Menu
Search
Lundi 04 Mars 2024
S'abonner
close
Lundi 04 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Culture

Une bibliothèque « Fatema El Mernissi » inaugurée au Chili

La bibliothèque municipale de la localité chilienne de Cerro Navia, qui porte le nom de la sociologue marocaine Fatema El Mernissi, a été inaugurée vendredi à Santiago.

No Image
La municipalité de Cerro Navia (ouest de la capitale), en partenariat avec l'ambassade du Maroc au Chili et le Centre Culturel Mohammed VI pour le dialogue des civilisations à Coquimbo (400 km au nord de la capitale), a inauguré cette bibliothèque, en présence de l’ambassadeur du Royaume, Kenza El Ghali, et le maire de cette localité, Mauro Tamayo Rozas.

>> Lire aussi : Fatema Mernissi... Des Harems à Avignon

L’inauguration de la bibliothèque « Fatema El Mernissi » est une reconnaissance du travail accompli par l’écrivaine et sociologue marocaine, qui de son vivant, s’est consacrée à l’enseignement et l’émancipation de la femme, a déclaré Mme El Ghali, soulignant que cet engagement répond à la volonté politique exprimée par S.M. le Roi Mohammed VI, dès son accession au Trône, en faveur de la promotion de la situation des femmes marocaines en les dotant des outils d’épanouissement afin qu’elles occupent la place qui est la leur au sein de la société.

Mme El Ghali a fait observer que cette volonté a permis à la femme marocaine d’accéder à tous les domaines d'activité et de contribuer de manière remarquable à la prise de décision.

De son côté, M. Rozas a exprimé sa reconnaissance au Maroc pour sa contribution à l’enrichissement de cet espace culturel dédié à la conservation du patrimoine littéraire chilien et marocain, saluant l’initiative du Centre Culturel Mohammed VI pour le dialogue des civilisations de faire don d’un lot de livres de référence et d’œuvres littéraires en faveur de la bibliothèque.

Cet espace culturel se veut un trait d’union entre les peuples à travers la littérature et un environnement propice au savoir, à l’innovation et à l’ouverture d’esprit, a ajouté M. Rozas lors de la cérémonie d’inauguration marquée par l’exécution des hymnes nationaux des deux pays de la part de la fondation « Orchestre juvénile et infantile » qui s’est déjà produit au Maroc.
Lisez nos e-Papers