Menu
Search
Vendredi 23 Février 2024
S'abonner
close
Vendredi 23 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Économie

Crédit immobilier : la stabilité des taux d'intérêt se poursuit

Le marché marocain du crédit immobilier se distingue par une stabilité jugée remarquable, démentant les prévisions d'oscillations potentielles. Les taux attractifs maintenus par les banques partenaires d'Afdal.ma, à 4,50% sur 15 ans et 4,75% sur 25 ans, ouvrent des opportunités alléchantes pour les emprunteurs, tandis que les ajustements tarifaires modérés témoignent d'une réactivité prudente.

Entre 250.000 DH et 500.000 DH, la stabilité persiste avec des taux de 4,50%, couvrant une gamme variée de projets immobiliers.
Entre 250.000 DH et 500.000 DH, la stabilité persiste avec des taux de 4,50%, couvrant une gamme variée de projets immobiliers.
Le crédit immobilier au Maroc maintient une stabilité remarquable avec des taux inchangés à 4,50% sur 15 ans et 4,75% sur 25 ans, selon les données des banques partenaires d'Afdal.ma. Cette stabilité défie, selon le comparateur des crédits immobiliers, les attentes liées aux anticipations d'une hausse des taux immobiliers en 2022 en raison des augmentations du taux directeur.



Le taux de 4,75% sur 25 ans demeure compétitif et stable depuis plusieurs mois, confirmant la tendance constante observée en novembre. Sur une période de 15 ans, les offres les plus avantageuses restent à 4,50%. «Ces taux favorables contredisent les prévisions d'une augmentation potentielle en fin d'année», souligne la plateforme. Malgré les craintes d'une hausse des taux immobiliers, l'année se clôture sans l'emballement anticipé. Les conditions de financement demeurent relativement intéressantes, en particulier pour les candidats présentant des dossiers de qualité. Les ajustements tarifaires opérés par les banques sont modestes par rapport à l'évolution des taux de référence. «La baisse légère des prix des biens résidentiels observée au cours des neuf premiers mois de l'année compense partiellement l'impact de la hausse des taux d'intérêt pour les acheteurs. Avec des ventes de logement en forte baisse, les promoteurs pourraient être incités à réduire davantage les prix pour stimuler la demande».

Dans ce contexte complexe, la stabilité du taux directeur et le retour de l'inflation vers des niveaux acceptables sont des facteurs encourageants, laissant présager au moins un maintien des taux immobiliers.

En tout cas, pour les emprunteurs avec des montants inférieurs ou égaux à 250.000 DH, les taux les plus bas, à 4,20%, sont offerts sur des durées inférieures à 7 ans, favorisant des remboursements plus rapides pour des prêts modestes.

Entre 250.000 DH et 500.000 DH, la stabilité persiste avec des taux de 4,50%, couvrant une gamme variée de projets immobiliers. Les taux demeurent constants à 4,75% pour des montants supérieurs à 500.000 DH, offrant des conditions compétitives même pour des projets immobiliers plus substantiels.