Menu
Search
Samedi 25 Mai 2024
S'abonner
close

Hausse des prix : le gouvernement planche sur de nouvelles lois pour contrer la spéculation

La flambée des prix des denrées alimentaires a de nouveau dominé le point de presse hebdomadaire du porte-parole du gouvernement. Le probléme est, selon Mustapha Baïtas, beaucoup plus profond qu'il n’y paraît et la lutte contre la spéculation doit s'appuyer sur des lois qui sont en cours d'élaboration.

Hausse des prix : le gouvernement planche sur de nouvelles lois pour contrer la spéculation

Une fois de plus, l'envolée des prix, notamment celui des tomates, denrée très prisée pendant le mois du Ramadan, a été au cœur des questions adressées par les journalistes au porte-parole du gouvernement. Tout en revenant sur les mesures prises par le gouvernement pour faire baisser les prix, notamment l'arrêt de l'exportation des tomates, Mustapha Baïtas a reconnu que les résultats obtenus ne sont pas à la hauteur des ambitions et ne satisfont pas le gouvernement.

Le porte-parole du gouvernement a aussi admis que le problème est bien plus profond qu'il n'y paraît et que la lutte contre les spéculateurs et les intermédiaires ne peut se faire du jour au lendemain et qu'elle nécessite des lois qui sont actuellement en cours d'élaboration. M. Baïtas a néanmoins assuré que le gouvernement sévira vigoureusement contre tout spéculateur effectivement impliqué dans ce type de pratique.

Akhannouch : le gouvernement veille à la préservation de la stabilité des prix

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch a affirmé, jeudi, que l'Exécutif a pris toutes les mesures nécessaires pour renforcer l'offre et le stock des produits de base en vue de garantir un approvisionnement normal des marchés durant le mois du Ramadan. Dans son allocution au début des travaux du Conseil de gouvernement, M. Akhannouch a assuré que l'approvisionnement des marchés «se déroule dans des conditions normales», a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, lors d'un point de presse tenu à l'issue du Conseil.

À cette occasion, le Chef du gouvernement a réitéré son appel aux ministres de l'Intérieur, de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, de l'Industrie et du commerce et de l’Économie et des finances, en vue d'une mobilisation générale de leurs services pour préserver la stabilité des prix des différents produits de consommation, assurer le suivi quotidien des marchés lors de ce mois béni et renforcer la surveillance et le contrôle, tout en sévissant avec fermeté contre les spéculateurs.

Lire aussi : Driss Sentissi : le gouvernement n’a pas su anticiper la hausse générale des prix

Lisez nos e-Papers