Menu
Search
Mardi 26 Septembre 2023
S'abonner
close
Mardi 26 Septembre 2023
Menu
Search
S'abonner
S'inscrire à Notre Newsletter arrow

L’UMT, la CDT et l’UGTM... un seul mot d’ordre après le séisme : contribuer à l’effort de solidarité nationale

Face à l’ampleur des dégâts du séisme qui a frappé le Maroc le 8 septembre dernier, les syndicats ont mis de côté leurs cahiers revendicatifs et reporté les mouvements de protestation prévus tout au long de ce mois, pour prendre part à la mobilisation collective en faveurs des populations sinistrées. En effet, partant du sentiment de responsabilité qui les anime en ces moments difficiles que traverse le pays, l’UMT, la CDT et l’UGTM ont pris l'initiative de renoncer à toute grève initialement prévue pour la rentrée politique. L’exemple de l'Association marocaine des infirmiers anesthésistes réanimateurs est significatif à cet égard. Cette organisation a mobilisé ses membres pour contribuer à l'effort mené par le département de la santé pour dispenser les soins nécessaires aux victimes de la catastrophe.

L’UMT, la CDT et l’UGTM... un seul mot d’ordre après le séisme : contribuer à l’effort de solidarité nationale
podcast

Tous les citoyens supportent, solidairement et proportionnellement à leurs moyens, les charges que requiert le développement du pays et celles résultant des calamités nationales et des catastrophes naturelles, stipule l’article 40 de la Constitution marocaine. Partant de là, les syndicats se sont mobilisés pour venir en aide aux populations sinistrées par le séisme du 8 septembre dernier. Mais l’élan de solidarité exceptionnel dont ils ont fait preuve n’était pas motivé par cette seule disposition constitutionnelle. Leur mobilisation trouve son ressort essentiellement dans la volonté sincère de prêter main-forte à leurs frères marocains victimes de cette catastrophe naturelle sans précédent.

>>Lire aussi : Séisme au Maroc : Les partis politiques appellent à la mobilisation et la solidarité

Les syndicats pleinement engagés dans l'effort de solidarité nationale

«Face à cette catastrophe dévastatrice, et étant conscient de l'impérieuse nécessité de consolider l'esprit de solidarité nationale», le secrétariat national de l'Union marocaine du travail (UMT) a lancé un appel à tous ses militants à travers le pays, les invitant à se mobiliser, à se rassembler et à participer activement à toutes les initiatives de nature à conforter l’effort collectif face à cette tragédie. De manière similaire, la direction du syndicat central de la Confédération démocratique du travail (CDT) a exhorté ses troupes à s’inscrire à toute initiative visant à aider les victimes du séisme. Partant de «l’esprit de solidarité qui fait partie de son identité et de sa responsabilité citoyenne», elle a appelé ses affiliés à contribuer financièrement en versant au minimum une journée de salaire dans le compte d’affectation spécial dédiés à atténuer l’impact du séisme. Dans la même veine, l'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) a incité vivement tous ses militants, notamment dans les régions durement touchées, à se mobiliser pleinement et à collaborer avec les autorités locales pour apporter leur soutien aux communautés affectées. De plus, elle les a encouragés à s'engager activement dans les campagnes de don du sang, en signe de la solidarité qui «caractérise de tous temps la société marocaine».

Les grèves et les autres mouvements de protestation passent à la trappe

Dans le même esprit de solidarité et partant du sentiment de responsabilité qui les anime en ces moments difficiles que traverse le pays, les syndicats ont pris l'initiative de renoncer à toutes les grèves initialement prévues en ce mois de septembre. Le Syndicat national du secteur de l'Intérieur, affilié à l'UMT, a ainsi appelé «suspendre la grève nationale prévue les 13 et 14 septembre 2023». De même, le Syndicat indépendant des infirmiers et techniciens de la santé, qui avait programmé une grève et d'autres formes de protestation dans le secteur de la santé, a reporté ces actions pour se concentrer entièrement sur les initiatives de solidarité. L'Association marocaine des infirmiers anesthésistes réanimateurs a également mobilisé ses membres pour contribuer à l'effort mené par le département de la Santé pour dispenser les soins nécessaires aux victimes. Les dirigeants de ces organisations syndicales ainsi que ceux d'autres entités du secteur se trouvent actuellement sur le terrain dans les zones touchées par le séisme, apportant leur aide aux populations sinistrées.

Des actions de solidarité sur le terrain

Un exemple concret de cette solidarité agissante des personnels de la santé nous a été fourni par une sage-femme qui s'est retrouvée ensevelie sous les décombres à la suite des secousses du séisme. Sauvée par un collègue, elle a aussitôt repris du service. «Malgré les circonstances éprouvantes, la sage-femme s’est jointe avec dévouement aux efforts de sauvetage. Elle a ainsi pu assister à deux accouchements, dont un a permis la naissance de jumeaux. Ce qui témoigne d’une abnégation exceptionnelle, à l’image de celle de tout le personnel de la santé», racontent des infirmiers membres des syndicats des infirmiers. Parallèlement à leur engagement sur le terrain et à leur participation aux opérations de don du sang, les membres des syndicats ont organisé des caravanes d'aide pour acheminer des secours vers les zones sinistrées.

À titre illustratif, l'UMT a mobilisé ses militants issus de divers secteurs professionnels pour collecter des dons centralisés au quartier général de la centrale à Casablanca. Environ 250 tonnes de fournitures essentielles, notamment des matelas, des couvertures, des tentes, des vêtements, des ustensiles, des denrées alimentaires et des médicaments, ont été collectées. Cette caravane de solidarité se rendra dans les villes de Marrakech, Ouarzazate, Chichaoua et Taroudant afin de distribuer cette aide précieuse à ceux qui en ont le plus besoin. Il est à noter que des initiatives similaires ont également été lancées depuis les sièges de l'UMT à Laâyoune, Rabat, Agadir, Khénifra, Nador, Oujda et Tiznit, ainsi que dans d'autres villes, à destination des régions touchées, dans un élan solidaire qui n’est guère étranger aux syndicats marocains. En effet, la CDT a adopté, lors de la dernière réunion de son bureau exécutif, une résolution pour l'organisation d'une caravane de solidarité nationale en faveur des victimes du séisme, ainsi que pour la prise d'initiatives régionales et nationales par le biais des bureaux nationaux des syndicats sectoriels et des antennes régionales et locales.