Menu
Search
Samedi 25 Mai 2024
S'abonner
close

Coup d’envoi ce jeudi de la 16e édition du festival Jazzablanca

Les mélomanes casablancais vont swinguer à l'occasion de la seizième édition du festival Jazzablanca qui débute ce jeudi 22 juin 2023. Dix-huit groupes et artistes marocains, africains et internationaux prendront part à cette grand-messe musicale à ciel ouvert.

Coup d’envoi ce jeudi de la 16e édition du festival Jazzablanca

Les yeux et les oreilles seront rivés sur les deux scènes d’Anfa Park qui accueilleront la crème de la musique. Ce jeudi, la scène 21 recevra la musicienne britannique d'origine gambienne, Sona Jobarteh, qui ouvre le bal avec son interprétation moderne de la musique mandingue. Le musicien de jazz Kamaal Williams prendra la relève avec son univers aux rythmes électroniques et grooves funky. Du côté de la scène Casa Anfa, le public aura rendez-vous avec le groupe La Femme et leur musique psychédélique fusionnant pop, électronique et punk, puis avec le monstre sacré du rythm and blues et de la funk, Nile Rodgers, qui viendra clôturer la soirée avec son groupe iconique CHIC.

Les mélomanes auront rendez-vous le vendredi 23 juin avec, du côté de la scène Casa Anfa, la reine du blues-rock américain, Beth Hart, et la superstar mondiale Aloe Blacc à qui l'on doit le tube "I need a dollar". Le même jour, la scène 21 recevra le prodige du jazz marocain Ismail Sentissi et le musicien ghanéen Gyedu Blay Ambolley, pionnier de l'afro-jazz.

Jazzablanca clôturera en beauté cette 16e édition avec la chanteuse et pianiste américaine Sarah McCoy et l'artiste à l'énergie contagieuse, Mika, qui interprètera ses plus célèbres titres. Associant la culture électronique à des influences minimalistes, jazz et rock, le groupe GoGo Penguin investira la scène 21, qui vibrera également dans la soirée aux rythmes de Antibalas et Mehdi Nassouli fusionnant afrobeat et musique traditionnelle marocaine.

Démocratiser la musique et promouvoir les talents nationaux, tels est l'objectif de Jazzablanca et la Fondation BMCI à travers la programmation gratuite proposée à la Place des Nations-Unies qui accueille six groupes marocains, dont les registres et sensibilités musicales font la part belle aux musiques du Sud. Izouran N-Sahara, véritable écho du désert, le duo électrisant Sound of Mint, Khmissa, mélange détonnant de rock et de rythmes gnaoua, Tarwra N-Tiniri, passionnés de poésie amazigh, le groupe Badil, fusion de vibrations sahariennes et de rock psychédélique, et Jubantouja, fresque enchanteresse d’Indie Folk et Pop Rock seront ainsi de la partie. 

A lire aussi : Jazzablanca : 18 groupes et artistes marocains, africains et internationaux à la 16e édition

Lisez nos e-Papers