Menu
Search
Samedi 02 Mars 2024
S'abonner
close
Samedi 02 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Régions

Technopark Casablanca : 30 associations présentent leurs projets innovants

Le Centre marocain pour l’innovation et l’entrepreneuriat social (MCISE) organise, lundi 3 avril au Technopark de Casablanca, un événement intitulé «DemoDay». Celui-ci porte sur la présentation du bilan de la premiére année du programme «Tamuri» de renforcement du tissu associatif, qui s’inscrit dans le cadre du Programme d’appui à  la participation citoyenne au Maroc et qui est financé par l’Union européenne.

Technopark Casablanca : 30 associations présentent leurs projets innovants

«DemoDay» sera également l’occasion de présenter des projets innovants ficelés par une trentaine d’organisations de la société civile ayant participé au programme «Tamuri». Elles sont issues de 5 régions du Royaume, à savoir Casablanca-Settat, l’Oriental, Souss-Massa, Béni Mellal-Khénifra et Tanger-Tétouan-Al Hoceïma. Les 30 organisations ont complété avec succès un cycle de trois «bootcmaps» et ont également testé leur business modèle. Par ailleurs, les organisateurs prévoient la mise en place, au Technopark, d’un marketplace qui permettra aux organisations en question d’exposer leurs projets, leurs produits et les services qu’elles ont développés.

À rappeler que le Programme d’appui à la participation citoyenne a été officiellement lancé en avril 2022. Il s’inscrit dans le cadre du partenariat entre le Maroc et l’Union européenne visant à appuyer les efforts déployés du pays en matière de promotion de la démocratie participative et de la participation citoyenne au Maroc. D’une durée de 3 ans, il a été déployé dans les 5 régions citées antérieurement. Le programme, qui a pour objectif la promotion du rôle de la société civile et de la participation citoyenne dans les 5 régions en question pour renforcer la gouvernance locale, intègre trois composantes. La première est dédiée au renforcement du tissu associatif, baptisée «Tamuri» et mise en œuvre par le MCISE. La deuxième composante, portant sur le renforcement de la participation de la société civile dans l’élaboration, le suivi et l’évaluation des politiques publiques locales, est mise en œuvre par l’Agence belge de développement (Enabel), en partenariat avec la Direction générale des collectivités territoriales et le ministère délégué chargé des relations avec le parlement. Cette composante vise le renforcement des dynamiques locales via la consolidation des espaces de dialogue et la généralisation des bonnes pratiques en matière de participation citoyenne. Quant à la troisième composante, elle vise la coordination, le suivi et la capitalisation des deux composantes principales.

Lire aussi : Entrepreneuriat social : un écosystème est nécessaire

Lisez nos e-Papers