Menu
Search
Lundi 04 Mars 2024
S'abonner
close
Lundi 04 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Société

Réforme de la Moudawana : le mouvement féministe «Hiya» organise un sit-in ce dimanche 25 juin à Casablanca

De plus en plus de voix s’élèvent pour une refonte totale de la Moudawana. Cette fois-ci c’est dans la rue que les militants féministes du mouvement «Hiya» se sont donné rendez-vous ce dimanche 25 juin à Casablanca pour un sit-in en faveur des droits des Marocaines.

Réforme de la Moudawana : le mouvement féministe «Hiya» organise un sit-in ce dimanche 25 juin à Casablanca

À peine créé, le mouvement féministe «Hiya» organise, ce dimanche 25 juin, un sit-in pour les droits des femmes au Maroc, à la Place des Nations unies à Casablanca. Cette manifestation a pour objectif de réclamer une nouvelle fois la réforme intégrale et en urgence de la Moudawana. «Le mouvement “Hiya” mobilise associations, collectifs et citoyens et citoyennes pour un sit-in historique en faveur des droits des Marocaines. Nous défendrons ensemble nos revendications», indique un communiqué. «Déçus par les politiques, nous utilisons la rue comme lieu d'expression. Nous nous donnons la mission de plaider, mobiliser et militer pour un environnement juridique, économique et social égalitaire à travers la promotion des libertés et de l'égalité de genre», précisent les fondateurs du mouvement.

«Hiya» appelle à une refonte totale de la Moudawana, 19 ans après la dernière réforme

«Nous revendiquons un Code de la famille qui interdit et pénalise le mariage des enfants, prend en compte l’intérêt supérieur de l’enfant comme clé de voûte de la légifération et la prise de décisions judiciaires, et qui valorise le travail des femmes au sein du foyer», indique la même source. Et d’ajouter que «le nouveau Code de la famille doit également rompre avec les formes désuètes de divorce, mettre en place l’autorité parentale conjointe (tutelle, garde et responsabilité conjointes) où la tutelle suit la garde…»

Le mouvement appelle aussi à la création d’un dispositif de protection efficace contre les violences faites aux femmes et les féminicides, comprenant la légalisation de l’interruption volontaire de la grossesse. «Nous appelons enfin à une réforme humaniste du Code pénal afin de le mettre à jour des dispositions de la Constitution de 2011 et des traités internationaux signés par le Maroc, comprenant l’abrogation des dispositions qui pénalisent l’exercice des libertés individuelles et un renforcement de la lutte contre la pédocriminalité», insiste la même source.

Il est à noter que le mouvement «Hiya», fraîchement co-fondé par 7 militants et militantes féministes se présente comme un mouvement a-partisan, inter-associations, ouvert à toutes et tous, dans une démarche intergénérationnelle, inclusive et horizontale. «Nous voulons un Maroc où l'égalité de genre est pleinement effective en droit, ancrée dans la conscience collective des individus et des institutions".

Les fondateurs du mouvement «Hiya»

Le mouvement «Hiya» est co-fondé par 7 militant.e.s féministes. Il s'agit de :

  • Ghizlane Mamouni et Karima Nadir de Kif Mama Kif Baba,
  • Sarah Benmoussa, créatrice de 7achak.Maroc,
  • Houda Charhi, créatrice de BentDarhoum,
  • Camélia Echchihab, créatrice de Feminicides.Maroc,
  • Abdelmajid Moudni de Médias & Cultures
  • Dina El Moukhtari, militante.

Lire aussi : Réforme de la Moudawana : Abdellatif Ouahbi appelle à un débat audacieux et inclusif

Lisez nos e-Papers