Menu
Search
Samedi 15 Juin 2024
S'abonner
close
Samedi 15 Juin 2024
Menu
Search

Le Fonds Mohammed VI pour l’investissement opérationnel dans quelques jours (Nadia Fettah)

Le Club des femmes administrateurs au Maroc (CFA) a célébré ce mercredi 16 novembre 2022 une décennie d’existence. A cette occasion, Nadia Fettah, ministre de l'économie et des finances, a révélé que le Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera complètement opérationnel dans quelques jours.

Le Fonds Mohammed VI pour l’investissement opérationnel dans quelques jours (Nadia Fettah)

Bonne nouvelle. Plus que quelques jours avant que le Fonds Mohammed VI pour l’investissement ne soit complètement opérationnel. C’est ce qu’a dévoilé, ce mercredi 16 novembre 2022 à Casablanca, la ministre de l’Économie et des finances, Nadia Fettah Alaoui, qui s’exprimait lors de la célébration du dixième anniversaire du Club des femmes administrateurs au Maroc (CFA). Créé suite aux Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, ce Fonds qui sera doté d’une enveloppe de 45 milliards de dirhams, dont 15 milliards issus du Budget de l’État et 30 milliards levés mobilisés auprès d’investisseurs institutionnels, nationaux et internationaux, s’assigne pour objectif de contribuer au financement des grands projets d'investissement et de les accompagner, aux niveaux national et territorial, dans le cadre de partenariats avec le secteur privé, et de contribuer par le biais de Fonds sectoriels ou thématiques au capital de petites ou moyennes entreprises.

Promotion des engagements ESG des entreprises publiques et privées

Et parmi ces thématiques importantes, figure notamment la promotion des engagements ESG (Engagements environnementaux, sociaux, sociétaux et de gouvernance) des entreprises publiques et privées. «Outre le Fonds qui sera lancé dans quelques jours, nous sommes également en train de préparer des projets de décrets qui concerneront les établissements et entreprises publiques. Pour les administrateurs indépendants, ce sera encore une occasion pour renforcer la bonne gouvernance et pousser les thématiques du genre», a noté la ministre lors de cet évènement où le Club des femmes administrateurs au Maroc a mis les petits plats dans les grands pour célébrer sa première décennie, durant laquelle ses membres femmes sont passés d’un petit groupe à une centaine. Leur objectif : Promouvoir la participation des femmes dans les conseils d’administration et de surveillance des entreprises des secteurs public et privé au Maroc et à l’étranger. «Cette gouvernance responsable est un levier majeur pour anticiper les risques et préserver la performance durable de l’entreprise, bien entendu, mais aussi pour orienter ou aiguillonner sa stratégie.

Le baromètre Ethics & Boards pour mesurer la gouvernance responsable

Le baromètre de gouvernance qu’Ethics & Boards, conduit annuellement en partenariat avec différentes institutions en Europe, permet d’observer l’état des lieux de cette gouvernance responsable ainsi que d’évaluer le progrès de sa maturité dans le temps. Ces mécanismes de mesure et de suivi sont nécessaires et efficaces pour contribuer à promouvoir les bonnes pratiques, comme l’illustre le succès de l’application de la loi Copé-Zimmermann sur la mixité dans les conseils en France», a expliqué Floriane de Saint Pierre, présidente de Ethics & Boards. Justement, pour pousser les dimensions de son champ d’action, le CFA a procédé durant l’événement à la signature d’une convention avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), représentée par son président, Chakib Alj, et l’Institut marocain des administrateurs en la personne de sa présidente, Lamia El Bouanani, et enfin l’organisme Ethics & Boards. Dans ce protocole d’accord, les partenaires concrétisent leur volonté commune et conjointe de développer un Baromètre de gouvernance responsable au Maroc. Celui-ci sera notamment basé sur les contributions de chacun des signataires et mettra en valeur les questions d’ESG et d’engagement. Il permettra surtout de suivre la progression des bonnes pratiques au sein des entreprises.

>>Lire aussi: Seuls 15% des Conseils d'entreprises présidés par une femme (Enquête du CFA&IFC)

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.