Menu
Search
Mardi 18 Juin 2024
S'abonner
close

Financement du Trésor : 254,4 milliards de DH mobilisés à fin août 2023

Financement du Trésor : 254,4 milliards de DH mobilisés à fin août 2023

Le besoin de financement du Trésor continue à être couvert principalement par le recours au marché domestique. C’est ce qui ressort des dernières statistiques publiées par le ministère de l’Économie et des finances sur l’exécution des prévisions de la loi de finances qui indiquent que la situation des charges et ressources du Trésor dégage un besoin de financement de l’ordre de 51,8 milliards de DH à fin août dernier.

>>Lire aussi : La dette du Trésor dépasse les 1.000 milliards de DH, le double en 10 ans !

Ce besoin, augmenté des amortissements au titre de la dette pour un montant de 180,1 milliards de DH, dont 173,3 milliards de DH au titre de la dette intérieure, s’est traduit par un besoin de financement brut de 231,9 milliards de DH, relève le document statistique du ministère. «Le niveau observé des amortissements au titre de la dette intérieure reflète la concentration des émissions intervenues, à la fin de l’année 2022 et au début de 2023, sur les maturités à court terme, reflétant notamment la préférence des investisseurs pour ces maturités dans un contexte marqué par une anticipation de hausse des taux d’intérêt», explique-t-il.

La situation des charges et ressources du Trésor montre que les financements mobilisés se sont chiffrés à près de 254,4 milliards de DH, dont près de 210,9 milliards sur le marché intérieur et 38,9 milliards de DH au titre des tirages extérieurs y compris les 25,8 milliards de DH mobilisés sur le marché financier international. «L’excédent des ressources mobilisées constitue un matelas pour préparer la couverture des tombées importantes de la dette du Trésor issues des émissions à court terme susvisées», note le ministère. «La constitution de ce matelas s’inscrit dans le cadre de la gestion proactive de la dette, dont l’objectif est de réduire le risque de refinancement dans un contexte de volatilité des conditions de financement sur le marché intérieur», précise-t-il.

L’excédent de trésorerie fait l’objet d’opérations de placement dans le cadre de la gestion active de la trésorerie, afin d’optimiser le coût de financement des besoins du Trésor, poursuit-il.

 

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.