Menu
Search
Samedi 13 Avril 2024
S'abonner
close
Samedi 13 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Automobile

Opel fait progresser la conduite automatisée en milieu urbain

Le projet STADT:up (Solutions et technologies pour la conduite automatisée en ville : un projet de mobilité urbaine), auquel participe Opel, vise à permettre la conduite automatisée dans les zones urbaines d’ici à la fin de 2025.

Opel fait progresser la conduite automatisée en milieu urbain
Opel est chargé de réaliser d’ici la fin de 2025 un prototype de démonstration utilisant la reconnaissance d’un environnement urbain complexe.

Les projets visant le développement de la conduite automatisée sont de plus en plus nombreux. Parmi eux figurent le projet STADT:up (Solutions and Technologies for Automated Driving in Town: a urban-mobility project/Solutions et technologies pour la conduite automatisée en ville : un projet de mobilité urbaine) qui vise à permettre la conduite automatisée dans les zones urbaines d’ici à la fin de 2025. La marque allemande Opel (Groupe Stellantis), participe à ce projet regroupant 22 partenaires et financé par le ministère fédéral allemand de l’Économie et de l’action climatique. En effet, les experts du centre d’ingénierie de Rüsselsheim jouent un rôle important dans le développement de la reconnaissance de l’environnement à base d’intelligence artificielle (IA), qui doit aboutir à des réactions appropriées face aux situations rencontrées pendant la conduite automatisée.

 Des évolutives pour la mobilité urbaine future

Opel est chargé de réaliser d’ici la fin de 2025 un prototype de démonstration utilisant la reconnaissance d’un environnement urbain complexe. Le projet STADT:up vise à mettre au point des solutions évolutives pour la mobilité urbaine future. Les véhicules doivent également être capables de gérer en toute sécurité des scénarios complexes de circulation en centre-ville et de réagir en quelques millisecondes de manière adéquate à toutes les situations. Les différentes tâches de la conduite autonome vont de la perception globale de l’environnement avec localisation des usagers de la route à la prédiction, l’interaction et la coopération avec d’autres véhicules, en passant par le comportement et la planification des manœuvres du véhicule de l’utilisateur. La question de savoir comment se développera une circulation composée de piétons, de cyclistes, de véhicules à vocations multiples et de transports publics est également d’une importance capitale.

En conséquence, des concepts futurs appropriés et les exigences dérivées des besoins des utilisateurs seront également développés dans le projet. Les facteurs clés sont la préparation et la programmation des systèmes du véhicule tels que la caméra, le LiDAR et le radar pour tous les scénarios possibles jusqu’à leur mise en œuvre au sein d’un système informatique.

C’est là que les experts en IA du site de Rüsselsheim entrent en jeu. Outre l’amélioration des algorithmes d’IA pour la perception et l’intégration, l’équipe se concentre sur l’analyse et la gestion de situations de trafic particulièrement difficiles. En plus de renforcer la robustesse des programmes informatiques, l’objectif des activités de recherche est d’améliorer la traçabilité des décisions des réseaux neuronaux profonds et de les utiliser pour vérifier la plausibilité d’un système de conduite automatisée. L’objectif est de fournir des éléments de base essentiels pour la reconnaissance de l’environnement dans le cadre de la conduite automatisée et de contribuer à l’efficacité des tests et de la validation des fonctions d’IA liées à la sécurité.

La participation des experts en IA de Rüsselsheim du réseau de recherche Stellantis s’inscrit dans une longue tradition Opel de coopération pour faire aboutir les systèmes d’avenir. Comme pour les autres projets de recherche, les piliers centraux sont la coopération avec des partenaires scientifiques renommés issus d’universités et d’instituts de recherche de premier plan, ainsi que le programme de doctorat sur le site de Rüsselsheim. Outre les entreprises automobiles, des fournisseurs de premier plan ainsi que des partenaires technologiques, des universités et des instituts de recherche sont représentés dans le projet dirigé par Bosch. Il doit aboutir à une présentation des démonstrateurs développés dans le cadre de STADT:up d’ici fin 2025. L’objectif d’Opel est de démontrer les performances de son système de reconnaissance de l’environnement avec son propre véhicule test.

Lire aussi : Opel Maroc lance officiellement la nouvelle génération du Grandland

Lisez nos e-Papers