Menu
Search
Samedi 18 Mai 2024
S'abonner
close

Gaz : Chariot dévoile son programme de forage au Maroc en 2024

Pour 2024, la compagnie britannique d’exploration gazière, Chariot, affiche un programme de forage ambitieux au Maroc. Ce programme devrait démarrer dès ce premier trimestre par deux forages : le premier sur un prospect baptisé Gaufrette et le deuxième sur un gisement potentiel nommé Dartois. Les deux sont situés dans la licence onshore Loukous. Si les deux forages livrent les résultats escomptés, ils permettraient à la junior de mettre la main sur des réserves combinées estimées à 46 milliards de pieds cubes de gaz. Les forages programmés portent également sur la licence offshore Lixus, avec pour objectif de dépasser un milliard de pieds cubes de gaz sur le projet Anchois.

No Image
Programme chargé pour Chariot Limited au Maroc cette année. La compagnie britannique d’exploration gazière vient de partager ses perspectives pour ses licences Loukous et Lixus. Sur la première licence, détenue à 75% par Chariot et à 25% par l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), la firme envisage de démarrer une campagne de forage à la fin de ce premier trimestre. La junior a d’ailleurs bien avancé dans la planification de ce projet de forage en signant un contrat avec Star Valley Drilling, pour la mise à disposition de l’appareil de forage (StarValley 101) déjà opérationnel sur un autre projet au Maroc. Elle révèle, en outre, qu’elle devrait bientôt obtenir l’approbation du permis environnemental pour un maximum de 20 puits couverts par cette licence. Ce qui lui permettrait plus d’efficacité lors de ses futures campagnes de forage.



Le prospect désigné comme première cible de forage a été baptisé (Gaufrette), un gisement potentiel situé en amont de découvertes antérieures de gaz, présentant des caractéristiques techniques similaires à celles qui ont été relevées dans d’autres opérations concluantes de la firme au Maroc. «La réussite de ce projet permettra de confirmer plusieurs cibles à potentiel similaire totalisant 26 milliards de pieds cubes aux meilleures estimations de ressources potentielles (estimations internes préliminaires)», précise la compagnie.

Pour sa part, le prospect baptisé (Dartois) a été classé comme la deuxième cible de forage la plus probable. Situé dans le prolongement d’un gisement historique qui a révélé l’existence de gaz, ce prospect pourra confirmer, ou pas, l’intérêt d’une série de gisements potentiels dont les réserves sont estimés à plus de 20 milliards de pieds cubes complémentaires, sur la base des meilleures estimations internes préliminaires de la firme. D’autres cibles de forage ont été identifiées et seront traitées après ces deux gisements potentiels, après la fin du processus de leur évaluation. Le calendrier précis est définitif de la campagne de forage, lui, dépendra de la disponibilité de l’unité de forage, précise Chariot.

«Nous commençons cette nouvelle année avec de nombreux catalyseurs importants pour le groupe pour les prochains mois. En lançant la campagne de forage sur la licence de Loukos, nous nous concentrons sur l’exploitation d’un bassin onshore qui a été délaissé et qui présente un potentiel de production à court terme disposant d’un accès immédiat aux marchés industriels. Il est aussi important de noter que cet actif présente également un portefeuille croissant d’opportunités qui s’en suivront. Ce potentiel confère au projet une ampleur et une valeur significatives, à un moment où la demande de gaz industriel et les prix du gaz atteignent des niveaux sans précédent», a déclaré Adonis Pouroulis, PDG de Chariot.

Concernant la licence Lixus, détenue par Energean (45%), Chariot (30%) et l’ONHYM (25%) et située au large de Larache, la compagnie annonce son objectif de dépasser un milliard de pieds cubes de gaz sur son projet Anchois, contenant les puits Anchois-1 et Anchois-2. Des négociations sont en cours à ce propos, avec ses partenaires, pour la plateforme de forage offshore ainsi que les services de forage et de test prévus pour cette année. «Le forage sur le gisement d’Anchois, plus tard cette année, sera une étape clé pour déterminer la possibilité d’étendre ce développement. Nous travaillons de concert avec nos nouveaux partenaires Energean sur tous les chantiers nécessaires pour permettre une décision finale d’investissement le plus rapidement possible après la conclusion des opérations de forage. Nous remercions l’ONHYM et le Ministère de la Transition Energétique et du Développement Durable pour leur soutien continu pour la réalisation de la transaction et nous attendons avec impatience de pouvoir confirmer l’arrivée prochaine d’Energean dans le projet», explique Pouroulis.
Lisez nos e-Papers