Menu
Search
Mercredi 19 Juin 2024
S'abonner
close
Mercredi 19 Juin 2024
Menu
Search

Industries manufacturière et extractive : les patrons optimistes (HCP)

Lors de ce quatrième trimestre 2023, les chefs d’entreprises opérant dans l’industrie manufacturière et l’industrie extractive s’attendent à un accroissement de la production, indique le HCP dans une enquête de conjoncture. La production attendue pour ce quatrième trimestre accuserait une baisse dans l’industrie énergétique, une stabilité dans l’industrie environnementale et le secteur de la construction.

La hausse de la production dans l’industrie manufacturière serait attribuable notamment à l’augmentation de l’activité de la fabrication d'équipements électriques, de l’industrie automobile et de l’industrie de l'habillement.
La hausse de la production dans l’industrie manufacturière serait attribuable notamment à l’augmentation de l’activité de la fabrication d'équipements électriques, de l’industrie automobile et de l’industrie de l'habillement.
Ce quatrième trimestre 2023 aurait été favorable pour l’industrie manufacturière. Les chefs d’entreprises opérant dans le secteur s’attendent, en effet, à un accroissement de la production, indique le Haut-Commissariat au Plan (HCP) dans une enquête de conjoncture. Ces attentes seraient attribuables, d’une part, à une augmentation de l’activité de la fabrication d'équipements électriques, de l’industrie automobile et de l’industrie de l'habillement et, d’autre part, à une contraction de celle de l’industrie alimentaire et de l’industrie chimique. En ce qui concerne les anticipations de l’emploi, les industriels prévoient globalement une stabilité des effectifs employés.



Idem pour l’industrie extractive, les entreprises de ce secteur ayant tablé sur une hausse de leur production pour le quatrième trimestre 2023, grâce notamment à une amélioration de la production des phosphates. Pour les effectifs employés, les patrons de ce secteur prévoient une baisse.

En revanche, la production énergétique attendue pour ce quatrième trimestre accuserait une baisse, notamment pour la production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné. L’emploi serait stable. Les dirigeants d’entreprises de l’industrie environnementale anticipent, quant à eux, une stabilité de la production notamment dans les activités du captage, traitement et distribution d’eau et une stabilité des effectifs employés.

Pour le secteur de la construction, les chefs d’entreprises s’attendent globalement une stabilité de l’activité. Cette évolution serait attribuée, d’une part, à la hausse d’activité attendue dans les branches de la construction de bâtiments et des travaux de construction spécialisés et, d’autre part, au repli d’activité prévu au niveau de la branche de génie civil. Toutefois, les effectifs employés auraient augmenté.

L’activité dans la construction aurait reculé au 3e trimestre

S’agissant du troisième trimestre 2023, la production de l’industrie manufacturière aurait reculé légèrement, tirée vers le bas par le repli de la production dans les branches de l’industrie chimique, de l’industrie automobile et de la fabrication d'autres produits minéraux non métalliques. A contrario, une hausse aurait touché la production dans les branches de l’industrie alimentaire, de l’industrie de l'habillement et de la fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques.

L’enquête de conjoncture du HCP montre également que les carnets de commandes du secteur sont jugés d’un niveau normal par les chefs d’entreprises, que l’emploi aurait été stable et que globalement, le Taux d’utilisation des capacités de production (TUC) dans l’industrie manufacturière se serait établi à 77%.

Il en ressort aussi que 25% des entreprises de l’industrie manufacturière auraient rencontré des difficultés d’approvisionnement en matières premières, principalement celles d’origine étrangère. Au troisième trimestre, la production aurait augmenté pour la production de l’industrie extractive et de l’industrie énergétique, alors qu’elle aurait connu une stabilité pour l’industrie environnementale.

Pour ce qui est du secteur de la construction, l’activité aurait reculé, les carnets de commandes se seraient situés à un niveau inférieur à la normale et l’emploi aurait connu une stabilité. Dans ces conditions, le taux d’utilisation des capacités de production dans le secteur se serait établi 65%.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.