits agricoles et nous assurons des touristes pour être tout à fait prêt. Et ne pas nous voir plus beau que nous sommes en revanche. Nous sommes importateur net et sa vocation à rester parce que nous important des énergies nous important des produits manufacturés semi manufacturés nous important encore et quand bien le toit l'intégration industrielle croître à nous demeurons importateur net pour un pays qui pragmatiquement dois beaucoup plus importés Kinect sport et pour un pays qui pragmatiquement dois rembourser la dette qu'il a et celle qui souhaitent lever. Moi, je trouve une politique de mollet fort comme le diras et un choix pragmatique extrêmement avisé extrêmement lus de jeudi 6 mai 2022 à l'endettement bien sûr, il y a aussi qu'est-ce qu'on va faire cet argent qui va être on va lever en tout cas mais sinon j'ai monté aujourd'hui et voilà au niveau mondial des choses qui ne se passer le printemps prochain avec des politiques monétaires beaucoup plus agressive, c'est ce qui est prévu mal compris au d'ailleurs chez nos voisins européens principaux partenaires commerciaux S. ça fait plusieurs années un an et demi 2 ans on est sur un taux directeur qui qui bouge pas je reste un an et demi parce qu'on arrivait sur le sur la sur la création donc pour éviter qu'il depuis sa place mais est-ce que vous en 2002 ça risque aussi de bouger considérant c'est une des principales recommandations du FMI à notre pays c'est revenir hanazuki ce moment de notre monnaie chacun voit midi à sa porte quand le FMI et de si bons conseils entre guillemets c'est également parce que ça peut éventuellement arranger le FMI que la monnaie sois un petit peu moins fixe un petit peu moins flat parce que sans vouloir être machiavélique ça fait un peu plus à rembourser en monnaie locale à l'heure et ça arrangerait quelque part les bailleurs de fonds intelligemment notre monnaie forte ça nous arrange la surpression potentiel que je vois c'est que vu qu'il y a quand même un début d'infection au Maroc autant l'inflation au Maroc n'était pas un sujet de pour cent sur le panier de produits essentiels on devrait tante 4 4 et demi cette année et mécaniquement n'importe quel économiste vous du rock anti-inflation, il faut réhausser les tôt parce que si on réhausse les taux d'intérêt, ça voudrait dire qu'il sera plus difficile d'emprunter si les plus difficiles, on consomme moi si on consomme moi il y a une pression sur les frites parce que l'offre devient inférieur devient supérieure à la demande mécanique mécanique. Donc voilà ce que je vois c'est une réponse politique à cette histoire de déflation, ça peut être le jeu de subside par le jeu DAF de subventions, ça peut être par un petit rehaussement du taux d'intérêt. Mais moi je pense qu'il faut surtout pas toucher à la devise. Si le Maroc a traversé la crise aussi. C'est parce que notre devise a été une volée fort qui nous a permis de faire la prise lancer l'économie pour faire en sorte de la de la bourre. Tu es avec comme principal éducateur l'inflation et la création d'emploi est-ce que aujourd'hui 2022 selon vous il doit pas y avoir aussi ce changement de main cet c'est la voilà. De l'eau pas être sûr que dans notre arrivée que sur la sur la station mets sur la création de richesse sur la création d'emploi et que du coup je vais mettre la monnaie au service du développement économique et de la dynamique économique. Je pense que il faut faire des choses dans l'ordre. Moi je vous suis parfaitement si on a une autre ex portable qui attend aucun problème. Pragmatiquement, j'ai des exportateurs qui sont compétitifs qui investissent beaucoup marché développement qui sont brillantissime mais malheureusement confronté un voisin tunisien par exemple sénégalais au mauritanien, c'est le cas les mauvais exemple sur le franc CFA. Mais si on est face à l'oublier mauritanienne face au dinar tunisien en rien, on est moins compétitif tout simplement parce que l'autre il est fort, c'est un discours très recevable sauf que l'autre fixe portable qui est déjà consommé a plein et pour être un peu plus optimisé certes mais nous n'avons pas dépend entier de l'économie marocaine qui nous échappe à l'export juste en raison de la monnaie si on développe une offre exportable, j'allais dire digne de ce nom portable supplémentaire à la rigueur le débat sur les c courir. Bonnet pour fabriquer les exportations pourrait se tenir de la même manière que si nous avions un plafond de verre sur notre acte attractivité de touristes ont pour avoir une monnaie un petit peu plus faible pour plus compétitifs, vis-à-vis des touristes sauf que nous exportant déjà très très bien, nous sommes très fort à l'exportation. Nous attirons beaucoup de touristes et nous arrivons même à attirer des beaucoup beaucoup de rentrer de l'argent de transfert de vie de la part des Marocains du monde dans cette configuration pourquoi venir changer une équipe qui gagne moi, je trouve que ce serait une assez mauvaise décision que de jouer sur la monnaie même si j'ai un matelas 2h aujourd'hui en devise de 330 à 140 milliards 2 dirhams, ça va très vite 30 milliards d'euros pour 100 % du PIB, ça va très vite, c'est-à-dire, c'est quelque chose comme 4 mois l'année, c'est pas grand-chose mais ça va ça va extrêmement vite extrêmement vite. En tout cas vous vous préciser aussi une poussée inflationnistes. Voilà. 