Menu
Search
Vendredi 14 Juin 2024
S'abonner
close
Vendredi 14 Juin 2024
Menu
Search
lock image Réservé aux abonnés

Émissions de Green Bonds : le Maroc brille par son absence en 2023

En 2023, les émissions d’obligations vertes sur les marchés émergents ont atteint 135 milliards de dollars, marquant une hausse annuelle de 34%. Tandis que la Chine domine ce marché, le Maroc reste en retrait avec un cumul de seulement 0,4 milliard de dollars sur la période 2012-2023, selon un rapport Amundi-IFC. Malgré des initiatives prometteuses comme celles lancées par Masen et certaines banques marocaines, le Maroc a encore un long chemin à parcourir pour rattraper des pays de la région MENA, comme les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite.

La Chine se positionne largement en tête des pays émergents en termes d'obligations vertes.
La Chine se positionne largement en tête des pays émergents en termes d'obligations vertes.
Les émissions d’obligations vertes sur les marchés émergents ont atteint 135 milliards de dollars en 2023, en hausse de 34% sur un an. Cette hausse est tirée par la Chine qui reste le plus grand émetteur de Green Bonds avec 89,1 milliards de dollars (+18%). Elle devance, de loin, les Émirats arabes unis (8,7 milliards de dollars), l’Arabie saoudite (6,7 milliards) et l’Inde (5,08 milliards). C’est ce qui ressort de la sixième édition du rapport sur les obligations vertes des marchés émergents, publié par Amundi, un acteur mondial de la gestion d’actifs, et la Société financière internationale (IFC). Ce rapport se concentre sur l’évolution des obligations vertes dans les marchés émergents et les économies en développement ainsi que les perspectives du marché global des obligations durables.

Il met en avant une augmentation notable des Green Bonds dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), mais portée principalement par les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite et la Turquie qui affiche 3,30 milliards de dollars d’obligations vertes émises en 2023.

Pas de Green Bonds au Maroc en 2023

Le Maroc, lui, a été absent sur ce marché l’année dernière. Ainsi, le cumul des émissions d’obligations vertes du Maroc sur la période 2012-2023 a stagné à environ 0,4 milliard de dollars. La Chine se positionne en tête des pays émergents avec un cumul de 292,5 milliards de dollars, devant l’Inde (25 milliards), le Brésil (18,1 milliards), le Chili (16,6 milliards) les Émirats arabes unis (14,4 milliards de dollars) et l’Arabie saoudite (11,1 milliards). Rappelons que c’est l’Agence marocaine pour l’énergie durable (Masen) qui a ouvert le bal des «Green Bonds» au Maroc, en bouclant début novembre 2016, une émission obligataire verte pour 1,15 milliard de DH. Cette opération était destinée à cofinancer le projet solaire photovoltaïque Noor PV 1, particulièrement Noor Laâyoune et Noor Boujdour. Après Masen, deux banques marocaines ont réussi le placement de près de 2 milliards de DH d’obligations à caractère écologique : BMCE Bank pour 500 millions de DH et la Banque Centrale Populaire (BCP) pour 1,5 milliard en 2018. Par la suite, Casablanca Finance City a émis en 2018 un «Green Bond» d’une valeur de 335 millions de DH. S’ajoute le groupe Al Omrane qui avait lancé la même année une opération de 1 milliard de DH, associant des obligations ordinaires (500 millions) et des obligations de type Social & Green (500 millions). L’alignement du secteur financier marocain sur le développement durable, a été identifié comme priorité particulièrement depuis la COP 22.

Dans ce cadre, l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) s’est associée à l’IFC pour mieux accompagner les entreprises faisant appel public à l’épargne dans leur transition vers des pratiques plus durables, améliorant ainsi leur compétitivité et plus globalement l’attractivité du marché des capitaux marocain.

IFC apporte son soutien à l’AMMC

IFC avait notamment apporté son soutien à l’AMMC dans le cadre de l’élaboration des guides relatifs aux obligations vertes, sociales et durables publiés en 2016 et en 2018, et avait investi 100 millions d’euros en 2017 dans la première émission d’obligations vertes libellées en devises sur le marché marocain. En juin 2022, l’AMMC et IFC ont signé un nouvel accord de coopération pour le développement de la finance durable sur le marché marocain. Il prévoit un élargissement du cadre de référence de la finance durable ainsi que des mesures visant à favoriser l’intégration des facteurs ESG dans les activités financières, notamment d’investissement. Le développement de la finance durable fait partie du nouveau plan stratégique 2024-2028 de l’AMMC. À noter que le rapport Amundi-IFC comptabilise les émissions et non pas les investissements dans les obligations vertes et durables.

En termes d’investissement, par exemple, Bank Al-Maghrib a investi en 2016, 100 millions de dollars dans les obligations vertes de la Banque mondiale dans le cadre de sa gestion des réserves de change. En 2023, la Banque centrale a réalisé un placement similaire de 200 millions d’euros. Bank Al-Maghrib a pour objectif d’augmenter ses investissements dans des obligations vertes, sociales et durables, qui représentent aujourd’hui 7% des réserves de change, pour atteindre une part de 10% à terme.

La croissance des obligations durables devrait se poursuivre

Soulignons enfin que le rapport Amundi-IFC estime que les émissions d’obligations vertes, sociales, durables (GSSS) ont dépassé 1.000 milliards de dollars en 2023. La performance des GSSS a aidé ce segment à augmenter son poids sur les marchés des capitaux internationaux pour représenter 2,5% des émissions mondiales de titres à revenu fixe en 2023, contre 2,2% en 2022. Cette croissance peut être largement attribuée aux efforts accrus des gouvernements et des entreprises pour faire face aux défis climatiques dans les économies en développement. La croissance des émissions d’obligations durables sur les marchés émergents devrait se poursuivre jusqu’en 2025, Amundi prévoyant une croissance annuelle de 7,1% pour les obligations GSSS et de 7,5% pour les obligations vertes.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.