Menu
Search
Mardi 18 Juin 2024
S'abonner
close

Une exposition collective célèbre l'essence esthétique d'Essaouira

Initiée sous l’égide la préfecture de la province d’Essaouira par la Direction provinciale de la culture, en partenariat avec l'association Essaouira-Mogador, l'exposition, qui se poursuivra jusqu’au 31 août, invite les passionnés à «un voyage dans un univers enchanteur où onze artistes souiris, véritables archéologues des couleurs, des formes et des symboles, ont caressé et capturé l'essence de la Cité des alizés, traduite sur leurs toiles».

Une exposition collective célèbre l'essence esthétique d'Essaouira
Ph. Saouri

Les «Essences esthétiques d’Essaouira» sont au cœur d’une exposition d’une pléiade d’artistes-peintres souiris dont le vernissage a eu lieu, dimanche à la galerie de Bab Marrakech dans la Cité des Alizés, à l'occasion de la célébration de l'anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple et de la Fête de la Jeunesse. Initiée sous l’égide de la préfecture de la province d’Essaouira par la Direction provinciale de la culture, en partenariat avec l'association Essaouira-Mogador, cette exposition, qui se poursuivra jusqu’au 31 août, invite les passionnés à «un voyage dans un univers enchanteur où onze artistes souiris, véritables archéologues des couleurs, des formes et des symboles, ont caressé et capturé l'essence de la Cité des alizés, traduite sur leurs toiles».

>> Lire aussi : Deuxième édition de la «Dolce Vita» à Essaouira : le cinéma italien à l'honneur

Le talent exceptionnel de ces artistes (Chama Attar, Abdallah Rbia, Abdallah Oulamine, Ahmed Harrouz, Mohamed Tabal, Nadia Ouchatar, Ouafa Elhadri, Mustapha Boumezzough, Halima Slika, Fatim Zahra Lkouihi et Ali Mimoun) «se reflète dans leur capacité à interpréter les parfums envoûtants et les sons marins de cette ville emblématique, tout en s'inspirant profondément de son héritage architectural, culturel et spirituel, ainsi que des traces des grands maîtres dans diverses formes artistiques, musicales et poétiques». Ainsi, chacun d’entre eux, avec son style unique, «révèle l'empreinte et le véritable mouvement artistique de cette ville. Leurs regards se tournent vers le quotidien souiri, préservant leur authenticité en évitant toute tendance de reproduction superficielle», lit-on dans la note de présentation de cette exposition collective.

Ces artistes «se consacrent à la recherche, à la relecture et à la profonde interprétation de l'univers qui les entoure, dans les ruelles emblématiques de la médina, où ils ont vu le jour et où ils nourrissent leur esprit créatif», souligne-t-on, expliquant que «l'état d'âme de ces créateurs, nous invite à transcender le temps et à découvrir d'autres formes d'existence invisibles, que seul le cœur des artistes et des passionnés d'art peut percevoir». «Cet autre langage, musique silencieuse, dont le solfège est interprété à Mogador par les compositions et les couleurs de ces artistes, révèle encore plus l'esthétique et les messages de valeurs humaines et du vivre ensemble dans cette cité singulière, par son histoire et les créations d'authentiques maîtres dans les divers métiers d'art, qui nourrissent également l'esprit de sa population et de ses visiteurs», ajoute la note. Dans une déclaration à «M24», la chaîne de l’information en continu de la «MAP», l’artiste Ahmed Harrouz a indiqué que cette exposition se veut une occasion pour rassembler une pléiade d’artistes souiris connus pour leur expérience et leurs œuvres qui traduisent toute une histoire de la Cité des alizés, à partir de laquelle ils s’inspirent pour exprimer leurs pensées et sentiments à l’égard de la vie de manière générale et de certaines dimensions de l’existence qui les intéressent, en particulier.

Il s’agit d’un groupe d’artistes connus pour leurs contribution et engagement en faveur de la promotion des arts plastiques dans la province, tout en s’exprimant de manière spontanée et en alliant l’académique à la réflexion de profondeur sur des questions humaines, a-t-il dit. Ils abordent aussi la vision philosophique profonde de l’art pour exprimer l’ensemble des valeurs humaines, à partir du style propre à chacun d’entre eux, en vue de transmettre des messages autour de l’esthétique, du vivre-ensemble et de la paix, a expliqué l’artiste. Pour sa part, Mme Attar a exprimé le vœu de voir les expositions se multiplier dans la galerie de Bab Marrakech, qui a été rénovée et restaurée pour accueillir ce genre de manifestations artistiques et d'autres événements. Mettant en relief la diversité des œuvres artistiques présentées, elle s’est félicitée de cette exposition collective qui a servi d'espace de retrouvailles et de rencontres entre cette brochette d’artistes souiris. Elle a également relevé qu’une autre exposition est en cours de préparation, soulignant que ce genre d’initiatives incite à penser à d’autres manifestations de grande envergure.

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.