2e primaire 2002 qu'on a déjà observé, je pense que on devrait atteindre des niveaux d'inflation inédits dans notre pays en tout cas inédits dans l'histoire récente mais alors ce qu'on part d'inflation, il est dit ça reste des débats gentille, tu devrais prendre les trois et demi 4 pourcents pire des scénarii, ce serait quand même 10 à 15 fois plus que la nature qui ne parle pas des voisins tunisien algérien qui sont en train de partir d'une inflation complètement folle, je t'aurais déjà très gentil et ce serait des pas loin des critères de convergence de Maastricht et face à cette cette réalité que vous décliner mondiale pas que les écoles de l'argent qu'est-ce qui pète il faudrait voir un petit peu réactiver la machine à sous tension message suivant Sione la caisse de compensation un crédit de 18 milliards de monde qui était à louer pour pour 2022 donc il risque d'avoir une petite fille qui est malade de l'état de l'exécutif face à des à des ménages. Des consommateurs qui va tu coûte plus cher il y a quelqu'un il y a quelques mois, on dit que ça devait être continuer en 2022. On fait quoi qu'est-ce qu on dit qu'elle est qu' est-ce qu'on peut faire sur le choc, c'est une réponse politique ouvre la porte et je pense que c'est une mauvaise idée que d'apporter de réponse macroéconomique notamment jouer sur la devise ou emprunter. Moi en revanche, il faudra trouver les grands équilibres pour pouvoir équilibrer la donne avec les ménages en rappelant qu'il y a très peu de pays qui ont subventionné à travers les dents dans sa main oxygène plus 200000 entreprise, c'est-à-dire que factuellement une entreprise sur 6 enregistrer ou bien une entreprise sur 4 active à bénéficier de financement à travers les damades relance à Madame Suzel garantie à 85 % par l'État marocain les tu as déjà beaucoup fait pour les entreprises. Moi en revanche qui pourrait me stresser, c'est le contrecoup des Dames à Saint-Malo, si jeune on s'est très très belle, il y a 3 ans. J'aurais oui, c'est vrai mais actuellement il y a beaucoup beaucoup de crédit qui ont été à louer à la purement soir de problématique structurelle avant covit par les entreprises toi à la gestion des affaires courantes, c'est beaucoup d'entreprises qui a dit de marché qui ont perdu des clients qui ont perdu des volumes l'activité et j'ai bien peur que les revenus induits par la mise en exploitation des financements ne permettent pas de rembourser les 10 financements l'avenir donc on n'est pas dans une situation angélique ou l'État a laissé un peu les entreprises se débrouiller les tu as été très présent, tu es très keynésien mais je pense que on pourra compter quelques victimes collatérales à l'avenir. Allez dire l'état des invités de choix, il fallait bien fait une fille qui était éligible à Roland qui va te voir dès qu'elle va devoir rembourser la bourse à Barvaux basculer dans des difficultés. En fait, il y avait un dilemme, j'avais beaucoup de sympathie pour mes amis parce que quand je lisais certains articles, je me disais lorsque le taux de transformation des crédit est trop bas, il y a une pression Populaire tout à fait légitime en disant. L'état s'est engagé à financer aider au financement mail et ben tu joues pas le jeu maintenant. Clément qu'on joue à le jeu beaucoup plus avec des autres transformation très élevée. Actuellement, il y a des entreprises qui ont 10 et 2 font extrêmement de difficultés à rembourser et ça c'est une problématique. Je pense majeur qui est sur le bureau de tout le monde au niveau des exécutifs parce que qu'est-ce qu'on fait des quasiment 6 pourcents du PIB qui ont été distribués et qu'il fallait distribuer, je dis pas le contraire mais qu'est-ce qu'on en fait maintenant, c'est pour ça donc sur le micro avec vous, est-ce que c'est est-ce que il y a les entreprises utiliser cet argent. Donc, il est cool à crédit pour se transformer et pour se réorganiser pour créer plus de valeur aura moins de difficultés que les entreprises en fait, ils ont fait que prend du crédit et pour la consommation courante à l'échelle de dire pour pour faire face aux charges directes et limite sans aide à la caricature payer la facture d'électricité. Oui mais c'est pas forcément être rattraper quelques formation RH parce que même lorsqu'on part de transformation, faut pas croire ces investissements à 3 % de chiffre d'affaires en recherche développement ça peut être juste la formation RH qu'on avait décaler de 2007 à 2018 à 2019, on se dit bon toute façon, il y a un compliment les gens ne travaille pas beaucoup. Profitons-en, c'est un pis-aller pour gérer la fable formation RH qu'on devait faire à destination de non commerciaux pour des sens très terre-à-terre, c'est aussi ça la contribution des oxygène pour beaucoup d'entreprises qui ont fait le choix de ne pas licencié leurs salariés, c'était un moyen de payer des salaires alors qu'il est rentrée d'argent et inférieure moi honnêtement, c'est problématique un peu. L'état de verrouillage est l'état excellemment fait sinon il y aurait eu des faillites. Tu aurais eu des draps mes mains RAM économique et la croissance n'aurait pas été à - 6, elle aurait peut-être été à - 12 - 13 - 14 pourcents mais maintenant que actuellement des entreprises ont bénéficié de cet argent. Moi, j'en appelle aussi à la bienveillance et à la l'orthodoxie ces entreprises pour essayer de rembourser autant que faire se peut mais il n'est pas à qui que ce soit pour cent de ce qui a été prêtée puisse être remboursé par les dit entreprise tout simplement parce que avec 3 pourcents de croissants, j'en reviens mon chiffre unique c'est pas 3 % de croissance qui a vocation à générer une émergence exceptionnel au niveau des plis comme ça veut dire qu'il faut aussi prévoir à partir de 2020 de 2023 et 2000 23 crédit non remboursé donc des banques qui se retrouve avec qui tu repars lance c'est