Menu
Search
Dimanche 16 Juin 2024
S'abonner
close
Dimanche 16 Juin 2024
Menu
Search

Tuberculose : La population à¢gée de 15 à  45 ans est la plus exposée au Maroc

à€ l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, célébrée le 24 mars de chaque année, l’Organisation mondiale de la santé appelle les États à  agir pour faire avancer la lutte contre la tuberculose et mettre fin définitivement à  cette maladie.

Tuberculose : La population à¢gée de 15 à  45 ans est la plus exposée au Maroc

Nous célébrons ce vendredi 24 mars la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose. C’est l’occasion de rappeler que le combat contre cette maladie est loin d’être gagné. D’après par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), même si les pays ont pris des engagements ambitieux pour mettre fin à la tuberculose d’ici 2030 dans les objectifs de développement durable, l’épidémie ne montre aucun signe de ralentissement. En 2021, quelque 10,6 millions de personnes ont développé la tuberculose et 1,6 million d’autres en sont mortes. La résistance aux médicaments reste un problème majeur, puisque près de 1,5 million de personnes développent une tuberculose pharmacorésistante chaque année. Au Maroc, les derniers chiffres diffusés par le ministère de la Santé concerne l’année 2021 durant laquelle 29.327 cas ont été notifiés et mis sous traitement dans le cadre du Programme national de lutte antituberculeuse (PNLAT). La jeune population âgée de 15 à 45 ans reste la plus exposée à la maladie.

Des chiffres actualisés seront communiqués incessamment dans un communiqué que publiera le ministère à l’occasion de la Journée mondiale de la tuberculose, nous dévoile Dr Laila Bouhamidi, chef du service des Maladies respiratoires (PNLAT) à la Direction de l'épidémiologie et de lutte contre les maladies. «Le ministère de la Santé a toujours inscrit la lutte antituberculeuse comme une priorité. Le Plan stratégique 2021-2023 qui s’articule autour de stratégies mondiales telles que la stratégie de l’OMS «pour mettre fin à la tuberculose» et la stratégie du développement durable à l’horizon 2030. Certes, la pandémie de la Covid-19 a affecté la lutte antituberculeuse, mais grâce aux efforts du ministère, nous avons pu enregistrer de bons résultats que ce soit en matière de détection de la maladie ou du succès thérapeutique», déclare au «Matin» Dr Bouhamidi. D’après le ministère, les progrès réalisés se traduisant par une baisse de l’incidence estimée de la maladie de 34% et de la mortalité de 68% durant les trente dernières années, avec des taux de succès thérapeutique maintenus à plus de 85% et la guérison de plus de 26.000 patients annuellement.

Pour mettre fin à l’épidémie de la tuberculose

Le thème retenu cette année pour la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose est «Oui ! Nous pouvons mettre fin à la tuberculose !» «Ce thème relaie un message d’espoir : oui, il est possible de se remettre sur la bonne voie et de faire reculer l’épidémie de tuberculose, en mobilisant les dirigeants de haut niveau, en augmentant les investissements, en favorisant une adhésion plus rapide aux recommandations de l’OMS, en adoptant les innovations et en engageant une collaboration multisectorielle», indique l’organisation dans un communiqué. Et d’ajouter que «cette année 2023 est décisive pour faire avancer la lutte et libérer le monde de cette maladie. Plusieurs occasions seront données à haut niveau pour améliorer la visibilité, renforcer l’engagement politique et accroître les investissements pour combattre la tuberculose. Ainsi, les Chefs d’État se réuniront pour examiner les moyens d’accélérer les efforts visant à y mettre fin, pour la deuxième fois, lors de la réunion de haut niveau des Nations unies sur la tuberculose qui se tiendra à l’Assemblée générale en septembre 2023».

L’OMS précise également que la réunion de haut niveau des Nations unies sur la tuberculose se tiendra parallèlement à deux autres réunions de haut niveau consacrées à la couverture sanitaire universelle et à la préparation aux pandémies. «Il existe des liens évidents entre les ordres du jour de ces trois manifestations. La priorité que les Chefs d’État et les autres dirigeants accordent ainsi à la tuberculose donne une forte impulsion pour agir plus vite face à cette maladie ancienne. Cette année, la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose sera d’abord l’occasion d’appeler les pays à accélérer les progrès dans la perspective de la réunion de haut niveau des Nations unies sur la tuberculose qui se tiendra en 2023». L’OMS et ses partenaires lanceront également un appel à l’action aux États membres qu’ils accélèrent le déploiement des nouveaux schémas thérapeutiques de plus courte durée, administrés exclusivement par voie orale, recommandés par l’OMS contre la tuberculose pharmacorésistante.

Lire aussi : Tuberculose : l’OMS lance une nouvelle instance pour accélérer la conception des vaccins

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.