Menu
Search
Samedi 02 Mars 2024
S'abonner
close
Samedi 02 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Sports

Traité de «stupide» en choisissant le Maroc, Ziyech savoure une belle revanche au Qatar

En mars 2016, juste après avoir tranché en faveur de la sélection marocaine aux dépens de celle des Pays-Bas, Hakim Ziyech a été pris pour cible par beaucoup de titres de presse néerlandais et par ses propres supporters au FC Twente, en plus des commentaires offensants de plusieurs anciennes gloires. Marco van Basten était même allé jusqu’à le traiter de «stupide». Six ans après, l’ailier de Chelsea s’est retrouvé dans le quatuor mondial final au Qatar, alors que la Hollande se faisait éjecter par l’Argentine en quarts. Hakim savoure donc doublement cet exploit avec les Lions de l’Atlas.

Traité de «stupide» en choisissant le Maroc, Ziyech savoure une belle revanche au Qatar
Hakim ZIyech.

La revanche est un plat qui se mange froid, et ce n’est pas Hakim Ziyech qui dirait le contraire ! Très convoité par la sélection des Pays-Bas après avoir fait étalage de son talent en Eredivisie et en équipes nationales U19, U20 et espoirs, le jeune attaquant avait surpris son pays d’accueil en optant pour le Maroc en 2015. Le football néerlandais, lui, n’a pas avalé la pilule, d'autant que le joueur explosait littéralement en championnat avec le FC Twente, enchaînant les buts et les passes décisives à tout juste 22 ans. Hakim se faisait ainsi siffler par ses propres supporters, qui le couvraient d’injures et de projectiles lorsqu’il se dirigeait vers les gradins pour célébrer un but.
Même la presse, les observateurs et les anciens footballeurs ne l’ont pas épargné, multipliant les coups de pression et les commentaires provocateurs à son encontre. En mars 2016, Marco Van Basten, qui l’a coaché à Herenveen de 2012 à 2014, y est allé encore plus fort que ses compatriotes : «Ce sont des choix stupides, ce sont des garçons stupides qui auraient dû avoir un peu de patience. Ziyech est un grand joueur et Tannane un très bon, mais comment pouvez-vous être suffisamment stupides pour opter pour le Maroc, alors que vous êtes sélectionnables en équipe néerlandaise ? Pourquoi ces soi-disant agents ne représentent-ils pas mieux l’intérêt du joueur ? Ils feraient mieux de vendre des gâteaux», lachaît-il dans des commentaires à la presse néerlandaise.

À l’époque, le jeune feu follet n’avait pas vraiment la langue dans sa poche. Ziyech a donc répondu dans un registre aussi agressif que celui utilisé par l’ancien milanais : «Van Basten était un bon joueur, mais il n’est pas un entraîneur de haut niveau». Assumant parfaitement son choix, le magicien marocain a ensuite répliqué sans trop réfléchir, dans son élan instinctif et naturel : «Je ne jouerai pas pour les Pays-Bas. Choisir son équipe nationale ne se fait pas avec le cerveau, mais avec le cœur !»

Ziyech, Un souffre-douleur droit dans ses bottes !

Un an après, Hakim se faisait écarter du groupe marocain prévu pour la CAN 2017 au Gabon par Hervé Renard. Les Néerlandais ont donc immédiatement saisi l’occasion pour narguer le natif de Dronten, qui a longtemps servi de souffre-douleur. Les langues se sont encore déliées pour moquer sa mise au placard par Vahid Halilhodzic en 2021, mais le joueur assumait toujours pleinement son choix, s’abstenant de regretter quoi que ce soit. Sa patience a été finalement récompensée en août 2022, date de la nomination de Walid Regragui à la tête de la sélection marocaine. Aussitôt après la prise de ses fonctions, Regragui s’empressait de redonner au sorcier sa dimension légitime : «Ziyech est une star, un top player doté d’un magnifique pied gauche. Sa place naturelle est en sélection et je ne vois aucune raison de priver le Maroc d’un talent aussi grand», expliquait-il en point de presse.
Au Qatar, après la qualification aux huitièmes de finale aux dépens de l’Espagne, le coach marocain poussait encore la barre plus haut : «Hakim est mon petit. Comme Neymar au Brésil ou M’bappé en France, Ziyech est la star de la sélection marocaine. Il doit être traité selon ce statut. Si vous lui donnez du respect et de l’amour, il le rend de la plus belle des manières.» Hakim Ziyech s’est finalement retrouvé en demi-finale de la Coupe du monde 2022 au moment où les «Oranje» se faisaient éliminer par l’Argentine. Une belle revanche pour celui qui est devenu le troisième meilleur buteur de l’histoire du Maroc à Doha, après son but face au Canada. Il est également, en compagnie d’Achraf Hakimi, le joueur marocain comptant le plus de titularisations en Coupe du monde (8 matchs). Finalement, le choix du cœur n’aura pas été si «stupide» que ça, Monsieur Van Basten !

Lire aussi : Qatar 2022 : le parcours exceptionnel des Lions de l’Atlas désormais dans le top 4 du mondial

Lire aussi : Maroc-Portugal : Hakim Ziyech certain que les Lions de l'Atlas sont capables de faire mieux

Lire aussi : Walid Regragui : notre qualification n’est pas un miracle, c’est le fruit d'un travail d'équipe

Lire aussi : Qatar 2022 : Les records continuent de tomber à Doha

Lire aussi : L’AC Milan prêt à signer Hakim Ziyech pour 15 millions d’euros

Lisez nos e-Papers