Menu
Search
Samedi 20 Juillet 2024
S'abonner
close
Samedi 20 Juillet 2024
Menu
Search

La nouvelle Citroën ë-C3 offre 320 km d’autonomie à un prix compétitif

La Citroën ë-C3, affichée à un prix abordable de 23.300 euros, est une citadine électrique qui offre une autonomie de 320 km. Inspirée du design extérieur de la C3, elle arbore des lignes modernes. Son habitacle est centré autour d'un écran central unique, abandonnant le tableau de bord numérique au profit d'un affichage tête haute. De plus, cette voiture urbaine est équipée de dispositifs avancés d'assistance à la conduite et se démarque par son système de suspension inédit.

Citroën a récemment dévoilé la nouvelle ë-C3, une petite citadine électrique qui vise à offrir une option plus abordable sans sacrifier les équipements et les performances. Cette voiture succède à la Citroën C3, qui a été le modèle le plus vendu de la marque aux chevrons, représentant 11% de part de marché dans le segment des citadines en Europe et contribuant à 29% de ses ventes.

La nouvelle ë-C3 conserve en grande partie la silhouette de la C3, mais avec des lignes plus modernes, abandonnant les courbes pour des lignes plus droites inspirées du concept Citroën Oli. De plus, elle dispose d'une garde au sol plus élevée, reflétant la tendance actuelle, avec 163 mm par rapport aux 135 mm de la génération précédente de la C3.

La nouvelle citadine électrique présente un tout nouvel intérieur baptisé C-Zen Lounge, conçu pour offrir un espace spacieux et moderne. Il se caractérise par un grand pare-brise et un tableau de bord horizontal qui s'étend visuellement sur toute la largeur de la voiture. En plus d'intégrer les sorties d'aération verticales caractéristiques de Citroën, l'intérieur est divisé en deux niveaux distincts : l'écran d'info-divertissement d'un côté et une section légèrement incurvée habillée en tissu de l'autre. Le nouveau volant multifonction est réglable en hauteur et en inclinaison, et il est de taille plus réduite.

Le confort a toujours été une priorité pour Citroën, et la ë-C3 ne fait pas exception. Elle est légèrement plus longue de 19 mm et plus large de 6 mm par rapport à la C3 précédente, offrant ainsi un habitacle plus spacieux. L'espace aux coudes des passagers arrière est supérieur de 19 mm par rapport à la moyenne du segment, et celui des passagers avant est plus large de 21 mm, selon les déclarations de Citroën. De plus, les passagers à l'arrière bénéficient d'un espace supplémentaire au niveau des genoux, et le coffre offre un volume de 310 litres (par rapport à 300 litres pour la génération précédente).

>> Lire aussi : La Citroën Ami Buggy débarque au Maroc

Citroën ë-C3 : un seul écran à bord et des ADAS

La nouvelle citadine électrique représente un changement significatif pour la marque en abandonnant le tableau de bord traditionnel au profit d'un seul écran d'info-divertissement. À la différence de la Tesla Model 3, Citroën a inclus un petit affichage tête haute, appelé Citroën Head-Up Display. Bien qu'il ne projette pas les informations directement sur le pare-brise, il les reflète sur une zone en noir brillant située dans le champ de vision du conducteur. L'écran d'info-divertissement, flottant au centre du tableau de bord et légèrement incliné vers le conducteur, est équipé d'une dalle couleur de 10,25 pouces.

La citadine électrique française ne néglige pas les systèmes d'aide à la conduite, qui sont habituellement associés aux segments de véhicules plus haut de gamme. Elle intègre un ensemble de technologies, comprenant l'Active Safety Brake et l'aide au démarrage en côte. Lors de la conduite, le conducteur bénéficie de la reconnaissance des panneaux de vitesse, lui permettant de visualiser la limite de vitesse actuelle directement sur l'affichage tête haute. De plus, la ë-C3 est équipée d'une alerte active de franchissement involontaire de ligne, aidant le conducteur à maintenir sa position en utilisant les repères sur la chaussée.

Un système de suspension inédit pour la Citroën ë-C3

La Citroën ë-C3 cherche à se distinguer en matière de confort en offrant non seulement les célèbres sièges Citroën Advanced Comfort, mais aussi un système de suspension exclusif à double butées hydrauliques progressives. C'est une nouveauté sur le segment des citadines, et ce système utilise deux butées à chaque coin de la voiture, une pour la compression et une pour la décompression ou la détente, en collaboration avec les amortisseurs et les ressorts, au lieu des butées mécaniques classiques.

Ce système de suspension à double butées hydrauliques fonctionne en deux étapes. Lors de mouvements verticaux légers de compression et de décompression, les ressorts et les amortisseurs contrôlent ces mouvements sans recourir aux butées hydrauliques. Cependant, en cas de chocs plus importants, les butées hydrauliques interviennent pour ralentir progressivement le mouvement et éviter les secousses en fin de course. Contrairement aux butées mécaniques, qui absorbent l'énergie et la renvoient en partie sous forme de choc, les butées hydrauliques absorbent et dissipent cette énergie pour offrir un confort accru aux occupants.

320 km d’autonomie pour la Citroën ë-C3

La nouvelle citadine de Citroën est propulsée par un moteur électrique de 83 kW, équivalant à 113 ch. Les performances de cette voiture sont modestes, avec une accélération de 0 à 100 km/h en environ 11 secondes et une vitesse de pointe de 135 km/h. Cependant, ces caractéristiques sont suffisantes pour un usage quotidien, que ce soit en conduite en milieu urbain ou péri-urbain. Une particularité intéressante est que, pour la première fois au sein du groupe Stellantis, cette plateforme spécialement conçue pour les véhicules électriques utilise une batterie LFP (Lithium Fer Phosphate) d'une capacité de 44 kWh. Avec cette configuration, la ë-C3 peut théoriquement parcourir jusqu'à 320 km selon le cycle d'homologation WLTP.

En ce qui concerne la recharge, cette citadine électrique accepte une puissance de 100 kW en courant continu (DC), lui permettant de passer de 20 à 80% de capacité en seulement 26 minutes. De série, elle est équipée d'un chargeur embarqué de 11 kW, ce qui signifie qu’il est possible de passer de 20% à 80% de charge en 2 heures et 50 minutes sur une borne triphasée, ou en 4 heures et 10 minutes sur une Wallbox monophasée de 7 kW.

La Citroën ë-C3 a été conçue en France au studio Automotive Design Network de Citroën à Vélizy-Villacoublay, près de Paris, et elle sera fabriquée en Europe dans l'usine Stellantis de Trnava en Slovaquie. Elle sera disponible à l'achat au deuxième trimestre 2024 en deux finitions, «You» et «Max», avec un prix de départ de 23.300 euros. Une version encore plus abordable est prévue pour 2025, avec une autonomie de 200 km et un prix de 19.990 euros.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.