Menu
Search
Mercredi 24 Avril 2024
S'abonner
close
Mercredi 24 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Monde

Réchauffement climatique : Canicule et intempéries persistent dans l'hémisphère nord

Des dizaines de millions de personnes sont confrontées à une canicule qui persiste dimanche dans l'hémisphère nord, avec des incendies violents en Californie mais aussi des intempéries exceptionnelles en Asie, nouvelle illustration du réchauffement climatique.

Réchauffement climatique : Canicule et intempéries persistent dans l'hémisphère nord

Aux Etats-Unis, "une vague de chaleur accablante et extrêmement dangereuse doit frapper l'Ouest ce week-end, de même que certains endroits dans le Sud", a alerté le Service météo national (NWS). "Plusieurs records de températures sont probables et des problèmes de qualité de l'air seront courants dans plusieurs régions des Etats-Unis", a estimé le NWS.

                 >> Lire aussi : Dérèglement climatique : le Maroc est en plein dedans

Le réchauffement évolue, en Europe, à un rythme deux fois plus rapide que la moyenne mondiale

En Europe, où le réchauffement évolue à un rythme deux fois plus rapide que la moyenne mondiale selon les experts, plusieurs pays souffrent en ce début d'été. En Italie, 16 villes sont en alerte rouge dimanche sur l'ensemble du territoire, avec des températures attendues de 36/37°C de Rome à Bologne, avant un pic redouté en début de semaine prochaine.

L'Allemagne n'est pas épargnée: samedi, les températures les plus élevées ont été mesurées dans la ville bavaroise de Möhrendorf-Kleinseebach (37,9 degrés), alors que le thermomètre affichait 35°C à Berlin et 34°C à Munich.

En Grèce, l'Acropole d'Athènes restera fermée aux heures les plus chaudes de la journée (entre 11h30 et 17h30 locales, soit 8H30 et 14h30 GMT) pour le troisième jour consécutif, alors que les températures pourraient atteindre 41°C dans le pays. Les autorités grecques ont invité la population à la plus grande prudence concernant leurs déplacements et ont mis en garde contre le risque élevé d'incendies, notamment dimanche où des vents de 40 à 60 km/h pourraient souffler sur la mer Egée, selon le ministère de la Crise climatique.

Des feux violents ont touché le sud de la Californie

Dans le sud de la Californie, les pompiers luttent depuis vendredi contre plusieurs feux très violents qui ont ravagé plus de 1.214 hectares et entraîné l'évacuation de la population.

D'autres régions des Etats-Unis sont de leur côté à risque d'importantes intempéries. "Des orages forts à violents, de fortes pluies et des inondations sont possibles dans plusieurs endroits, particulièrement et malheureusement en Nouvelle-Angleterre, déjà saturée" par de récentes précipitations, selon le Service météo national.

Plus de 10 millions d'hectares brulés cette année au Canada

Au Canada, plus de 10 millions d'hectares ont déjà brûlé cette année, un total bien supérieur à tout ce que le pays a déjà connu, selon un bilan qui reste provisoire avec 906 feux toujours actifs samedi dans le pays, dont 570 considérés hors de contrôle, selon les chiffres nationaux du Centre interservices des feux de forêt du Canada (CIFFC).

En Asie, ce sont les intempéries qui se multiplient. Au Japon, où les autorités ont appelé la population à la prudence alors que les températures devraient atteindre dimanche et lundi les 39°C dans l'est du pays, de fortes pluies s'abattent sur le pays.

En Corée du Sud, les sauveteurs luttent pour atteindre des personnes piégées dans un tunnel inondé, les fortes pluies de ces derniers jours ayant fait au moins 33 morts et dix disparus, notamment à la suite de glissements de terrain.

Dans le nord de l'Inde, les pluies de mousson incessantes auraient tué au moins 90 personnes, à la suite d'une chaleur torride.

Les services météo de Chine ont eux émis dimanche plusieurs messages d'alerte, prévoyant des températures pouvant atteindre les 45°C dans la région partiellement désertique de Xinjiang, et 39°C dans la région méridionale de Guangxi.
 

Lisez nos e-Papers