Menu
Search
Lundi 15 Juillet 2024
S'abonner
close
Lundi 15 Juillet 2024
Menu
Search
lock image Réservé aux abonnés

Comparatif «Matin Auto» : Alfa Romeo Stelvio Vs DS 7, qui remporte le duel ?

Au cœur de l’arène automobile, le DS  7 et l’Alfa Romeo Stelvio se préparent pour un affrontement sans merci. Deux géants du monde des SUV de luxe se dressent face à face, prêts à en découdre pour remporter le titre de champion. Qui dominera ce duel où chaque détail compte et où la moindre performance peut faire la différence ?

Suite à un restylage, les deux SUV ont subi quelques ajustements tant à l’extérieur qu’à l’intérieur.
Suite à un restylage, les deux SUV ont subi quelques ajustements tant à l’extérieur qu’à l’intérieur.
Deux SUV de catégorie différente, chacun avec son identité propre et son histoire de marque distincte : le DS 7 et l’Alfa Romeo Stelvio. Ces deux mastodontes ont récemment bénéficié d’un léger restylage, et nous les avons soumis à nos essais du «Matin Auto». Aujourd’hui, nous les confrontons pour voir quel modèle remportera ce comparatif du «Matin Auto».

Du point de vue global, DS est une marque française relativement récente qui incarne le luxe à la parisienne, avec des noms de finitions évocateurs. En revanche, Alfa Romeo jouit d’une renommée mondiale, avec une base de fans conséquente et une identité forgée au fil des décennies, notamment avec des modèles sportifs emblématiques à deux portes.

Le DS 7 est propulsé par un moteur diesel 1.5 litre de 130 ch, abandonnant ainsi le bloc 2.0 litres qui équipait autrefois le modèle au Maroc. De son côté, le Stelvio conserve son moteur diesel 2.2 litres de 210 ch.

Égalité pour le design extérieur

En ce qui concerne le design extérieur, bien que cela puisse surprendre, le Stelvio est en réalité 6 cm plus haut que le SUV français, bien qu’un peu moins large. L’objectif de ce restylage pour le modèle italien est de maintenir l’intérêt de ses aficionados, tout en conservant son attrait de séducteur méditerranéen. Ainsi, les courbes élégantes et les feux acérés demeurent inchangés, avec l’introduction de nouvelles couleurs plus esthétiques. Les phares entièrement LED présentent une signature à trois blocs rappelant le Tonale et l’ancienne ZS Zagato, tandis que les grilles des trois calandres arborent un nouveau traitement Tribolo. À l’arrière, les feux redessinés adoptent une teinte fumée. Ces modifications subtiles caractérisent principalement le restylage du Stelvio.



Quant au DS 7, la principale nouveauté réside dans l’adoption d’une nouvelle signature lumineuse, composée de phares plus perçants et d’une signature lumineuse distincte. La calandre s’est également agrandie, arborant un traitement diamanté pour une touche de sophistication accrue. Les pare-chocs épurés et le nouveau sabot de protection plus raffiné sont également des éléments saillants de ce restylage. Les lignes de carrosserie sont davantage accentuées, notamment à l’arrière où de nouveaux feux plus contrastés font leur apparition. Dans l’ensemble, les deux restylages sont subtils et attrayants.

Si on compare les designs extérieurs, les deux véhicules offrent un charme distinct, laissant le choix à chaque individu selon ses préférences esthétiques. Ainsi, nous considérons qu’ils sont à égalité pour cette catégorie.

Égalité pour la partie de l’intérieur

En ce qui concerne les habitacles, les deux modèles ne présentent pas de changements majeurs, préférant capitaliser sur les intérieurs existants avec quelques retouches mineures. La comparaison des deux véhicules révèle que tous deux mettent l’accent sur la qualité des finitions et des matériaux agréables au toucher, tels que le cuir surpiqué, le plastique moussé et l’aluminium brossé, offrant ainsi une ambiance luxueuse à bord.



En ce qui concerne l’habitabilité, les deux véhicules excellent, offrant des dimensions intérieures presque identiques et un niveau de confort similaire, chacun avec ses propres atouts. Par exemple, le Stelvio propose des sièges chauffants, tandis que le DS 7 ajoute la ventilation et la fonction massage. En ce qui concerne le volume du coffre, le Stelvio offre 499 litres contre 541 litres pour le DS 7, une différence minime.

En ce qui concerne les équipements, les deux modèles offrent une dotation très satisfaisante, comprenant des modes de conduite, une assistance au maintien dans la voie, une alerte de l’angle mort, une climatisation automatique bi-zone, un accès et un démarrage sans clé, un régulateur de vitesse adaptatif, une instrumentation de 12,3 pouces, la connectivité Android Auto et Apple Carplay, un chargeur sans fil, un toit ouvrant panoramique, et bien d’autres options.

Cependant, quelques différences notables apparaissent : le DS 7 propose une caméra à 360 degrés contre une simple caméra de recul pour le Stelvio, ainsi que des jantes de 21 pouces contre 19 pouces pour le Stelvio. Cependant, le Stelvio offre un écran tactile central de 12,3 pouces, tandis que le DS 7 se contente d’un écran de 8 pouces.

En fin de compte, il est difficile de départager ces deux modèles sur cette partie, chacun compensant ses lacunes par des avantages différents. Ainsi, nous maintenons également l’égalité pour cette catégorie.

Le Stelvio remporte la palme pour le comportement routier

En ce qui concerne les motorisations, les deux véhicules se situent à des niveaux différents. Auparavant, le DS 7 proposait le robuste moteur 2.0 litres, mais avec ce restylage, il ne propose désormais que le bloc 1.5 litre de 130 ch. Selon l’importateur marocain, les consommateurs ne recherchent plus nécessairement un moteur de grande taille, privilégiant plutôt l’économie de carburant. De son côté, Alfa Romeo maintient son gros bloc 2.2 litres de 210 ch, réputé pour ses performances.

Le DS 7 bénéficie d’un comportement routier dynamique avec un châssis abaissé de 15 mm et des voies élargies de 24 mm à l’avant et 10 mm à l’arrière. Sa direction légère est pratique en ville, malgré sa taille imposante. Bien que ce ne soit pas le SUV le plus puissant, le moteur délivre une puissance satisfaisante. De plus, ce bloc se distingue par son économie de carburant, avec une consommation mixte de 5,5 litres/100 km.

En revanche, le Stelvio se démarque par une conduite plus sportive, soutenue par son moteur plus puissant. Avec ses 210 ch et son couple de 470 Nm, le Stelvio offre une expérience de conduite plus musclée, perceptible dès l’appui sur la pédale d’accélérateur. Bien que sa consommation en carburant soit légèrement plus élevée, avec 7 litres/100 km en moyenne, elle reste raisonnable pour un véhicule de cette catégorie et de cette motorisation, bien que moins économique que le DS 7, qui affiche une consommation mixte d’environ 6,2 litres/100 km.

En fin de compte, le Stelvio l’emporte grâce à son moteur mieux adapté à ses performances, ainsi que sa conduite fluide et sportive.

Verdict :

Dans le segment des SUV de luxe, l’Alfa Romeo Stelvio sort vainqueur. Bien que les deux véhicules se situent dans le même segment, ils se distinguent par leurs caractéristiques uniques. Malgré une égalité en termes de design extérieur et intérieur, le Stelvio s’impose grâce à son comportement routier supérieur. Cependant, le choix final reste entre vos mains. Certains peuvent préférer un grand SUV avec une motorisation plus modeste, tandis que d’autres privilégieront la puissance. Dans tous les cas, l’essentiel est de choisir un véhicule avec une motorisation adaptée à ses besoins.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.